Accueil Nascar NASCAR Sprint Cup : Les meilleures performances 2012

NASCAR Sprint Cup : Les meilleures performances 2012

65
0
PARTAGER

Du Daytona 500 à  la victoire de Brad Keselowski, la compétition a été remplie de drames, d’intrigues et de quelques « meilleures performances ». Meilleurs pilotes, meilleures équipes, meilleures courses, voici un aperçu non exhaustif de ce qu’a été la saison 2012 de NASCAR Sprint Cup.

Brad Keselowski a remporté sa première course en 2009 à Talladega, pilotant à mi-temps l’unique voiture du Phoenix Racing. Une belle histoire dans une longue saison qui a pris fin avec le quatrième titre de Jimmie Johnson. Il a ensuite fêté sa seconde victoire en 2011, au Kansas Speedway lors sa deuxième saison complète avec le Penske Racing. Cette victoire le fit passer 21ème au classement alors que Tony Stewart remportait son troisième titre. Mais à force d’éclairs de génies dans son pilotage, Keselowski a su gagner le titre 2012, devançant Jimmie Johnson et Tony Stewart, les deux pilotes ayant accaparé le championnat depuis 2004.

Les meilleurs pilotes :

Brad Keselowski: Malgré ses cinq victoires en championnat, la meilleure performance de Keselowski fut de réussir de magnifiques playoff, avec deux victoires et huit top-10 sur les 10 courses que compte le Chase. Son plus mauvais résultat a été sa 15ème place dans la finale à Miami – le classement minimum dont il avait besoin pour se garantir le championnat. Keselowski est devenu seulement le troisième pilote en 40 ans à remporter un titre de la Sprint Cup après seulement trois saisons, rejoignant ainsi Dale Earnhardt et Jeff Gordon au Hall of Fame de la Nascar.

Jimmie Johnson: Un écrou de roue manquant et un problème de train arrière lors de la  finale de la saison ont éloigné toute chance d’un sixième titre pour Johnson, seules ombres (mais quelles ombres !) dans une nouvelle brillante saison avec un record de 6 victoires.

Les meilleures équipes :

Hendrick Motorsports : On pourrait croire cette première place réservée à l’équipe championne, mais il est impossible d’ignorer que la Hendrick Motorsports, avec Jimmie Johnson au volant, a remporté sa 200e victoire lors de la course de  Darlington. En 2012, la HMS comptabilise 10 victoires (5 pour Johnson, 2 pour Jeff Gordon et Kasey Kahne,  et une pour Dale Earnhardt Jr.) et a placé ses quatre pilotes dans le Chase.

Penske Racing : Grâce à Brad Keselowski, Roger Penske a enfin remporté son premier titre de NASCAR Sprint Cup, 40ans après le début de sa carrière. Les voiture n°2 (Keselowski) et n°11 (Hamlin) ont chacune gagné cinq courses, égalisant ainsi le record de Jimmie Johnson. De plus, la Dodge n°22 (Allmendinger et Hornish Jr.) s’est placée quatre fois dans le Top-10.

Les meilleures courses :

Bristol Motor Speedway (25 août) : Une course de nuit intense : treize pilotes différents ont mené un tour, trois de moins que le record de tous les temps (déjà réalisé à Bristol). Treize drapeaux jaunes, du jamais vu depuis 11 ans sur ce speedway. Bien que Denny Hamlin ait remporté la course, il s’est fait voler la vedette par un Tony Stewart jetant son casque de rage contre la voiture n°17 de Matt Kenseth, Danica Patrick pointant son doigt vers Regan Smith après que celui-ci l’ait envoyé dans le mur, entrainant ainsi son abandon et surement une belle peur.

Watkins Glen (12 août) : Alors que les circuits routiers ne sont pas fréquents en Sprint Cup (seulement 2 courses sur les 36 de la saison régulière), certains ont fourni quelques-uns des moments les plus excitants de NASCAR. La course de Watkins Glen de cette année n’a pas failli à la règle, en particulier lors de l’arrivée dont on se souviendra pendant des années. Kyle Busch, Brad Keselowski et Marcos Ambrose ont lutté et fait littéralement n’importe quoi pour être le premier sous le drapeau à damier. Ambrose a finalement remporté la victoire après avoir échangé la tête de course à quatre reprises avec Keselowski durant le dernier tour, ce qui est plutôt rare sur les circuits routiers.

Les meilleures percées :

Brad Keselowski: En 2011, Brad Keselowski avait déjà disputé le Chase grâce à une « wild card » qui félicitait les deux meilleurs pilotes non qualifiés ayant le plus de victoires. Il terminait alors cinquième du championnat. Il y a peu de raison de croire que son ascension fulgurante ne va pas continuer dans les années à venir. Avec cinq victoires cette saison, y compris sur les speedway les plus difficiles tels que Bristol, Dover et Talladega, sa capacité à gérer la pression lors de la Chase fait de lui un grand champion.

Martin Truex Jr.: La percée de Truex était depuis longtemps en gestation. Cette saison a été une renaissance pour le natif du New Jersey. Avec 19 top-10 (dont 7 Top-5), il fait aussi bien que les deux dernières années combinées.

Ces classements étant bien entendu subjectifs, le débat reste ouvert !

Source et crédit image : Nascar Media

Lire également :
NASCAR Nationwide : Les meilleures performances 2012
NASCAR Camping World Cup : Les meilleures performances 2012

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz