Accueil GP2 Auto GP 2012 à Sonoma: pas de deuxième miracle pour Pizzonia

Auto GP 2012 à Sonoma: pas de deuxième miracle pour Pizzonia

117
0
PARTAGER

A Curitiba, l’intérimaire Antonio Pizzonia avait mis le feu! De retour en Auto GP, d’aucun espèrent que l’ex-pilote de F1 fera aussi bien à Sonoma. Néanmoins, les animateurs habituels du peloton reprennent les choses en main.

Et de 8! 8 changements parmi les 15 monoplaces à Sonoma!

Sergio Campana parti chez Zele, Euronova recrute Kotaro Sakurai. On se souvient que le Japonais a été viré par Status GP, en juillet, faute de résultats en GP3.

Quant à Chris van der Drift, retenu ailleurs, il laisse un baquet vide chez Manor MP.

Les essais

Il faut noter que l’Auto GP utilise un développement légèrement différent de celui emprunté par l’Indycar. Au virage 11, au lieu de tourner tout de suite, l’Auto GP passe par la zone grisée à l’extrême-gauche avec son virage à 180° (utilisé jusqu’ici uniquement par la Nascar.)

Aux essais, le ton du week-end est donné. Adrian Quaife-Hobbs (Super Nova), déjà titré, veut terminer sur une bonne note. Face à lui, Sergey Sirotkin (Euro Nova) veut s’imposer et devenir vice-champion.

Quaife-Hobbs décroche finalement la pole, devant Sirotkin et Antonio Pizzonia (Zele.)

Sakurai, qui a dépassé la vitesse limite dans les stands, se voit retirer son meilleur temps en guise de punition. Il se retrouve néanmoins 9e. Un poste étonnant pour un pilote guère réputé pour sa vélocité…

Course 1

Pour la énième fois, Max Snegirev (Campos) pète les plombs au feu vert. Ce coup-ci, la victime s’appelle Francesco Dracone (Virtuosi.)
En tête, Pizzonia trouve un raccourci au virage 2 et il embarque Quaife-Hobbs à son retour en piste. Sirotkin sort pour les éviter et Pal Varhaug (Virtuosi) hérite opportunément du leadership.
Le safety-car sort devant Varhaug et Daniel de Jong (Manor.)

Au restart, rien ne bouge. Sirotkin profite des arrêts aux stands pour remonter au 3e rang. C’est une procession jusqu’au damier. Varhaug, qui vise aussi la 2e place finale, fait une très bonne opération.
Les seuls évènements étant la sortie de piste de Giuseppe Cipriani (Campos) et l’erreur de Michele La Rosa (MLR 71), qui permettent à Pippa Mann de pointer au 9e rang (sur 10.) Sakurai est 7e (une place synonyme de 1ère ligne pour le dimanche.)

Course 2

Au feu vert, le Zytek de Sakurai s’éteint définitivement. De quoi créer la confusion dans le peloton. Le « poleman » Antonio Spavone (Ombra) en profite pour s’échapper. Sirotkin et Quaiffe-Hobbs remontent eux respectivement à la 3e et à la 5e place.

Campana et Sirotkin, ralentis par Spavone, choisissent de s’arrêter tôt. A contrario, Mann passe très tard dans les stands et elle s’offre même un tour en tête! Sirotkin la double avant qu’elle n’atteigne les stands. Le Russe est donc en tête.
Quaiffe-Hobbs, qui s’est arrêté un tour après lui, a perdu du temps derrière Spavone. Du coup, il doit se contenter de l’argent. Campana complète le podium.
Mann est 8e.

Pizzonia passe une journée exécrable. Blessé à la main après son aventure du samedi, il obtient in extremis le droit de courir. Après un premier pépin mécanique lors de son arrêt, il doit renoncer au 20e tour.

Quaiffe-Hobbs termine la saison avec 221 points. 5e de la course 2, Varhaug devient son dauphin, avec 183 points. Sirotkin termine 3e, avec 175 points.

La prochaine étape sera un test collectif, les 6 et 7 décembre, à Barcelone. Ce sera également la première sortie officielle de la voiture 2013.

Source:
Auto GP

A lire également:
Auto GP 2012: Antonio Pizzonia, squatteur de podiums!

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz