Accueil F1 F1 Hockenheim 2012 : Alonso intouchable !

F1 Hockenheim 2012 : Alonso intouchable ! [+ mise à jour]

146
34
PARTAGER

Le grand-prix d’Allemagne couru sur le circuit d’Hockenheim a été animé jusqu’au dernier virage mais voit la victoire de main de maître d’un Fernando Alonso qui a semblé tout au long de la course un cran au dessus. Au championnat du monde Alonso s’envole et compte désormais 34 points d’avance sur Mark Webber et 36 sur Vettel.

Le départ :
Avec Alonso juste devant 3 pilotes allemands chauffés à blanc par le public le départ promettait d’être bouillant. Mais les premières empoignes ont eu lieu à l’arrière avec Felipe Massa surpris par le freinage de Ricciardo, Senna ou Grosjean. L’aileron avant de la Ferrari de Massa s’envole et laisse des débris de carbone un peu partout sur la piste sans qu’il n’y ai pour autant de voiture de sécurité. Et forcément à rouler sur de véritables lames de rasoir, les crevaisons s’enchainent dont la première et la plus importante pour le championnat, celle de Hamilton qui perd alors toute chance de bien figurer dans cette course. A l’avant Vettel résiste à un assaut du septuple champion du monde Michael Schumacher pour le gain de la deuxième place.

Première partie de la course :
Au 12ème tour, la valse des changements de pneus est ouverte par Räikkönen qui repart en tendre dans une stratégie visiblement très agressive. Du coté de Schumacher les pneus commencent à perdre en performance et il se fait prendre la 3ème place par un Button discret mais efficace. Webber, Hulkenberg, Rosberg, tout le monde plonge dans la courte ligne des stands. Schumacher repart également en tendres et force la porte de Hulkenberg imité opportunément par Räikkönen. En 16 tours à peine, les stratégies décalées permettent déjà de nombreux dépassements. Le leader Fernando Alonso change ses gommes au 19ème tour imité par Jenson Button un tour plus tard puis finalement par Vettel au 21ème tour.

Ne s’étant pas arrêté le japonnais Kobayashi se retrouve 2ème très provisoirement, avalé par le double champion du monde Vettel dès sa sortie des stands. Au 24ème tour, tout le monde est passé une fois au stand mais déjà Massa et Grosjean (obligés de rentrer dès le premier tour) rentrent pour leur deuxième arrêt. La Mercedes de Schumacher fringante en début de relai perd peu à peu de sa superbe faisant glisser l’allemand au classement en l’obligeant à ralentir la cadence. Vettel refait son retard sur Alonso et met la pression sur l’ibère. En pneus medium la RedBull semble supérieure à la Ferrari. A la mi-course, Button en 3ème place tourne 3 dixièmes plus vite que les deux premiers.

Deuxième partie de la course :
A la mi-course, les 3 premiers se tiennent en moins de 4 secondes augurant d’une course très ouverte jusqu’au dernier moment. Hamilton à un tour se dédouble et se permet de doubler Vettel -furieux – faisant le jeu de son coéquipier chez Mc Laren Button mais également celui de Alonso. Schumacher toujours 5ème s’arrête pour son deuxième et sans doute dernier changement de pneus et repart évidemment en medium. Candidat à la victoire Jenson Button chausse des medium au 41ème tour et ne devrait plus s’arrêter. Il est imité 1 tour plus tard par Alonso et Vettel qui rentrent ensembles. A la sortie Jenson Button grapille la deuxième place à Vettel qui tente de rependre son bien immédiatement mais s’énerve et perd du temps.

A 20 tours de l’arrivée Jenson Button se trouve à une portée de fusil de Alonso et peut utiliser son DRS pour opérer des rapprochés sur la Ferrari. En 4 tours le Britannique a repris 1 seconde à l’Espagnol. Vettel perd un peu de terrain mais conserve une confortable avance sur Räikkönen 4ème sur sa Lotus. Les deux pilotes Mercedes-AMG Rosberg et Schumacher effectuent un 3ème arrêt au stand peu après le 50ème tour et reculent de quelques places. Les flèches d’argent ne sont pas à la fête et cela ajoute de l’eau au moulin de ceux qui voient Mercedes se désengager à la fin de la saison de l’écurie. Hamilton est le premier pilote à abandonner au 58ème tour pour son 100ème départ en F1.

A quelques tours de la fin, Sebastian Vettel remonte sur Button qui voit ses gommes perdre peu à peu en performance et qui doit résister 4 tours. Alonso profite de cette bataille derrière lui pour prendre un peu d’air en tête de la course. Mais Vettel porte une attaque et repasse Button pour la 2ème place. Devant Alonso vole vers sa troisième victoire de la saison et la 30ème de sa carrière. Le dépassement de Vettel sur Button est sous investigation car le pilote allemand avait les 4 roues en dehors de la piste. Espérons qu’une décision à posteriori ne viendra pas chambouler ce podium.

Au championnat du monde avec 34 points d’avance sur Webber et 36 sur Vettel, Alonso peut sereinement attendre le weekend prochain en Hongrie. A la 4ème place on retrouve le pilote Lotus Kimi Räikkönen avec 95 points. Cette course a été un peu à l’image de toute cette saison avec des pneus très difficiles à maintenir en performance et avec certaines voitures qui étaient en difficulté lors des dernières courses qui reviennent au premier plan lors de ce grand-prix. Pour Jenson Button ce doit être un soulagement de retrouver le podium après ses contre-performances. Après sa victoire en Angleterre Webber signe un GP anonyme tout comme Massa qui retombe dans ses travers. Le prochain GP se déroulera sur le très rapide Hungaroring et devrait voir encore la hiérarchie chamboulée.

Mise à jour :Comme nous le pressentions la décision est tombée peu après la course et Sebastian Vettel a écopé de 20 secondes de pénalité pour son dépassement sur Button en dehors de la piste. Il descend donc du podium, Button récupère la deuxième place et Kimi Räikkönen récupère la 3ème place sur tapis vert. Auteur d’une course de toute beauté le japonais Kamui Kobayashi sur sa Sauber prend la 4ème place ce qui constitue son meilleur résultat en F1. Du coté de Vettel on dégringole donc à la 5ème position et on ne devrait pas finir d’entendre parler de ce dépassement ainsi que de celui d’Hamilton pourtant à 1 tour (ce qui n’est pas interdit par le règlement mais seulement par l’éthique).

NB: Les commissaires se sont appuyés sur le règlement qui interdit à tout pilote de tirer un avantage d’une sortie de piste ou d’une chicane coupée. Avec 4 roues derrière le vibreur Vettel était considéré hors piste et aurait du rétrocéder la place gagnée pour ne pas être pénalisé du « drive through ».

Classement provisoire du grand-prix d’Allemagne:

Lire également : Les RB8 illégales ? [mise à jour]
F1 Hockenheim 2012 qualifications – regenmeister Alonso !

Photo : Ferrari

Poster un Commentaire

34 Commentaires sur "F1 Hockenheim 2012 : Alonso intouchable ! [+ mise à jour]"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
AZZURRA
Invité

Pour la suite du championnat faut plus compter uniquement sur ALONSO, la FERRARI a retrouvé ses qualités de gagnante .
Attendons aussi le verdict sur la tricherie RED BULL RENAULT. Ciao belli

zak
Invité

Très belle course d’Alonso qui a contrôlé ses adversaires et la dégradation de ses pneus : bravissimo.
Vettel risque bien de perdre sa seconde place car son dépassement est clairement hors de la piste.
Bravo à Button, Raikkonen et aux deux pilotes Sauber.

xxx
Invité

Oui pour RedBull y a quand même l’histoire des régimes moteur et les 4 roues en dehors, ce qui l’a plus qu’aider a doubler vu que Button lui tempérait le virage pour ne pas sortir de la piste, ca serait étonnant que Redbull passe entre les mailles du filet ce coup ci.

Said92
Invité
Super pour Fernando, il a fait une magnifique course tout comme Vettel et Button. Je tiens à souligner que Massa n’est pas retombé dans ses « travers », il a perdu un aileron avant et il est repartit avec un arret en plus. On peut pas faire de miracle en partant de la dernière position. Il a tenu le rythme de son coequipier même en allant des fois plus vites. J’ai jamais aimé Massa mais je crois que je suis l’un des seul de ses non-fans à croire en lui et a trouvé qui s’est amélioré. J’attend avec impatience le prochain grand… Lire la suite >>
Koenigsegg
Invité

@xxx: ce n’est pas une question de règime moteur mais de couple moteur ;D

xxx
Invité

Oui pardon, je dois avouer que j’ai pas tout saisi à la polémique (qui plus est en anglais ici), d’ailleurs même la FIA ne sait toujours pas en quoi cela influe …

wpDiscuz