Accueil Dacia Dayraut de retour à Pikes Peak avec le Duster

Dayraut de retour à Pikes Peak avec le Duster

92
10
PARTAGER

Si l’électrique sera à n’en pas douter la grande attraction de cette édition 2012 avec les prototypes i-MiEV de Mitsubishi et surtout « Monster » Tajima et son e-runner, le français Jean-Philippe Dayraut retournera à Pikes Peak avec son Duster no-limit largement revu pour tenter de décrocher la victoire et qui sait battre le record – 9’51 » – de cette course aux nuages mythique.

Avec le retrait du soutient officiel de Dacia annoncé courant mars, certains craignaient que l’aventure de Dayraut à Pikes Peak ne tourne court cette saison. Mais c’est mal connaitre la pugnacité du toulousain qui a réussit à convaincre d’autres partenaires de financer une nouvelle tentative dans le Colorado. Du coté du Duster, le changement promet aussi d’être important puisque la puissance délivrée par le bloc issu de la GTR devrait flirter avec les 1 000 chevaux (contre 850 l’an dernier) et les rapports de boite sont revus ce qui devrait permettre de passer en dessous de la barre des 10 minutes.

Cette année Dayraut sera accompagné par Romain Dumas sur une Porsche 911 997 GT3-R issue de la piste et préparée spécifiquement comme on peut le constater sur la photo – appendices aéros, aileron arrière plus généreux, mais également prise d’air latérale supplémentaire avec extracteur pour refroidir le moteur. Si la monture a toutes les qualités requises pour s’attaquer à la montée qui ne comporte plus de partie sur terre, la puissance très modeste de 500 chevaux environ au niveau de la mer délivrée par le flat-six atmosphérique ne devrait pas suffire à Dumas pour briguer la victoire. Mais Dumas s’est fixé l’objectif d’une année pour apprendre avant de retourner pour la gagne.

Les deux français, ainsi que les autres concurrents seront à suivre à partir du 4 juillet pour les essais et le 8 juillet pour la course.

Lire également : Romain Dumas s’attaque à Pikes Peak
Pikes Peak – le e-runner de « Monster Tajima » se dévoile

Source: Romain Dumas/autohebdo, Photo : 1-Renault, 2-Romain Dumas

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Dayraut de retour à Pikes Peak avec le Duster"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
coconut
Invité

Tajima est intouchable à Pikes Peak mais avec son changement pour l’électrique qui ne sera peut être pas au point Dayraut peut espérer.

Umaga
Membre

+1

C’est l’année ou jamais. A part le proto de Tajima, dont on ne connaît pas le potentiel, aucune autre voiture engagée cette année ne devrait faire de l’ombre à Dayraut

Tas d'ignares francophones
Invité
Tas d'ignares francophones

C’est bien mal connaitre la liste des engagés Umaga
Il y aura sans doute la plus belle liste jamais présente
Pour moi le favori ce sera Millen et son proto Hyundai
Mais on pourrait avoir des surprises encore
La présence de Dayrault sur le duster en est une

Umaga
Membre
@Tas d’ignares francophones: J’ai bien peur que l’ignare ce soit toi 😀 La liste est connue, tu n’as qu’à aller faire un tour sur le site et (à part le proto de Tajima), sors-moi un moteur qui soit au-dessus de 1000 CV. Bon courage ! Comme le dit Thibaut Emme il n’y a que Dallenbach et Donner qui -sur le papier- risquent de tiltiller la Duster et encore. Dallenbach dispose une 2RM et n’a pas de turbo, il a intérêt à faire fissa en bas. Quant à Donner, son initiative est sympa: petite voiture, petit moteur (+300 CV), très agile…,… Lire la suite >>
BlackLion
Invité

Pour le record en « Unlimited » il risque d’être battu… car il n’y a plus la moindre portion de terre.
Et là il sera intéressant de regarder les temps des « oldies » comme la quattro ou les RS200 comparé au temps de l’époque.

wizz
Membre

et tu fais comment pour comparer un chrono fait partiellement sur de la terre avec un chrono entièrement sur bitume, ce qui est le cas aujourd’hui?

Umaga
Membre

@wizz: avec un algorhitme bien tordu, ça devrait le faire 😉

BlackLion
Invité

@Wizz:
Je veux juste voir si les « oldies » arrivent à faire mieux de meilleurs chronos l’époque.
Et si oui avec un gain de combien de seconde.

DiZeL
Membre

Même ça se serait peu parlant. Trouver une voiture dans son jus, dont la mécanique n’a pas été modifié mais qui n’a rien perdu en perf, trouver les pneus équivalents à ceux de l’époque, trouver des mécanos et des pilotes aussi pointue qu’à l’époque pour ce genre de machine…

Pis bon, c’est comme essayer de comparer les WRC aux Groupes B. Chacun a ses arguments pour ou contre.

wpDiscuz