Accueil Ecologie Hitachi développe un moteur électrique sans terres rares

Hitachi développe un moteur électrique sans terres rares

113
6
PARTAGER

Si le moteur à combustion interne est largement dépendant de la production de pétrole, l’actuel moteur électrique avoue une grande dépendance aux terres rares. Hitachi présente un nouveau moteur qui se passe de cette ressource.

Les terres rares sont en majorité importées de Chine. Et le gouvernement de Pékin commence à prendre la mesure de cette ressource en régulant sa vente.

Plusieurs pays cherchent donc à se passer de ces terres rares pour éviter l’emprise chinoise, le Japon en tête.

Hitachi a réussi à produire un moteur de 11 kW sans aimant contenant des terres rares. L’objectif du groupe est de le commercialiser en 2014. (En élément de comparaison, le moteur électrique de la Toyota Prius atteint 60 kW, soit 81 chevaux)

Ce prototype est capital pour l’avenir de l’industrie automobile électrique mais aussi pour tous les appareils fonctionnant à l’électricité. En se passant de certains métaux, Hitachi éviterait le monopole chinois et pourrait faire baisser les prix de chaque élément.

Selon Hitachi, le Japon a besoin de 30 000 tonnes de terres rares chaque année, dont 90% proviennent de Chine. Lors du dernier trimestre de l’année 2010, la Chine avait bloqué les exportations de cette ressource vers le Japon sur fond de crise diplomatique.

Et aussi :
Renault en retard sur ses objectifs avec la gamme Z.E.

Source : Les Echos / Renault

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Hitachi développe un moteur électrique sans terres rares"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Valjack
Invité

go go go les Japonais!

zorbeclegras
Invité

Quelle bonne nouvelle

Nicolas
Invité

Bien joué Hitachi,

je suis certain qu’il y a dans le monde entier des pôles R&D qui font de la recherche sur les moteurs sans terres rares.
ça fait encore + d’émulation si Hitachi avance + vite que les autres!

Dédé
Invité

Il est utile de rappeler que si la Chine est aujourd’hui en quasi monopole sur la vente des terres rares, elle ne possède pas l’exclusivité des gisements. En ayant artificiellement fait baisser les prix il y a quelques années, elle a contraint à l’arrêt d’exploitation les gisements hors Chine. Mais ces ressources existent toujours et vont revenir en exploitation prochainement.

mini-passion.vip-blog.com/
Invité

Pas mal Hitashi, pas mal du tout !!!

wpDiscuz