Accueil Ford En avant la musique avec le Ford B-MAX

En avant la musique avec le Ford B-MAX

205
2
PARTAGER

L’autoradio est devenu un équipement important dans l’habitacle d’un véhicule. On ne compte plus les constructeurs qui proposent un équipement audio poussé, souvent en collaboration avec des sociétés spécialisées dans l’équipement audio domestique. Il est fini le temps où les haut-parleurs étaient positionnés « là où il y avait de la place ».

L’habitacle est un endroit complexe à sonoriser. Il y a de nombreux obstacles (sièges, console centrale, occupants,…) et de nombreux matériaux aux propriétés différentes: certains vont avoir tendance à absorber les sons (revêtements du pavillon, sièges), d’autres vont plutôt les réfléchir (panneaux de portes, plastiques durs), sans oublier les vitres qui laissent passer en grande partie les sons. Et tous se comportent de manière différente selon la nature du son (graves, médiums, aigus).

Développer l’acoustique d’un système audio dans un habitacle (plus généralement dans une pièce) fait appel à 2 notions: le bruit objectif (bruit enregistré par un micro, par exemple) et le bruit subjectif (perception du son par les occupants). Le bruit objectif consiste à définir pour chaque occupant (conducteur, passager, passagers arrières) une cible à atteindre pour chaque type de son (basses, médiums, aigus). Si le bruit objectif est un critère rassurant (basé sur des chiffres), il n’est en aucun cas l’assurance d’une bonne sonorisation de l’habitacle.

Dans le cadre du développement du Ford B-MAX, les ingénieurs du son ont élaboré une liste de lecture type afin de proposer un système audio capable de satisfaire les attentes des occupants. L’accent a donc été mis sur le ressenti des passagers et non sur des critères théoriques. La liste de lecture utilisée par les acousticiens est composée de morceaux récents (Black Eyed Peas), de musique classique (Vivaldi) et de standards (The Eagles, John Coltrane, Radiohead) pour un total de 15 titres. Chaque morceau a été utilisé dans un but bien spécifique.

Les ingénieurs du son se sont tout d’abord attardés sur les sons basse fréquence (les basses) à l’aide des Black Eyed Peas sur le morceau de « Just Can’t Get Enough ». Les basses très marquées de ce titre ont permis d’ajuster les paramètres de l’amplificateur pour éviter toute distorsion ou grésillement des woofers.

La tâche est plus difficile pour les sons aigus (haute fréquence) relayés par les tweeters (haut-parleurs de petite dimension): les hautes fréquences sont très directives et le positionnement de ces éléments est donc sensible. Les ingénieurs ont ici utilisé principalement les « Quatre Saisons: l’Été » de Vivaldi où le son des violons est un véritable défi. Mal réglés, les tweeters peuvent émettre une sonorité perçante qui agresserait les oreilles des occupants.

John Coltrane (« My Favourite Things ») a été particulièrement utilisé pour assurer une bonne balance entre les haut-parleurs avants et ceux arrières. Enfin, le classique « Hotel California » (The Eagles) en version live a permis de valider le bon fonctionnement de l’installation audio grâce à un son pur et « sec ». Un titre idéal pour vérifier le bon équilibre des basses, la tonalité des haut-parleurs et l’ambiance créée au sein de l’habitacle.

Source: Ford

A lire également:
Genève 2012 : Ford B-Max
4 millions de voitures équipées du Ford SYNC

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "En avant la musique avec le Ford B-MAX"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Raph
Invité

Ben mieux vaut tard que jamais pour Ford.

gps pour ford kuga
Invité

C’est une bonne idée de Ford , il est temps de montrer son savoir faire. Excellent article et bonne continuation.

wpDiscuz