Accueil Ferrari Reportage : une zone industrielle pas comme les autres

Reportage : une zone industrielle pas comme les autres

243
11
PARTAGER

En Italie, il y a la Motors Valley à Modène. Une région où se situe en forme de triangle les usines Pagani, Ferrari et Lamborghini. Rapporté à l’échelle de la Suisse, ce même Triangle d’Or existe. Modène troque son nom pour Plan-Les-Ouates, à quelques encablures de Genève, où se trouvent les représentants de ces trois marques à quelques mètres d’intervalles. Un endroit pas comme les autres, où cohabitent des autos abandonnées et des œuvres d’art roulantes, des murs tagués accolés à ceux de la fabrique de montre Rolex. Leblogauto a testé pour vous la visite de concession de luxe, dans la peau de « Monsieur Tout le monde ».

La première étape de notre visite se situe à la concession Ferrari Genève, Modena Cars.
L’accueil est froid, et les vendeurs ont tendance à nous regarder de haut. L’hôtesse est de son côté un peu plus polie, mais demande à ce qu’aucune photo ne soit prise. Pas possible d’aller plus loin, malgré les quelques bijoux présents comme cette Koenigsegg CCXR Trevita présente dans l’arrière boutique. C’est dommage, mais c’est ainsi, dans la lignée de la politique Ferrari de contrôle extrême de son image, de l’usine aux salons en passant par la concession.
Motors Valley Suisse - Ferrari (10)
On se contentera juste d’emporter des souvenirs photographiques pris sur le parking. Mais heureusement, tout le monde n’est pas aussi tendu.
Motors Valley Suisse - Ferrari (1)

Après une première étape frustrante, nos pas nous guident vers la concession Lamborghini à deux pâtés d’usines, pour en prendre, encore, plein la vue.
Dès l’entrée dans le showroom, quelques une des plus emblématiques productions de la marque assurent l’accueil, comme une Diablo 6.0l SE ou une superbe Miura, entre autres.
Ici il est possible de flâner, faire quelques photos sans aucun problème. La Miura suffit à me combler, comme toutes les productions esquissées de la main de Marcelo Gandini en fait.
Motors Valley Suisse - Lamborghini (4)
Dans une autre salle on aperçoit un parterre de voitures d’occasion, mais l’entrée est visiblement restreinte puisqu’une barrière est présente. Une simple demande polie nous permettra d’obtenir une réponse positive pour continuer les clichés.
Motors Valley Suisse - Lamborghini (10)
Même sans faire un inventaire de toutes les forces en présence, la simple vue d’une Countach noire, d’un duo de Mercedes SLR/SLS, d’une Carrera GT ou des Diablo Evolution Affolter et SV devrait vous combler comme des enfants dans un magasin de jouet la veille de Noël.
Motors Valley Suisse - Lamborghini (30)

Avant de retourner à une activité normale nous voilà partis en direction du garage Carugati, revendeur (si ce n’est LE revendeur) Pagani sur notre vieux continent. Après être passé devant l’établissement et avoir aperçu une Mclaren F1, c’est un duo improbable qui nous accueille. On connaît tous la comparaison caricaturale de la 2CV et la Ferrari au chapitre des performances. Ici, c’est la même chose, mais dans le domaine du gabarit, avec une Austin Mini et un Hummer H1. Une scène qu’on ne reverra pas de si tôt.

Il semble que l’on puisse entrer dans le local comme dans un moulin où les grains de blé prendraient la forme de bijoux mécaniques. Malgré les portes grandes ouvertes, il faudra bien sûr montrer patte blanche et formuler la traditionnelle demande et l’on vous répondra : « Mais bien sûr, il n’y a pas de problème. Faite juste attention aux carrosseries. »
Motors Valley Suisse - Carugati (1)
C’est un lieu convivial et où la bonne humeur règne. Pour la détente, il y a un mini-bar, un pseudo salon avec un écran et un DVD de Jeremy Clarkson qui tourne en boucle, des toiles, et une bibliothèque remplie de livres et encyclopédies automobiles. C’est une véritable invitation à laisser exprimer sa passion et à rester planté là durant des heures à contempler ces autos comme elles le méritent.
Motors Valley Suisse - Carugati (12)
Lors de votre départ, qui se fera surement à contre cœur, vous aurez peut-être droit à un briquet promotionnel au nom du garage et un superbe porte-clé Carugat/Pagani en guise d’au revoir.
Motors Valley Suisse - Carugati (19)

Au terme de cette visite en Suisse, le lien avec la Motors Valley italienne est direct.
Là bas, chez Ferrari, la protection est quasi militaire. Tout est visible depuis l’extérieur et la visite du musée est rigoureusement tracée. Pas la peine d’espérer plus, à moins d’avoir le portefeuille extrêmement garni, et encore.
Chez Lamborghini on lâche un peu du lest avec parfois quelques pièces de collection exposées à la lumière du jour devant le musée et où une visite de la fabrique n’est pas impossible.

Enfin, du coté de Pagani la passion règne. Les photos sont libres dans le showroom, et il est même possible d’aller faire un tour dans les ateliers, parfois avec Horacio Pagani lui-même en guise de guide touristique.

Cette visite nous aura permis de retrouver les même attitudes, que l’on peut aussi rencontrer sur les stands respectifs de ces constructeurs dans les différents salons automobiles internationaux.

La galerie complète :
[zenphotopress album=12436 sort=random number=4]

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Reportage : une zone industrielle pas comme les autres"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
FF
Invité

A quand le même reportage dans la région de Cannes ?

Ca me fait marrer Ferrari quand tu vois le nombre de kékés qui en ont tu te dis qu’ils sont pas toujours regardant sur leurs acheteurs du moment qu’ils ont le portefeuille garni …

Carlos Ghost
Invité

Le je m’la pètisme de plus d’un Ferrariste n’est pas une nouveauté.

Quand j’étais ado, avec des potes, on était venu reluquer une Ferrari exposée en vitrine d’un magasin Avenue de la Grande Armée. De sur le trottoir, hein, on n’était pas inconscients. Le vendeur s’est approché et nous a fait signe de ne plus baver sur sa vitrine en joignant ses deux mains pouce contre pouce et en les balançant vers nous.

Les insultes qu’on lui a lancées ne sont pas mettables ici.

puitrabix
Invité

Bizarre pas de cayenne « Diesel » d’audi Q7 V12 TDI??. A oui nous sommes en suisse!!! (Pour le diesel, il faut se placer au niveau du poste frontière!!)

Raph
Invité

j’ai connu aussi un acceuil chaleureux du genre…. chez Audi.

Traité comme de la merde, je serais venu en costume et avec 20ans de plus j’aurais surement été recu autrement. Le mec qui te regarde avec dédin alors que tu gagne 10x sont salaire par mois « aucune ventardise », ca m’a toujours fait rire.

Du coup, sont Audi il a pu ce la mettre profond.

arthobald
Invité

Cela dit, chez Modena Cars à Mulhouse, l’accueil est beaucoup plus cordial

bl@cky
Invité

excellent article! ça donne envie de visiter Carugati

wpDiscuz