Accueil Ecologie Essai Renault Z.E : Kangoo Z.E, l’électrique utile (3/3)

Essai Renault Z.E : Kangoo Z.E, l’électrique utile (3/3)

318
17
PARTAGER

L’électrique sur berline, c’est bien, mais sur un utilitaire, ça donne quoi ? Tout d’abord, avant de répondre à cette question qui intéresse les professionnels et pas seulement, il est nécessaire de parler pratique. Cette Kangoo Z.E existe en trois versions, Kangoo Z.E  2 places et en Maxi 2 et 5 places. Elles aussi 100 % électriques, elles s’adressent aux flottes d’entreprises et aux commerçants à la recherche d’économies et soucieux de l’environnement.

Cela va sans doute vous étonner, mais ici électrique ne veut pas dire perte de place puisque les versions Z.E gardent les mêmes volumes de chargement, soit de 3 à 3,5 m3 avec une charge utile de 650 kg. Tout cela est réalisé grâce au plancher d’une longueur maximale de 2,5 mètres qui accueille la batterie entre les deux essieux. En gros, tout l’espace de chargement repose sur la batterie.

De l’extérieur les changements ne sont pas bouleversants mais il en faut pour qu’elle se démarque de la version thermique. La trappe de recharge est située à l’avant près de l’optique droit, on notera bien évidemment l’absence de pot d’échappement, les estampillages Z.E à l’arrière et sur la trappe ainsi que les autocollants symbolisant, pour ceux qui n’avaient pas compris, un circuit imprimé.

Disposant de 60 chevaux et du même couple que la Fluence Z.E, ces Kangoo Z.E sont annoncées avec un couple de 226 Nm et une batterie de 400 Volts prévue sur la balance à 260 kg. Continuons dans les chiffres avec une vitesse maximale de 130 km/h. Il n’y a à vrai dire pas besoin de plus quand on transporte des marchandises. Pour l’autonomie, on reste dans les mêmes standards que Fluence Z.E avec une moyenne de 170 km en conduite plutôt légère.

A bord, c’est son compteur qui interpelle, « électrisé » comme il disent et tout de bleu vêtu. Deux nouveaux cadrans sont présents, à droite l’économètre avec une zone rouge qui annonce une surconsommation du véhicule et à gauche, comme sur la berline, un indicateur du niveau de charge de la batterie. La version testée était la plus grande, la maxi 5 places et dès les premiers tours de roues on constate que l’accélération est bien là, fort agréable d’autant que nous étions à vide. Le bruit, toujours inexistant, est fort appréciable et l’impression de rouler sur des œufs opère. La chose la plus bluffante constatée au volant est la récupération d’énergie, totalement différente de celle de la Fluence Z.E. Quand sur la berline on pouvait sentir un ralentissement lorsqu’on relâchait tout, ici on sent un vrai freinage qui peut nous permettre, suivant la vitesse, de ralentir sans besoin de freiner. Sur une portion de 20 kilomètres de côtes et de ville nous avons dû freiner à peine deux ou trois fois. Bluffant, c’est le mot. Et cette sensation de recharger les batteries à chaque fois est vraiment gratifiant même si, au final, le gainn’est pas énorme. Le réducteur qui remplace la boite de vitesse et le mode éco activable à souhait renforcent cette sensation d’apaisement et de souplesse.

D’autres équipements de série sont disponibles, comme l’ordinateur de bord spécifique présent sur Kangoo 2 places et le système de pré-chauffage/pré-ventilation programmable de l’habitacle pour les mêmes raisons que dans la Fluence, éviter de drainer la batterie trop brutalement.

Ces Kangoo sont actuellement fabriquées sur les mêmes chaînes de production que les Kangoo thermiques à Maubeuge, au M.C.A (Maubeuge Construction Automobile). Les prix, en accord avec la politique adoptée pour les Z.E, sont attractifs et se positionnent en parallèle des modèles essence. Entre 15 000 et 17 000 € HT après déduction des 5 000 € de prime c’est le tarif pour ces Kangoo qui ne possèdent qu’un unique niveau de finition sans oublier qu’à cela il faudra ajouter la location de la batterie qui débute à 72 € par mois.

A voir également : galerie Kangoo Z.E

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

A lire également :

Essai Renault Z.E : Ze french revolution (1/3)

Essai Renault Z.E : Fluence Z.E, la zen attitude (2/3)

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Essai Renault Z.E : Kangoo Z.E, l’électrique utile (3/3)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
beniot9888
Invité

En attendant la Zoé, c’est le Kangoo ZE qui me parait le plus adapté à une demande possible. Certains véhicules de livraison font chaque jour un parcours urbain et répétitif. Du coup, facile de savoir le kilométrage parcouru. Et donc l’autonomie nécessaire. Et donc si un kangoo ZE peut faire l’affaire. Ou pas, bien sur.

Autant je doute du succès de la Fluence, autant le Kangoo me parait bien armé.

Pat
Invité

« Le bruit, toujours inexistant, est fort appréciable et l’impression de rouler sur des œufs opère.  »

« Sur une portion de 20 kilomètres de côtes et de ville nous avons dû freiner à peine deux ou trois fois »

Je ne pensais pas avoir autant envi de conduire une Kangoo. Je saute sur la première occasion.

seb92
Invité

L’article dit que les prix sont équivalent à ceux des essences.
Selon moi, sauf erreur, les versions essences sont inférieurs à 17000 euros et en plus TTC, l’article semblant communiquer des prix hors taxe.

Noob
Invité

L’article précise que la cible sont « les flottes d’entreprises et les commerçants » ce qui rend logique d’exprimer les tarifs HT. En attendant, continue de polluer avec ton diesel dans ta cité.

bzep
Invité

Moi je trouve qu’on pourrait leur coller une mini taxe !

bzep
Invité

Je dis ça parce que mon boucher rooule en Porsche et sa voiture de fonction est un kangoo… ! Mais peut-être ne paie-t-il pas de taxe non plus sur sa Porsche ? !!!

seb92
Invité

@Noob, l’info importante de mon commentaire était que l’article mais en parrallele selon moi des chiffres HT et TTC se qui n’est pas cohérent et pas comparable. Il aurait fallu communiquer les prix HT des essences.
Je ne comprend pas ta colère.

seb92
Invité
L’inconvénient des VE c’est quand même la faible autonomie qui correspond à peu près à la réserve de ma citadine diesel. Quand tu as le voyant de réserve de ta voiture diesel qui s’allume et que tu commences à stresser un peu et bah c’est le même momment mais avec le plein dans une voiture électrique, donc stress permanent en ele!! Si tu parts en WE chez un pote il faut surtout s’assurer qu’il a une place de garage avec une prise ou alors une rallonge de 200M. Sinon la solution c’est « système manouche », tu te branche directe sur le… Lire la suite >>
beniot9888
Invité

Ben, si tu fais de long trajets… n’achète pas un véhicule électrique, tout simplement.

Un peu comme si tu as 3 gosses à trimballer, n’achète pas une 206 CC. Si tu veux te rendre à ton chalet à la montagne tous les week ends, y compris quand il neige, évite la M3, car une propulsion surpuissante et basse ne correspondra pas à ton besoin.

Bref, achète une voiture qui correspond à ton besoin. C’est que feront les professionnels quand ils décideront -ou pas- d’acheter un véhicule utilitaire électrique.

seb92
Invité
Exact Beniot, on est d’accord. J’ajouterais que le problème c’est qu’aujourd’hui à part un bilan énergétique légèrement favorable (même pas sure) le véhicule élé n’à aucun avantage sur un véhicule équivalent essence. C’est pour cela que ça vente est faite par nos impôts (prime 5000€) ou à des collectivité locales (encore nos impôts), des entreprises publics (encore nos impôts) ou des entreprises privés (greenwashing à bon compte). A part une vrai baisse du prix de vente ou une augmentation significative de l’autonomie je ne vois pas comment on pourra vendre en quantité non négligeable (car 15000 leaf en un an… Lire la suite >>
bzep
Invité

Bin ouai ça semble évident qu’il faut adapter l’usage ou l’utilisation des VE à leur autonomie ! en deuxième voiture, en livraison dans la ville, pour aller à moins de 30 bornes … Sinon il faut un atmo !

wpDiscuz