Accueil Chery CTCC: Shanghai

CTCC: Shanghai

67
0
PARTAGER

Pour sa sixième manche, le championnat Chinois de tourisme (CTCC) va là où il a commencé: sur le circuit de Shanghai-Tianma (à ne pas confondre avec le circuit de F1, visité il y a 2 semaines.)

La grande actualité du week-end, c’est la venue ici-même du WTCC les 5 et 6 novembre. D’où la présence d’une délégation dans les paddocks.
L’épreuve Chinoise aura lieu dans le cadre d’une mini-tournée Asiatique, entre Suzuka et Macao. Normalement, il aurait du venir à Guandong. Raison officielle du déménagement: logistiquement, il est plus facile d’aller de Suzuka à Shanghai.

Alors pourquoi ne pas aller sur le circuit emprunté par les F1? Il demandait trop? Tianma est avant tout une étroite piste d’essais, aux infrastructures insuffisantes.
Du coup, dés que le CTCC aura quitté les lieux, des ouvriers vont débarquer pour ériger une tribune et une salle de presse!

Au départ de la dernière épreuve de CTCC Lu Gan (Polo) était parti à la faute. C’est la panique dans le peloton. En voulant l’éviter, l’un de ses équipiers, Sun Chao, avait effectué un tête-à-queue et il s’est payé Hu Chen Ping (Swift.)

Le choc fut violent, mais apparemment il y eu plus de peur que de mal. Hu est bien présent à Tianma et sa voiture a juste eu besoin de nouvelles portières côté gauche.

Wei Zhenzhuo (Focus) est l’un des pilotes qui embarque le plus de lest. Ca n’empêche pas le Hongkongais de signer la pole, devant ses équipiers Xiao Hue et Fan Gaoxiang.

En 1600 turbo, Hua Yang (Polo), déjà titré, enfonce le clou, malgré le retour de Wang Rui (qui fête son anniversaire le samedi) et de Han Han. Il démontre un peu, pour ceux qui en doutaient, qu’il n’est pas qu’un bouche-trou.

Pour autant, lors de la conférence de presse, les journalistes n’en ont que pour Han!

En 1600 atmo, les Beijing-Hyundai sont lourdement lestées. Du coup, les Haima s’offrent un triplé, avec Zi Xian, deavant Zheng Sun et Chen Xu.

La piste de Tianma ne peut accueillir simultanément la trentaine de voitures du CTCC. Du coup, le peloton est divisé en deux groupes: 2000 et 1600 turbo d’un côté; 1600 atmo de l’autre.

Les 1600 atmo s’élancent les premières. Dés les premiers tours, une hiérarchie se dessine. Zi Xian et Zheng Sun se battent pour la victoire. Derrière, les Yaris privées de l’équipe CC jouent les arbitres. Quant à Chen Xu, mal parti, il est au prise avec les Beijing-Hyundai de Ma Qing Hua et Liu Yang.

Les derniers tours apportent leur lot de rebondissements: les Yaris abandonnent toutes les deux, Zheng prend le meilleur sur Zi, tandis que Chen se débarrasse des Beijing-Hyundai.

A l’arrivée, nous avons donc un triplé des Haima et surtout, la deuxième victoire en CTCC de Zheng. Il confirme ainsi son statut d’espoir.

Notez que Pei Liang termine 10e et marque le premier point de Chery en CTCC.

Puis c’est le tour des 2000 et des 1600 turbo.

Décidément, chez SAIC-VW 333, il y a une malédiction du poleman. Cette fois-ci, Hua Yang a du mal à démarrer. Pour autant, là, l’incident ne crée pas d’accrochages.

Ce n’est pas le jour des DongFeng-Kia-Yueda. Au 7e tour, Kang Zhewei ouvre la liste des abandons. La voiture Lu Jiajun prend feu un tour plus tard. Au 9e passage, son frère, Jiahui, termine dans le bac à sable. Soit 3 Forte éliminées en 3 tours!

En tête, les Focus déroulent. Le poleman Wei Zhenzhuo effectue une course en solitaire jusqu’au damier.

Fan Gaoxiang assure le doublé.

Avec sa Polo, Wang Rui veut la troisième place « scratch », mais Jiang Tengyi trouve in extremis l’ouverture et c’est donc un triplé pour les ChangAn-Ford de FRD.

Au passage, les Focus décrochent une quatrième coupe « constructeur » en CTCC (après 2007, 2009 et 2010), en 6 saisons disputées!

Faute de bronze au général, Wang Rui doit se contenter de la victoire en 1600 turbo. Ce qui est tout de même un beau cadeau d’anniversaire.

Sur la 4e Polo, Sun Chao termine 2e. Tandis que Hua Yang profite des pannes de direction et de cerveau de Han Han pour remonter au 3e rang des 1600 turbo.

Prochaine étape: Guandong, les 15 et 16 octobre.

Source:
F1.sina

Crédit photos: fédération chinoise du sport automobile

A lire également:
CTCC: Shanghai

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz