Accueil Historique Le tuning pour camions version 1934

Le tuning pour camions version 1934

238
1
PARTAGER

Au Japon, il existe des dekotora (« decorated trucks »), des porteurs archi-tunée. L’une des caractéristiques est qu’ils brillent de mille feux. Néanmoins, les Japonais n’ont rien inventé! La preuve avec ce Mack de 1934.

La Gilmore oil co. est une compagnie pétrolière née aux Etats-Unis, en 1900. Elle est présente de l’extraction à la distribution.

Dans les années 20, ses stations-service quadrillent la Californie.

Gilmore utilise volontiers la publicité: shows aériens, sponsoring de voitures de course… Dans les stations-services, les bambins reçoivent les B.D. du « Gilmore club ». A la radio, le lion rouge (emblème de la marque) est le héros d’un feuilleton, le Gilmore Circus.

En 1934, le réseau s’étend désormais sur l’ensemble de la côte ouest.

Pour fêter cela, Gilmore a l’idée d’un camion-citerne couvert de néons.

Les premiers néons ont été créés vers 1902. Mais ce n’est qu’en 1923 que le Français Claude Néon (alors filiale d’Air Liquide) en vend aux Etats-Unis.

En 1934, les Américains commencent donc à peine à découvrir le néons. Gilmore est sur d’attirer l’intention.

Un carrossier Californien est chargé de transformer un Mack. La citerne est vide et le moteur alimente des générateurs électriques (dissimulés sous le capot) lesquels fournissent l’énergie pour alimenter les néons.

Par ailleurs, le camion reçoit un troisième axe de roue, uniquement dans un but esthétique; le moteur n’entraine que le deuxième axe. Coût de la transformation: 4 850$ (une somme astronomique.)

La tournée est un succès, car en 1935, Gilmore recommence. Cette fois-ci, son arme est un camion-citerne futuriste (sans néons.)

Gilmore, petite compagnie pétrolière, ne pouvait qu’aiguiser les appétit des grands. En 1940, Socony-Vacuum (Mobil) en rachète 75,56%.

En 1945, Socony-Vacuum s’offre le solde des parts. Les stations Gilmore deviennent des stations Mobiloil.

Source:
Diesel punk

A lire également:
Un drôle de moteur diesel pour une Mercedes
Le(s) conducteur(s) du jour: Rétro(im)mobile

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Le tuning pour camions version 1934"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jacquet
Invité

Reportage intéressant, merci!

wpDiscuz