Accueil Conducteur du jour Le(s) conducteur(s) du jour: Rétro(im)mobile

Le(s) conducteur(s) du jour: Rétro(im)mobile

203
1
PARTAGER

Conversation récente: « J’étais à Rétromobile. – Ah oui, t’as vu des Traction? – Non. – Des Dauphine? – Non. – Des Panhard Dyna? – Non, juste une Dyna Junior. – Alors, il y avait quoi? – Des Bugatti, des Porsche, des Ferrari, des F1 des années 60… » Dans le temps, le salon accueillait davantage de « popus »! Ces deux utilitaires y auraient été exposés et en l’état!

L’air de rien, à eux deux, ils approchent le siècle.

La grise est une Peugeot 403 « 7 » bâchée. « 7 » parce qu’elle a hérité du moteur 13l 45ch et 7cv de la 203 (lors de sa sortie du tarif, en 1960.) Un low-cost avant la lettre. Elle perd au passage presque toutes ses chromes et doit se contenter de jantes en tôles.
A l’époque, le mots pick-up était peu usité (il désignait surtout une platine vinyle.) Il faut donc parler de « camionnette bâchée ». Elle a succédé à la 203 du même acabit et elle cèdera sa place à la 404 bâchée, en 1966.

Le bleu est un Renault SG2. SG comme « Super-Goélette ». Le losange à l’avant nous indique qu’il est sorti de chaine entre 1965 et 1970. A cette date, il rejoint la gamme Saviem (comme celui qui eu les honneurs d’un des premiers conducteur du jour.) Notez qu’il a été également commercialisé de l’autre côté des Alpes par Alfa-Romeo.
Le SG2 eu une très longue carrière. Il fut produit jusqu’au début des années 80. Si vous partez au Sénégal, vous verrez sans doute des bus SG2 encore en service et ceux qui ont fait l’armée y ont peut-être croisé le TP4, sa version 4 roues motrices.
Il porte encore les autocollants de portière et la plaque du Tour Auto 1998. Il a du en voir, du beau monde, à l’arrière! Aujourd’hui, cette dépanneuse ne peut plus dépanner grand monde. D’ailleurs, la roue sur le plateau est crevé! A la limite, c’est plutôt ce camion qui aurait besoin d’être dépanné.

Ces deux voitures sont immatriculés dans des départements différents. L’absence de végétation et les pneus en bon état nous disent qu’ils ne sont pas là depuis très longtemps. Espérons qu’on s’apprête à les restaurer et qu’ils vont repartir pour de nouvelles aventures…

A lire également:
Le conducteur du jour: fun, fun, fun
Le conducteur du jour: joindre l’utilitaire à l’agréable
Le conducteur du jour: beau comme un camion

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Le(s) conducteur(s) du jour: Rétro(im)mobile"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
lucho
Invité

L’SG2, rustique, bruyant fumant un jeu monstre dans la direction, une marche arrière introuvable et surtout increvable

wpDiscuz