Accueil Actualités Entreprise GM : restructuration globale et bilan financier

GM : restructuration globale et bilan financier

42
4
PARTAGER

Alors que le groupe américain vient de remonter sur la première place du marché mondial à la clôture du premier semestre, les pontes ont tenu une conférence de presse afin de communiquer sur leurs ambitions à court terme. Entre rationalisation, restructuration de la production et uniformisation, General Motors entend revoir ses plans. En complément, quelques chiffres éclairent le bilan financier du groupe pour le deuxième trimestre.

Justement pour démarrer, petite pause sur le bilan financier du groupe (sur le deuxième trimestre de l’année) lequel se révèle meilleur que les anticipations des spécialistes. En chiffres ceci se traduit par un bénéfice net pratiquement multiplié par deux et s’établissant à 2,32 milliards de dollars quand le chiffre d’affaires s’est stabilisé  à 39,4 milliards de dollars en progression de 39 %.

« Le niveau d’incertitude s’est accru, mais nous avons essayé, et nous avons réussi, à placer assez bas notre seuil de rentabilité, avec un bilan solide, pour pouvoir faire face à n’importe quel scénario« , commente le directeur financier du groupe.

Cependant, encore fort dépendant de son marché domestique, GM pourrait vivre une seconde partie d’année bien plus compliquée entre crise de la dette américaine, crise boursière et anticipation d’une récession éventuelle selon les analystes économiques américains.

Le second volet de cette conférence de presse Global Business Conference s’est orienté vers une refonte complète sur le plan industriel. Trois termes pour résumer le contenu : restructuration, uniformisation et réduction.

Ainsi, à l’horizon 2018, l’ensemble du groupe utilisera un volant total de 14 plateformes contre 30 actuellement (pour 90 % de la production générale) quand le nombre de moteurs chutera de près de moitié (10 contre 18) avec de jolies réductions en perspective et une internationalisation plus poussée encore. Soit de plus importantes économies d’échelle et une mutualisation accrue (jurisprudence plateforme Epsilon II) sur tous les plans à l’instar par exemple de la politique menée par le groupe VW.

Ce plan de restructuration passera aussi, évidemment, par la Chine où le nombre de Cadillac produites va prendre de l’ampleur. A noter enfin la prépondérance plus forte encore de la marque Chevrolet à l’horizon 2018 où les ventes de la marque devraient représenter 65 % du volume global en hausse de 4 % par rapport à aujourd’hui. Via la présentation de ce business plan, GM entend avant tout rassurer les investisseurs en dépit de l’incertitude planant au-dessus du marché US.

A lire également. Bilan mondial 1er semestre : GM pointe en tête « à la faveur » de la catastrophe japonaise, Marché US en juillet 2011 : en demi-teinte et GM installe un centre de données à Warren.

Source : GM et Detroitnews.

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "GM : restructuration globale et bilan financier"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
cycledelic
Membre

Voila qui confirme que si GM est redevenu n°1, ce n’est pas (uniquement) à cause des difficultés de Toyota qui subit des difficultés de production.
GM a su se redresser ces dernières années avec une gamme plus attrayante (aux US avec la Camaro en fer de lance, en Europe avec le nouveau style Opel – Corsa, Astra, Insignia), malheureusement, certains sont restés au bord de la route (voir les nombreux articles sur les difficultés de Saab que vous publiez) et la viabilité commerciale de la Volt/Ampera reste encore à démontrer.

François
Membre
Pour apporter de l’eau à votre moulin, voici les ventes globales de GM, VW et Toyota au premier trimestre 2011, soit avant le séisme japonais sauf pour les deux dernières semaines : GM : 2,2 millions d’unités, VW 2 millions d’unités et et Toyota 1,8 millions d’unités. Pour le reste, la crise de la dette est mondiale (cf : la France commence à inquiéter et le cdc sur la dette française coûte le double de celle des USA malgré le déclassement de la dette us par S&P) et ça risque de toucher toutes les zones géographiques, si ça arrive seuls… Lire la suite >>
Mars Avril mai juin
Invité

M. Lutz (lisez son dernier bouquin « car guys VS bean counters ») doit être content de lui.

benson
Invité

moi j’ai une question : mais où sont passées les dettes de GM ? GM était en faillite et a ressuscité (le 3ème trimestre fiscal…) ? je ne comprends rien à la loi US sur les faillites…

wpDiscuz