Accueil Actualités Entreprise Th!nk trouve un sauveur Russe

Th!nk trouve un sauveur Russe

54
6
PARTAGER

Après une piste turque, le sauvetage de Th!nk est finalement venu de Russie, avec comme annoncé il y a quelques jours l’entrée en scène de Boris Zingarevich, déjà bailleur de fonds pour la compagnie norvégienne, et principal actionnaire d’Ener1.

Le constructeur Th!nk est sauvé en totalité par le rachat par Boris Zingarevich, dont les activités sont basées à Saint-Petersbourg. Le rachat comprend les filiales américaines et britanniques qui n’étaient toutefois pas concernées directement par la faillite de la maison mère.

Boris Zingarevich n’est pas un nouveau venu dans l’histoire de Th!nk. Il est en effet l’un des principaux actionnaires d’Ener1, fournisseur de batteries de la branche américaine, et devenu l’un des principaux actionnaires lors de la précédente faillite. Ener1 a par ailleurs signé un accord avec le nouveau propriétaire pour continuer la collaboration entre les deux sociétés. Un accord auquel est également associé la finlandais Valmet. C’est en effet lui qui assurait la production en Europe, et qui était l’un des principaux débiteurs de Th!nk lors de la faillite.

Malgré l’annonce surprise du retrait d’Ener1 il y a quelques temps, l’investisseur Russe avait apporté son soutien financier à Th!nk avant son placement en faillite.

La production interrompue ne devrait pas reprendre avant début 2012, avec une version améliorée de la City.

Lire aussi :
Th!nk en faillite
Th!nk sauvé par un investisseur turc ?
Ener1 se retire de Th!nk
Th!nk : court-jus industriel et piste alternative?

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Th!nk trouve un sauveur Russe"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Tibo35
Membre
Dans le post « cours jus et piste alternative » j’avançais l’hypothèse que le retrait d’Ener1 n’avait pour but que de décourager certains investisseurs (comme la société turque) et de précipiter la vente de Th!nk à un « ami » de Ener1. La preuve est faite (malheureusement pour les fondateurs de Th!nk) vu que le repreneur est actionnaire de Ener1 et qu’Ener1 après s’être retiré revient dans Th!nk. Les requins ont attaqué et ont mordu la proie. Reste à savoir maintenant ce qu’ils veulent faire de Th!nk. Soit Ener1 a une nouvelle techno de batterie et veut en profiter à fond en ayant les… Lire la suite >>
wizz
Membre

Le problème des ingénieurs n’est pas de confronter les financiers

Leur problème est de confronter les CONSOMMATEURS….et de leur désirs volatiles (en fonction du prix à la pompe, et de la vitesse de la hausse)

Tibo35
Membre
@Wizz: bien entendu, mais ce n’était pas mon propos. Les ingés de Th!nk ont certes raté la première version de leur produit (à mon sens ainsi qu’au sens de tous ceux qui n’ont pas été emballés par la City) mais je parlais du bras de fer qui vient de les opposer à Ener1. Regardez l’exemple de la SwatchMobile 😀 la première version avait déjà tous les éléments du succès que l’on connait…mais Hayek bien que très bon entrepreneur s’est fait piquer son rêve. En 1990 quand il a l’idée de la Swatchmobile, Hayek va voir PSA, Renault, etc en vain…Seul… Lire la suite >>
wizz
Membre
Non. le concept de la Th!nk était très bien…si les conditions continuaient d’évoluer dans le même sens en 2008 et après….c’est à dire que le carburant verrait son prix grimper continuellement pour atteindre des niveau inaccessible, et donc rendre l’acquisition et l’usage intéressants d’une voiture électrique Sauf qu’en automne 2008, le baril retombait en dessous de 40$. Difficile d’amortir le prix d’acaht d’une voiture élect. Et vu ses performances, alors qui a envie d’achter une voiture très cher, plein de contraintes d’utilisation, et d’une performance minable Et puis en 2008 et après, il y avait la crise économique. Et si… Lire la suite >>
le gratin dauphinoi
Invité
la voiture aura des air de lada kalina avec une boite de vieux char t34 ex union sovietique et les vitesses se passaient au maillet oui messieurs pour avoir le chauffage il faudra alimenté un vieux poele(de 300kg) a la vodka placé dans le coffre en + de ca les anciennes batteries du sous marin lenin 2 fonctionnant au bio nucleaire elle de 2 tonnes c’est ainsi qu’ on créa la premiere voiture neuve qui ne sais que rester sur place slogan –Th!nk in the very good technologie of power advanced car —
Dany
Invité

Suffit de voir une Th!nk en vrai pour comprendre pourquoi les clients ne se bousculent pas : on est très loin d’un véhicule aboutie telle une Smart, avec la Th!nk on évolue plutôt dans le monde playmobile à l’échelle 1, plastique grossier, finition douteuse…

wpDiscuz