Accueil Citroën Olivier Quesnel et ses deux démons : Seb ou Seb ?

Olivier Quesnel et ses deux démons : Seb ou Seb ?

66
4
PARTAGER

A peine rentré de Floride où il a vu son ancienne Peugeot 908 HDi FAP battre ses Peugeot 908 « officielles », Olivier Quesnel reprend l’avion pour aller au Portugal. Avec sa casquette Citroën, il va devoir se remettre au milieu du duel entre les deux Sébastien du WRC : Loeb et Ogier…

Le Directeur de Citroën Racing devra-t-il choisir ? Le pourra-t-il ? Au Mexique, il avait tenté de figer les positions (à l’avantage d’Ogier) au terme de deux jours de course. Loeb a simplement refusé… poussant son équipier à la faute et son équipe à céder des points sur Ford.

Qu’adviendra-t-il au Portugal ? Mieux placé au départ, Sébastien Ogier parviendra-t-il à faire entendre sa voix pour aller chercher sa troisième victoire, un an après son premier succès sur ces mêmes routes ?

Olivier Quesnel : « L’adversité entre deux pilotes de ce calibre est inévitable. Sébastien Ogier a énormément d’ambition, mais il a face à lui un Sébastien Loeb au sommet de son art après avoir décroché sept titres mondiaux consécutifs. Seb’ Loeb est habité d’une immense envie de montrer qu’il reste le meilleur pilote du monde. Nous savions que nous serions confrontés à cette situation, si ce n’est que nous ne pensions pas que cela arriverait si tôt. Au Mexique, cette rivalité n’a pas débouché sur un résultat totalement positif pour Citroën, mais je suis certain que cela aidera l’équipe à obtenir de grands résultats lors des prochains rallyes. Cette gestion fait partie de mon travail de responsable d’équipe ; je dois veiller à ce que les intérêts de la marque soient préservés avant toute chose. Nous devons rester unis et continuer à travailler pour offrir à nos deux équipages les meilleures chances de gagner. Nos pilotes connaissent les enjeux : ils doivent mener la marque Citroën vers un nouveau titre de Champion du Monde des Constructeurs. S’ils atteignent cet objectif, ils seront forcément en position, l’un, l’autre ou les deux, de viser le titre des Pilotes. Au Portugal, ils devront marquer de gros points… Et marquer de gros points, c’est débuter le rallye avec l’objectif de gagner ! »

Mais l’union peut-être se faire lorsque les deux Sébastien se tiennent en moins de 10 secondes ?

Et aussi :
Volkswagen en WRC: ça se confirme
Ogier craque, Loeb gagne au Mexique

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Olivier Quesnel et ses deux démons : Seb ou Seb ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Cévennes
Membre

ça va faire comme Red Bull l’an passé avec Webber et Vettel. Au bout du compte ça sera un des deux le champion mais lequel? Pour l’instant difficile a dire! En attendant il risque d’y avoir de gros points de perdus dans la bagarre!

luis
Invité

Mais au moins, ils les laissent se battre sur la piste !

DiZeL
Membre

Bah il a pas tellement le choix. Si il pouvait il figerait volontier les positions. Enfin l’avantage c’est que si les 2 Sebs continuent leur combat à mort le championnat constructeur ne sera pas plié dès l’Allemagne.

Ernesto
Invité
A la fin de la saison, Loeb sera champion avec ou sans consignes. Non pas parce que Ogier n’a pas un immense talent mais parce qu’il lui manquera tout ce sur quoi Loeb va faire la différence : l’éxpérience pour gérer les courses et le championnat, la maitrise et l’immense expérience des situations de stress et de la compétition à couteaux tirés, et bien sur la confiance et la sérenité que 7 titres et 60 victoires peuvent apporter et qui lui permettent de se lacher sans retenu dans les moments importants sans perdre sa lucidité. En rallye particulièrement, ces élements… Lire la suite >>
wpDiscuz