Accueil Honda CRC: Wudalianchi

CRC: Wudalianchi

123
3
PARTAGER

Si vous voulez un rallye avec de l’exotisme et des dénouements improbables, oubliez le WRC! C’est du côté de la Chine qu’il faut regarder. Ce week-end, le rallye de Wudalianchi ouvrait la saison de CRC (China Rallye Championship.)

En prologue d’un rallye, il y a souvent des animations, notamment des concerts.

Mais là, comme vous êtes en Chine, c’était une démonstration de calligraphie traditionnelle. L’artiste s’appelle Huang Ming.

Curieusement, la plupart des grosses équipes engageant des groupe N ont boudé le rallye.

En l’absence des Subaru et des Mitsu Evo 10, Fan Xiao et son Evo 8 faisait figure de favori. Sa voiture porte les couleurs du fabricant local de pneumatique, Maxxis.

Le favori du groupe S, c’était l’équipe SAIC-Skoda. Elle sortait de 10 victoires de classe consécutives (soit 1,5 an de domination ininterrompue.) Elle s’était elle-même surnommée « l’armée toujours victorieuse ».

Mais rien ne s’est passé comme prévu. La neige et le froid ont brouillé les cartes. Fan est trahit par ses pneus (!) et les Skoda souffrent sur la neige.

Chen Yang, tout juste incorporé par l’écurie FAW-VW, était là pour apprendre. Mais grâce à la tournure des événements, le débutant remporte son tout premier rallye de CRC, avec une Golf IV!
D’ailleurs, ce n’était pas une première pour la Golf IV, en Chine, souvenez-vous

Le CRC possède de nombreuses catégories. Ainsi, Wei Linde, le meilleur pilote Skoda, s’en tire avec la victoire en groupe S.

Xiang Wang étrennait une improbable DongFeng-Honda Civic. Vainqueur en S3, il a un temps pointé 5e au scratch (!)

En S2, le privé Cai Wai devait faire face aux FAW-VW Polo et DongFeng-Peugeot 207 (206+) officielles. Profitant des soucis de ces dernières, il a imposé sa 206.

Le FAIL du jour, c’est Lotus-Youngman. Le constructeur était le sponsor-titre du rallye. Championne en titre en S2 (face aux Polo et 207…), l’équipe Lotus F1 comptait frapper d’emblée un grand coup.

Pour l’occasion, Lotus F1 a fait une grande opération de com’ avec un site dédié, des tweets des pilotes et des photos « live ».

Mais dés le premier soir, cela tournait au fiasco. L’une des voitures est sortie et l’autre était victime de pertes de puissances.

« Contents », le leader de Lotus F1, a pointé hors-délais et l’équipage pouvait rendre son carnet.

Il s’en est tiré avec un communiqué en chêne massif sur le thème: « Cet abandon est riche en enseignements pour la suite. La voiture a montré beaucoup de potentiel. Nous nous concentrons déjà sur le prochain rallye, où Lotus F1 peut bien figurer, etc. »

Enfin, Han Han, même s’il n’était pas au départ, a réussit à occuper le terrain.

La semaine dernière, le blogueur/écrivain/pilote (et désormais consultant FIA pour le sport auto Chinois) s’est fendu d’une tribune enflammée. Pour une fois, elle ne concernait pas le pouvoir Pékinois, mais l’état du sport auto en Chine.
Il s’est plaint d’un trop grand amateurisme, de pilotes trop âgés pour faire une carrière internationale et de voitures de compétition trop lentes. Il vient d’ailleurs d’imposer les moteurs turbo en CTCC (championnat de tourisme Chinois) et compte mettre en place un filière qui débutera en karting.

Ensuite, il a assisté, à l’avant-première du film Buddha Mountain. Il y est présent en tant que narrateur, en voix off. On le voit avec l’actrice principale, Fan BingBing.

Le gag étant qu’au final, il y a plus de photos dans la presse de Han Han que des acteurs du film!

Source:
Auto.sina

A lire également:
Chery A3 CRC
Présentation de l’équipe Lotus F1
CRC: Mohe Rally
Beijing Rally Cup: un doublé pour la Golf 4

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "CRC: Wudalianchi"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Chris39
Invité

Courir avec des bagnoles qui n’arrivent pas à décrocher une étoile au crash test euro ncap, faut quand même avoir un gros coeur et confiance à son arceau et son harnais !!!
Chapeau les Chinois !

Chris39
Invité

Si on peut plus rigoler…

wpDiscuz