Accueil Essais Essai Mazda 5 1.6L MZ-CD (1/2)

Essai Mazda 5 1.6L MZ-CD (1/2)

260
0
PARTAGER

La nouvelle Mazda 5 avait été dévoilée au Salon de Paris en 2010, mais pour conquérir un marché Européen et Français qui se refuse toujours à elle, la Nipponne vient de recevoir un nouveau moteur diesel qui représentera la grande majorité des ventes de ce modèle.

Ce diesel ‘nouvelle génération’ de 1.6L est déjà bien connu puisqu’il s’agit du moteur développé par PSA-FORD et qui équipe déjà des Peugeot et des Citröen en version 112 ch et la Ford Focus 3ème du nom en version 115 ch. Bonne nouvelle c’est ici la motorisation la plus puissante qui a été placée à l’avant de la Mazda.

Ce moteur 1.6L MZ-CD est à rampe commune et équipé d’un turbocompresseur à géométrie variable permettant d’atteindre une pression absolue de 2.6 bars. L’un des gros intérêts de cette motorisation est un gain global sur la balance de 150 kg par rapport au 2.0 L de la génération précédente dont 73 kg gagnés juste par le moteur. La baisse de la consommation est également mise en avant avec une réduction de presque 15%. A noter cependant que durant notre essai, nos relevés n’ont pas permis de confirmer ce chiffre et qu’en rythme soutenu ou en montagne, la Mazda s’est révélée assez gourmande.

Ce Diesel vient s’ajouter aux deux motorisations essence déjà présentées à Paris : le 1.8 L de 115 ch et le 2.0 L de 150 ch et est bien sûr aux normes EURO V.

Nous retrouvons sur ce moteur les injecteurs piézoélectriques à commande électrique et une pression qui peut monter jusqu’à 1600 bars. Le taux de compression est également optimisé et particulièrement bas pour un diesel (16.0 / 1) permettant ainsi une température de combustion plus faible ce qui réduit bien évidemment le niveau des émissions de NOx.

Les démarrages à froid ont également été soignés grâce à la vanne EGR équipée d’un système de dérivation qui permet une montée en température plus rapide en réinjectant les gaz d’échappements sans refroidissement.

La Mazda 5 récupère également un filtre à particule équipé d’un catalyseur et est présenté par le constructeur comme ayant un faible coût d’entretien. C’est en fait le même FAP qui équipe les autres modèles utilisant ce moteur.

Au niveau des performances, ce moteur atteint sa puissance maximum dès 3600 tr/min avec un couple de 270Nm disponible sur une très large plage d’utilisation. Durant notre essais sur les routes sinueuses et pentues de l’Etna, ce 1.6L nous a paru bien juste pour une voiture de ce format. Si lancé sur l’autoroute, il rempli parfaitement sa tache, les reprises sont très laborieuses et les choses risquent d’empirer avec 7 personnes à bord et quelques valises.

La suite de l’essai:
Essai Mazda 5 1.6L MZ-CD (2/2)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz