Accueil Audi Essai Audi A1 (1/3): Le segment des citadines premium A1 nouveau membre

Essai Audi A1 (1/3): Le segment des citadines premium A1 nouveau membre

305
3
PARTAGER

C’est ce 9 Septembre que la nouvelle Audi A1 a été lancée sur le marché français, mais c’est à Berlin que nous avons pu prendre le volant de la version 1,4l TFSI S-Tronic en finition Ambition pour un premier galop d’essai.

Nouvelle cette Audi A1, mais elle ne choquera pas son monde, contrairement à la Nissan Juke par exemple. En effet, son style n’est pas révolutionnaire, et est de plus déjà familier.
Ainsi, à quelques détails près (calandre), son style était annoncé par le concept Audi Metroproject quattro, rappelez-vous, c’était il y a déjà 3 ans, au salon de Tokyo 2007.


De plus, Audi n’a pas ménagé ses efforts pour le lancement de ce nouveau modèle, vous avez ainsi pu l’admirer à travers de films accompagné d’acteurs ou musiciens à la mode, ou à travers des évènements promotionnels, parfois d’ailleurs, avec un résultat inattendu…


Mais surtout, son style s’intègre parfaitement dans la famille Audi. Ainsi, la calandre single frame est reprise, la forme des phares, les courbures latérales qui rappellent l’Audi A5, et l’arrière qui reprend le style de l’Audi Q5. Ce hayon arrière englobe les feux arrière, ce qui a obligé Audi à ajouter des rappels à l’intérieur du hayon.

Le style est moderne et dynamique avec son hayon incliné et pavillon plongeant. Exit donc le style rétro, l’A1 s’attaque ainsi plus à la Citroën DS3 qu’à la Mini ou Fiat 500.

Dans le segment des citadines premiums, la règle est à la personnalisation et à l’originalité. Ainsi, les Mini, Citroën DS3, Fiat 500 proposent toutes de nombreux équipements et accessoires permettant de se construire sa voiture unique. Audi ne déroge pas à la règle en offrant un nombreux choix de couleurs, autocollants, ou accessoires intérieurs ou extérieurs. Cependant, gare, l’addition risque de monter très vite. Par exemple, si vous appréciez les arches du toit d’une couleur différente que la carrosserie, il vous en coutera 390€.

Par contre, si vous faites fi de tous ces accessoires, il vous restera une citadine au style classique, mais néanmoins plaisant et dynamique. Mais à vrai dire, manquant d’originalité par rapport à une Mini ou DS3 plus délurée. Ce style n’est pas forcément un désavantage, tout le monde n’a pas envie d’avoir une voiture « fashion » et voyante et pourra préférer un look plaisant, mais plus passe partout et pouvant mieux vieillir. Ainsi, avec les éléments de personnalisation, Audi espère attirer un éventail de clientèle plus important, des jeunes, aux personnes plus âgées disposant déjà d’une routière (Audi ?) et désirant un véhicule plus pratique pour la ville, mais sans sacrifier le standing.

Au lancement, la gamme A1 ne sera disponible qu’en cette seule carrosserie 3 portes. L’A1 Sportcross, annoncée par le concept du salon de l’Auto 2008, arrivera début 2012. D’autres dérivés pourraient encore apparaitre : cabriolet, et Q1, mais peu  d’informations précises sont encore disponibles.

L’A1 propose un choix de deux motorisations essence : le 1,2 TFSI de 86ch et le 1,4l TFSI de 122ch, et deux motorisations diesels : le 1,6l TDI de 90ch et le 105ch de même cylindrée.
Ces motorisations peuvent être associées à 5 niveaux de finition : Attraction, Ambiente, Ambition, S-Line et Ambition Luxe.

D’autres motorisations plus puissantes, à la fois en diesel et essence suivront prochainement, dont une version 185 ch du 1,4 TFSI et une future S1 qui devrait dépasser les 200ch.

Techniquement, l’Audi A1 est basée sur une plateforme de Volkswagen Polo, mais avec de nombreuses modifications. Elle est fabriquée dans l’ex usine Volkswagen de Bruxelles, qu’Audi a ainsi sauvé de la fermeture.

Vidéo de l’essai:

Essai Audi A1 – test 2010
envoyé par leblogauto. – Course et crash spectaculaires en vidéo.

Lire également:

Essai Audi A1 (2/3): Une Audi en plus petit

Essai Audi A1 (3/3):  pro moderno

Essai_Audi-A1_Plane_06Essai_Audi-A1_Plane_07Essai_Audi-A1_Plane_01Essai_Audi-A1_Plane_02Essai_Audi-A1_Plane_03Essai_Audi-A1_Plane_04Essai_Audi-A1_Plane_05Essai_Audi-A1_Plane_08Essai_Audi-A1_Plane_09Essai_Audi-A1_Ext_06

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Essai Audi A1 (1/3): Le segment des citadines premium A1 nouveau membre"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
IS-F
Invité

Avec un budget comme ça, je prendrai une Polo 1.4 TFSI Sportline DSG + trois semaines de vacance.

Géraud
Invité

Franchement c’est moche hein ! L’arrière est raté les phares sont trop gros par rapport a la carrosserie et de profil on dirait une new beetle tellement c’est rond ! Même l’interieur c’est nul, ya rien, aucune marque d’emotion ou de caractère ! Et le prix c’est carément une blague pour avoir rien sous le capot ! Moi franchement j’irais chez Alfa Romeo, je prendrais une petite MiTo, bien comme y faut, et v’la les économies pour un agrément supérieur avec un intérieur en carbone, un coup de crayon a l’italienne et puis de la sauce sous l’capot…

Emilien
Invité

J’ai une mito en 120d a vendre ! Pour acheter la1 a ma femme ! Audi =qualité

wpDiscuz