Accueil 4x4 Essai Range Rover 4,4l TDV8 Autobiography: héritage (5/5)

Essai Range Rover 4,4l TDV8 Autobiography: héritage (5/5)

336
0
PARTAGER

Le Range Rover fête cette année ses 40 ans. A l’occasion des essais du nouveau Range Rover 4,4l TDV8, Land Rover a apporté une poignée d’anciens modèles.


A priori, rien ne ressemble plus à un Range Rover qu’un autre Range Rover. Le constructeur a volontairement réutilisé un certain nombre de codes stylistiques d’une génération à l’autre. En plus, il n’y a eu que trois générations de ‘Range à ce jour.

Le bleu qui pose avec l’Autobiography Black est le 40ème produit. C’est le plus ancien encore roulant. Hélas, pour cause d’une boite de vitesse convalescente, il restera à l’arrêt.

Parmi la quinzaine de véhicules présentés, il y a un 3 portes de 1980, un 25ème anniversaire (l’ultime version de la première génération), un châssis long, un deuxième et un troisième génération.

Il y avait surtout plusieurs véhicules très spéciaux: ambulance, voiture de police blindée, une voiture de pompier, un châssis nu (!), le tout premier Range diesel, un cabriolet ayant véhiculé la reine et un Range de 1971 ayant relié l’Alaska au cap Horn. Bref, des véhicules qu’on croirait sorti de boites de Matchbox.

Tous les véhicules (sauf le bleu, donc) était disponible à l’essai. Un parcours autour d’une propriété viticole était prévu.

On pouvait apprécier l’évolution du ‘Range à travers les âges. Avec leurs V8 à carbu et leurs boite 4, les premiers Range sont très brutaux. Les derniers de la première génération sont beaucoup plus civilisés et équipés. Encore que le 4 cylindres diesel n’était pas vraiment silencieux, même à chaud…

Du côté des Range spéciaux, la palme de l’insolite va au 6-roues, ex-pompier Suisse.

Les Range sont dans leur jus. En bons Anglais, la plupart des comodos n’actionnent plus grand chose.

Pour rester dans le « so british », l’ambulance disposait de tout son matériel, y compris le brancard (mais point d’infirmière, hélas.)

Le soir, un autre Range « historique » nous attendait. Le bleu est un faux jumeau de celui qui posait avec l’Autobiography Black. Il s’agit du premier Range de série, sorti en 1969.
Les trois premiers Range étaient un vert anglais (châssis N°1), un rouge (châssis N°2) et un bleu (châssis N°3.) Solihull a terminé le bleu en premier, en vue des photos presse. Finalement, le photographe a préféré le rouge et c’est lui que l’on voit sur les photos prises au Pays de Galles. Heller a reproduit le vert anglais, qui est donc de fait le troisième!

Le bleu fut vendu à Omar Bongo. Le dictateur président à vie Gabonais a tenu à faire installer une poignée, car il était de petite taille et il avait besoin de la poignée pour monter à bord! Bongo fut également le premier a réclamer un Range 5 portes. Il s’asseyait à l’arrière et il trouvait que cela manquait de classe…

Essai-Range-Rover-anciens-1Essai-Range-Rover-anciens-2Essai-Range-Rover-anciens-3Essai-Range-Rover-anciens-4Essai-Range-Rover-anciens-5Essai-Range-Rover-anciens-6Essai-Range-Rover-anciens-7Essai-Range-Rover-anciens-8Essai-Range-Rover-anciens-9Essai-Range-Rover-anciens-10

A lire également:
Essai Range Rover 4,4l TDV8 Autobiography: intérieur/extérieur (1/5)
Essai Range Rover 4,4l TDV8 Autobiography: moteur (2/5)
Essai Range Rover 4,4l TDV8 Autobiography: hors piste (3/5)
Essai Range Rover 4,4l TDV8 Autobiography: Range Rover Autobiography Black « live » (4/5)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz