Accueil Alternatives Genève 2010 Live : Italdesign Proton Emas

Genève 2010 Live : Italdesign Proton Emas

66
0
PARTAGER

On attendait un concept pour le centenaire d’Alfa, on se contentera d’une citadine Proton, certainement moins glamour mais plus prometteuse d’avenir industriel pour Italdesign. Giugiaro présente donc l’Emas, un concept assez poussé (comme toujours chez Italdesign) de citadine spacieuse à la plateforme modulable. Trois versions étaient visibles sur le stand, ne présentant qu’un aperçu du champ des possibles.

Design Giugiaro, badge Proton et mécanique Lotus (qui appartient à Proton), telles sont les caractéristique de l’Emas, qui signifie or en malaisien (et accessoirement Eco Mobility Advanced Solutions). Si la technique est connue, utilisant le range extender Lotus de 1,2l et 51ch pour recharger la batterie, le tout associé à un moteur électrique de capable de 45kW (75kW en pic) et 240Nm, c’est l’architecture qui est intéressante. En effet, les concepteurs ont utilisées toutes les possibilités qu’autorisait la plate forme dans ce domaine, laissant le plus d’espace possible aux passagers. Ainsi, Giugiaro promet l’espace intérieur d’un Koleos dans le gabarit d’une Panda. Quant aux performances, elles sont celles d’une citadine, avec un 0 à 100km/h en 14s et une vitesse de pointe de 170km/h.

Giugiaro a conçu cette auto avec une plateforme modulable. Ainsi, outre la Emas « berline confort » qui était les centre des attentions sur le stand, on pouvait voir deux maquettes à l’échelle 1, l’une représentant l’Emas Country, une trois portes de volume identique à l’Emas et au look baroudeur, ainsi que l’Emas3, une microcitadine 3+1 ntièrement électrique. Tout cela n’étant qu’un préambule, Giugiaro citant dans son dossier de presse un coupé confort, un coupé sport, une Counrty cabrio, un break compact ou un utilitaire. Les idées semblent donc bonnes à prendre, reste à voir s’il en restera quelque chose en série sur le prochaines Proton. Si c’est le cas, il faudrait alors que le constructeur malais songe à étendre l’exportation européenne à d’autres contrées que le Royaume-Uni, où ses voitures ont pour l’instant comme seule utilité de servir de défouloir à la rédaction de Top Gear.

Italdesign-EmasItaldesign-Emas-19Italdesign-Emas-14Italdesign-Emas-6Italdesign-Emas-3Italdesign-Emas-8Italdesign-Emas-4Italdesign-Emas-26Italdesign-Emas-27Italdesign-Emas-33

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz