Accueil F1 F1 : intrigues en fond de grille

F1 : intrigues en fond de grille

41
7
PARTAGER

Alors que les F1 2010 ont entamé depuis hier leur troisième et avant-dernier test à Jerez et que le premier grand prix n’est plus qu’à une grosse poignée de jours, un jeu de chaises musicales tragique se joue loin de la piste pour tenter de remplir les deux dernières lignes de la grille. La situation est la suivante : deux équipes inscrites, trois équipes candidates, deux voitures prêtes (ou presque) et pas assez d’argent pour tout le monde.
Le rythme s’accélère depuis le début de la semaine. USF1 vient d’imploser: on découvre qu’il n’y a pas de voiture prête, que les sponsors prévus ne se sont pas matérialisés et l’équipe dirigeante se désagrège.  Chad Hurley, co-fondateur de You Tube et principal soutien financier de l’équipe a repris sa liberté. Du côté de Campos les monoplaces existent chez Dallara et sont à peu près prêtes mais il n’y a pas d’argent pour les payer. On parle maintenant de tractations avec Colin Kolles pour la reprise de l’écurie avec en filigrane le groupe VW avec qui Kolles est lié et Hurley entrant dans le cadre. Du côté de Stefan GP, on s’impatiente et on continue de tenter de forcer le destin en programmant une annonce prochaine des pilotes (derniers candidats cités : Kazuki Nakajima, pour faire plaisir à Toyota, et Karun Chandhok, pour faire plaisir à Bernie qui courtise l’Inde. Chandhok vient de faire savoir qu’il n’était pas au courant). Là aussi, il y a des voitures prêtes (les Toyota TF110) et, a priori, de l’argent, mais pas d’inscription.

A partir de là, faites vos jeux : Kolles rachète Campos et dévoile une écurie VW (Seat, Audi, Bugatti, comme vous voulez) ? Stefan GP s’accorde avec Peter Windsor pour racheter l’inscription USF1 et aligner les Toyota ? Hurley trouve un accord avec Campos pour payer les Dallara pendant que Stefan GP reste sur la touche ? Tout le monde s’évanouit au moment de montrer les dollars et on se retrouve avec l’habituelle grille de 22 voitures à Bahrein ? Les prochains jours vont être pleins de fausses rumeurs, de tractations de coulisses, de déclarations de matamores et derrière tout cela va planer comme d’habitude, à tort ou a raison, l’ombre de Mister E.

Le constat que l’on peut établir a ce stade est double : le processus de sélection des candidats au championnat 2010, opaque et sans logique apparente, a produit les résultats redoutés. En laissant sur la touche des gens du calibre de Prodrive au profit de structures inexistantes, la FIA ne pouvait que s’attendre a un tel fiasco. Mais le plus inquiétant sans doute dans tout cela est que l’on s’aperçoit à moins d’un mois du début de la saison que la F1 manque cruellement de commanditaires. Si cela a été fatal à Campos et USF1, c’est également criant dans nombre d’autres écuries, et non des moindres, qui ont présenté des voitures aux carrosseries bien trop vierges. Si on est désormais moins que sûr de trouver 26 voitures sur la grille à Bahrein, il faut sans doute commencer à s’inquiéter de savoir combien atteindront le circuit de Yas Marina en fin de saison…

Source : Adam Cooper et divers

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz