Accueil Mazda Le Mazda CX-7 nouveau est arrivé

Le Mazda CX-7 nouveau est arrivé

71
4
PARTAGER

Dévoilé en février à Toronto, puis en mars à Genève, le nouveau Mazda CX-7 arrive enfin sur les routes françaises dans sa nouvelle mouture, et surtout en variante diesel qui devrait l’aider à élargir sa clientèle.

Malgré une carrière relativement discrète, le CX-7 a séduit 190.000 acheteurs, essentiellement aux Etats-Unis, depuis son introduction en 2006, dont 30.000 sur le seul marché Européen sur lequel il a débarqué en 2007. Un résultat honorable, surtout en l’absence de motorisation diesel. La nouvelle mouture ne vient pas gâcher l’un de ses principaux attraits, son style. L’avant reçoit un nouvel ensemble bouclier / calandre adoptant les derniers canons stylistiques de la marque, inaugurés par la Mazda 3. L’aspect est toutefois ici volontairement plus haut de gamme avec l’apparition de chromes plus nombreux, y compris sur les flancs.

L’intérieur évolue un peu plus qu’il ne semble au premier abord. La nouvelle planche de bord présente toujours son aspect à deux niveaux, mais avec un écran plus large au centre, qui accueille une matrice plus large autorisant un meilleur affichage des informations, mais permet ausi d’installer un écran LCD pour la navigation, à présent mieux positionné dans le champ de vision du conducteur, ou la caméra de recul désormais disponible. Autre équipement à faire son apparition, la surveillance d’angle mort via les capteurs disposés à l’arrière. La façade centrale est entièrement redessinnée, avec une finition tendance laque piano, et les matériaux de la partie supérieure de la planche sont plus flatteurs. Le système audio reste fidèle à Bose, avec un système à neuf haut-parleurs assurant un son surround avec compensation du bruit AudioPilot.

Malgré la faible incidence sur le style, la caisse du véhicule a elle aussi connu quelques améliorations qui lui permettent de revendiquer une amélioration de 5% de sa rigidité. Ce qui permet au passage d’accueillir dans de meilleures conditions le nouveau moteur 2.2 diesel MZR-CD de 173 ch et 400 Nm. Outre un faible niveau sonore et vibratoire, il revendique une consommation modérée (pourun SUV de cette taille) de 7.5 l/100 km, soit 199 g/km de CO2. Outre l’indispensable filtre à particules, il est équipé d’un catalyseur SCR permettant de réduire notablement la quantité de NOx émis, figurant sans aucun doute parmi les gaz les plus nocifs émis par les motorisations diesel. Ce catalyseur est associé à un réservoir de 15.5 litres d’additif AdBlue, situé sous le plancher du coffre. Une contenance prévue pour autoriser un fonctionnement entre les intervalles d’entretien programmés, soit 20.000 km.

Le moteur 2.3 DISI déjà présent est reconduit, en bénéficiant de quelques améliorations techniques destinées à améliorer son fonctionnement et sa consommation. Il développe toujours 260 ch et 380 Nm et réclame 10.4 l/100 km de super sans plomb, soit 243 g/km. Il est, comme le moteur diesel, accouplé à une boîte manuelle à 6 rapports, plus long pour le bloc diesel.

Face aux évolutions mécaniques, les suspensions sont elles aussi adaptées, avec de nouveaux ressorts et amortisseurs, de nouveaux réglages d’angles ainsi que des liaisons souples optimisées. Pour la direction, le modèle essence reste inchangé, fidèle à un dispositif hydraulique conventionnel, alors que le moteur diesel reçoit un dispositif électro-hydraulique.

Le prix pour finir, avec 36.950€ en France pour l’unique version Performance associée au moteur diesel. Il faudra se passer de la version essence dans notre contrée, et les seules options sont la peinture métal et l’extension de garantie de 3 à 5 ans.

231939231942231960231963231966232014232020232026232032232041

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz