Accueil General Motors Histoire de Saturn : une nouvelle conception de l’automobile (1/3)

Histoire de Saturn : une nouvelle conception de l’automobile (1/3)

223
3
PARTAGER

Alors que depuis plusieurs années General Motors perd des parts de marché face aux imports de véhicules japonais, le groupe américain décide de lutter contre ces nouveaux venus avec une nouvelle arme, qui s’appellera Saturn

C’est en 1982 que l’idée de Saturn germe dans l’esprit d’Alex C. Mair, responsable du bureau d’étude avancé de GM. Plus qu’une voiture compacte classique, le projet entend créer un nouveau type de société automobile en changeant la relation avec le client. L’idée progresse dans l’entreprise, et en novembre 1983, Roger B. Smith, patron de GM, annonce officiellement le lancement de ce tout nouveau projet. Mais le chemin est encore long avant d’arriver à la mise en production. Peu de temps après, le Président Reagan, en visite au centre technique de Warren, se déclare fier de ce que réalise GM, et qui doit aider l’industrie automobile américaine à rester la plus performante du monde…

En septembre 1984, le projet devient un peu plus concret, avec la présentation du premier prototype, ses allures de Chevrolet Cavalier ne survivront pas. En Janvier 1985, la société Saturn Corportation est fondée, et présentée comme « a new kind of car company » (un nouveau genre de marque automobile).Le nom est choisi en référence aux fusées Saturn, grâce auxquelles les Etats-Unis ont repris le leadership de la conquête spatiale aux Soviétiques. La marque Saturn doit aider GM à conserver son leadership face au Japonais…

S’il s’agit d’une filiale de GM, la marque n’est alors pas pleinement intégrée au processus de décision du groupe. Afin d’en éviter les lourdeurs, Saturn est en effet autonome. Symbole de cette autonomie, la signature d’un contrat spécifique avec l’UAW. Un contrat qui s’inspire des pratiques des constructeurs japonais sur le plan des formations ou des primes de productivité. La compagnie s’implante dans une toute nouvelle usine, qui n’est pas située dans la banlieue de Détroit, mais à Spring Hill dans le Tennessee.

Le monde automobile reste sceptique devant les ambitions de GM. En effet, le groupe a lancé un pari assez ambitieux, puisque tout est nouveau chez Saturn. Nouvelle usine, nouveaux salariés, nouveau réseau, nouveaux principes de vente, nouveau modèle, nouvelles technologies… Un pari qui coût cher, le chiffre de 10 milliards de dollars étant souvent avancé…

En juillet 1990, Roger Smith et Owen Bieber, président de l’UAW, mènent ensemble la première Saturn hors des chaînes d’assemblage. La première génération de Saturn, baptisée S-Series, est disponible en berline (SL) et coupé (SC), suivis quelques temps plus tard du break (SW). Elle ne reprend pas les plateformes et moteurs des autres modèles de GM, et innove en adoptant une carrosserie en plastique. La commercialisation début de façon effective le 25 octobre 1990.

Lire aussi :
– Histoire de Saturn : une nouvelle conception de l’automobile (1/3)
Histoire de Saturn : des débuts difficiles, mais prometteurs (2/3)
Histoire de Saturn : rattrapé par les errances de GM (3/3)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz