Accueil Finance Toyota et NUMMI, c’est fini

Toyota et NUMMI, c’est fini

104
10
PARTAGER

L’avenir de l’usine Californienne NUMMI était en suspens depuis le retrait de GM de cette joint-venture créée en 1984 avec Toyota. Le constructeur japonais a décidé de fermer l’usine le 31 mars prochain…

Le 1er juillet, GM annonçait son retrait de la joint-venture NUMMI. Une joint-venture créée en 1984 avec Toyota et qui est installée dans une ancienne usine de GM à Fremont, en Californie. Après le retrait du groupe Américain, Toyota se retrouvait seul à gérer cette usine, qui de fait produit essentiellement des véhicules de la marque : Corolla et pick-up Tacoma.

Si jusqu’à présent quelques espoirs restaient de voir Toyota y implanter la production de la Prius, le constructeur vient d’y mettre fin. Le 31 mars 2010, l’usine cessera son activité. La production de la Corolla sera confiée à l’usine de Cambridge, dans l’Ontario (Canada), qui la produit déjà, et celle du Tacoma à la nouvelle usine de San Antonio au Texas, qui produit le gros pick-up Tundra.

C’est la première fois que Toyota ferme une usine, et il s’agit de l’un des plus gros sites en termes d’emploi, avec plus de 4.700 salariés. Qui plus est, il s’agit du seul site dans lequel est implanté l’UAW. Près de 50.000 emplois indirects sont concernés, en grande partie chez les fournisseurs qui dépendent de l’usine, l’une des rares implantées dans l’Etat.

Techniquement, NUMMI (New United Motor Manufacturing Inc.) est une société séparée, mais qui vient de perdre ses deux uniques clients, GM et Toyota. C’est donc à NUMMI que revient la gestion du dossier, dans lequel sera fortement impliqué Toyota, et moins fortement GM, puisque les parts détenues par le groupe américain ont été placés dans les actifs non viables de « l’ancien GM ». Toyota s’est déclaré prêt à embaucher les salariés qui le souhaitaient dans ses autres usines.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz