Accueil General Motors Edward Whitacre : le secteur auto ? « Je n’y connais rien »

Edward Whitacre : le secteur auto ? « Je n’y connais rien »

49
8
PARTAGER

Celui qui prendra les destinées du nouveau General Motors en occupant le poste de président du conseil d’administration s’est récemment fendu d’un entretien accordé à plusieurs médias américains. En toute simplicité et honnêteté, Edward Whitacre a donc répondu aux questions des journalistes. Trop directement peut-être. Comment en effet marquer des points, et accessoirement positivement les esprits, en déclarant d’emblée reconnaître son ignorance la plus totale dans le secteur automobile quand on est censé représenter l’un des acteurs majeurs du renouveau de l’ex numéro un mondial du secteur ? Edward Whitacre a sa réponse à cette question : business is business qu’importe le pan de l’économie concerné.

« Je ne connais rien aux voitures« . Edward Whitacre met les pieds dans le plat. Bon, il faut aussi reconnaître qu’il ne naviguera pas en solo dans ce long voyage qui se dessine vers la renaissance de General Motors. Toutefois, telle déclaration brute surprend.

Que nenni selon l’Américain de 67 ans qui met avant tout en valeur ses compétences, reconnues, d’homme d’affaires ayant toujours réussi durant sa carrière. « Un business est un business. En plus je ne suis pas si vieux que cela pour apprendre ce qu’il faut savoir sur ce secteur. Le plus important ? Les principes des affaires restent les mêmes« , précise-t-il. Bon tous les décisionnaires majeurs actuels du monde auto ne viennent pas non plus d’une filiale 100 % quatre roues il est vrai.

Pour relever le gant, Edward Whitacre devra agir comme il l’avait fait lors de son ultime expérience aux manettes de la compagnie d’AT&T. Quasiment uniquement dépendante de la téléphonie fixe, il s’était entouré de spécialistes du domaine pour élargir le champ de compétences de la firme (Internet, haut débit, mobiles, etc).

C’est grosso modo ce qu’il devrait s’efforcer de mettre en pratique au compartiment automobile avec General Motors avec le souci de répondre aux attentes de la clientèle et de répondre aux exigences du gouvernement en proposant notamment de plus petits véhicules moins gourmands en carburant et donc moins polluants (ceci à suivre sur le catalogue GM…).

Soit un point commun entre le passé et l’avenir : donner un nouveau départ en s’orientant vers le marché actuel. Sorti de sa retraite par l’Administration Obama, Edward Whitacre se fixe en tout cas un ultime challenge de taille. L’intégralité de son entretien est à lire ici.

A lire également. Edward Whitacre aux commandes du futur GM, Le nouveau GM assure déjà sa communication et General Motors officiellement en faillite.

Source : Bloomberg.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz