Accueil Constructeurs Essai Lexus RX 450H: puissant et sobre

Essai Lexus RX 450H: puissant et sobre

442
3
PARTAGER

Présenté sous forme de concept au Mondial de l’automobile à Paris et sous sa version définitive au salon de Genève 2009, la deuxième génération d’hybrides de chez Lexus s’apprête à faire son apparition en concession sous l’appellation de RX450H, dans la lignée de son prédécesseur de première génération le RX400H.

Le RX450H est une évolution du RX400H à plusieurs points de vue. Si l’on reconnait d’emblée un lien de parenté évident entre les deux modèles, le RX 450H est pourtant plus imposant, plus puissant aussi et doté d’une technologie hybride améliorée qui lui confère un meilleur rendement, tant au niveau consommation qu’au niveau des émissions.

Design Le RX450H apparait au premier abord comme beaucoup plus gros que son prédécesseur. Il l’est effectivement mais ne gagne que 10mm en longueur 40mm en largeur, 15mm en hauteur et dispose d’un empattement supérieur de 20mm. La différence au delà de ces chiffres se situe plus au niveau du design. L’avant du véhicule est particulièrement plus imposant avec une calandre plus agressive, des phares plus effilés et un aspect général plus moderne,  massif et plus « assis » que le RX400H ce qui peut paraître paradoxal étant donné qu’il est aussi plus dynamique et offre un meilleur coefficient de pénétration dans l’air.

Coté habitacle, pas de surprise, nous sommes bien chez Lexus. L’ensemble est à la fois sobre et harmonieux avec des matériaux d’excellente qualité tant au niveau des cuirs que des plastiques intérieurs. La console centrale en aluminium est à la fois ergonomique et moderne et laisse suffisamment de place pour de nombreux rangements accessibles au niveau des accoudoirs et sous la console elle-même. Le système de navigation, chose rare de nos jours, à moins d’avoir un Tomtom intégré, est intuitif et facile d’utilisation pour les adeptes de la « non consultation de notice ». Celui-ci, comme le système audio, le téléphone ou la climatisation, est géré par une commande multifonction « Remote Touch » assimilée à une souris d’ordinateur qui se dirige facilement sur l’écran couleur LCD 8’’ .

La position de conduite est optimisable à souhait. Le conducteur de ce vaisseau amiral peut du bout du doigt régler siège et volant par le biais d’une petite molette électrique. Le tableau de bord propose de nombreuses informations bien agencées sur fond de rétro éclairage bleuté du meilleur goût avec entre autres les économies de carburant réalisées en temps réel et un  affichage tête haute (HUD) qui affiche clairement mais sans pour autant gêner le conducteur, vitesse, direction et informations relatives au système audio.

Une fois installé aux commandes, siège et volant réglés, la clef de contact, devenue une carte intelligente d’accès à bord et de démarrage, peut rester au fond de votre poche. Un simple pression sur le bouton de démarrage et le tableau de bord s’illumine dans un silence absolu toujours aussi déroutant sur un véhicule d’un peu moins de 300cv. Les premiers km/h se font dans le même silence avec un couple typiquement électrique avant que le moteur thermique V6 de 3,5l ne prenne le relais. Le RX450H est totalement hybride, pouvant fonctionner en tout électrique, même si cela n’est possible que sur 3km en fonction de l’état de charge des batteries.

Ses moteurs électriques ont la même puissance que sur le RX400H, respectivement 167cv à l’avant et 68cv à l’arrière mais avec un couple maximal de 335 Nm et 139 Nm dès 0 tr/min disponible sur une plage plus large.
Le RX450H réagit instantanément à la moindre pression de la pédale d’accélérateur. Ce n’est bien évidemment pas un véhicule à vocation sportive et l’on se prend en conséquence, rapidement au jeu de la conduite en mode tout électrique, décélérant dès que possible pour laisser l’ensemble filer de manière harmonieuse dans un silence tout ce qu’il y a de plus écologique.  Trois nouveaux modes de conduite, ECO, EV et SNOW améliorent encore davantage les gains de consommation et les performances dynamiques du système hybride.

Lorsque le besoin se fait sentir, la cavalerie est néanmoins disponible sur demande. Le moteur thermique est un V6 de 3,5l à double arbre à cames en tête délivrant une puissance maximale de 249 ch à 6.000 tr/min et un couple de 317 Nm à 4.800 tr/min, beaucoup moins vert dans son concept je vous l’accorde mais qui offre au moins un bon compromis entre écologie et sportivité.

Au niveau comportement, notre premier modèle nous a déçu pour ce qui est de sa stabilité en courbes. Son poids (2110kg) se fait réellement sentir sur le train avant lors des transferts de masse et induit rapidement un roulis qui peut surprendre son conducteur lors d’un freinage en appui, donnant l’impression d’être déporté vers l’extérieur de la trajectoire avec un mouvement de yoyo assez désagréable. Notre second véhicule équipé de la suspension pneumatique à gestion électronique (malheureusement non disponible en France) avec réglage automatique offrant quatre hauteurs d’assiette éradique totalement ce problème, rendant la conduite du RX450H beaucoup plus précise et sécurisante à la fois. Une option intermédiaire dans sa version haut de gamme (Pack Président Techno Dynamic) pour le marché français offre un système de barres stabilisatrices actives qui selon le constructeur, limite considérablement la prise de roulis du véhicule avec une efficacité de 40% supérieure à celle des barres antiroulis classiques dans les accélérations latérales de 0,5 G. .. à tester avant d’acheter bien évidemment.

Ce crossover de luxe s’avère très plaisant en mode urbain malgré sa taille et son poids. Son couple à bas régime, son silence et son angle de braquage de 5,7m lui permettent de se faufiler dans le coeur du trafic de Budapest, lieu de notre essai, sans encombre et sans stress.

Avec cette nouvelle génération d’hybrides, Lexus affirme une fois de plus son avance technologique sur le reste du marché avec une solution polyvalente qui ne promet pas la lune du 100% écologique mais qui permet concrètement  de mouvoir un engin de plus de 2T et de 299cv avec seulement 148g/km d’émissions de CO2, un remarquable et trop souvent ignoré 0,0129g/km d’émissions de NOx, pas de malus écologique et une consommation annoncée de 6,3l / 100km.

Cerise sur le gâteau pour les entreprises, le Lexus RX 450h, en tant que véhicule hybride, est totalement exonéré de Taxe sur les Véhicules de Société (TVS) pour les deux premières années suivant son achat. Au delà le montant annuel de la TVS est de 1480 euros, soit (148 g/km x 10 euros/g).

Le RX450H devrait être disponible en concession dès cet été à un tarif  de €67300.

Galerie Photo:
189682189685189688189691189694189700189706189712189721189724

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Essai Lexus RX 450H: puissant et sobre"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
PHILIPPE
Invité

Depuis plusieurs mois j’informe Lexus d’un grave disfonctionnement de mon RX 450 H : mon véhicule a des ratées très prononcées lorsque la batterie entre en action (la voiture broutte).
Dernièrement le chef d’atelier du garage de Nantes me précise que le problème est connu mais non résolu et qu’il est impossible de me communiquer un délai.
Aujourd’hui pour me déplacer j’utilise le véhicule de ma femme à la place de mon 450 H ce qui est inadmissible

morvic
Invité

Je viens d’acheter une Lexus RX 450H de mars 2010.
En prenant le tournant à 90 degrés en forte pente, qui mène à mon garage, j’ai constaté également un broutement provequant un léger patinage de certaines roues. Avec mon RX 400H de 2007, je n’avais pas ces broutements. J’ai été très surpris et j’ai l’intention d’en faire part à Lexus Suisse.
De votre côté, avez-vous trouvé une solution ?

marc
Invité

je viens d’acheter une lexus 350 , mais j’ai même pas fait 3 mois avec et la boite est bousillé

wpDiscuz