Accueil Circuits de légende Test Days LMS : Oreca au chrono, Aston Martin à la photo

Test Days LMS : Oreca au chrono, Aston Martin à la photo

39
2
PARTAGER

Ça fait maintenant six ans que ça dure : le mois de mars marque traditionnellement le début de la saison d’endurance avec deux journées d’essais sur le Paul Ricard HTTT. Pour cette nouvelle année, pas de Peugeot ni d’Audi. Les deux constructeurs ont fait le choix de venir se confronter directement aux Etats-Unis dans quelques jours à Sebring, mais les autres étaient bien au rendez-vous sous le soleil et le mistral. Une trentaine d’auto réparties entre les quatre catégories et un classement chronométrique final dominé par Oreca qui limait frénétiquement la piste pendant les deux jours et qui en profitait même pour faire rouler Bruno Senna. Sans oublier Aston Martin, venue présenter une auto magnifique qui laissa une trace indélébile sur les rétines de tous ceux qui ont pu la contempler, mais aussi – hélas – sur le rail du HTTT.

51 bonnes raisons d’aimer l’endurance

Patrick Peter ( organisateur des Le Mans Series ) se plaisait à rappeler que la liste des engagés atteignait le seuil maximum des 50 autos, même en ces temps où les concurrents ont tous une tendance à la désertion quelque soit la discipline concernée. Et il faut bien reconnaître que même si Peugeot a choisi de quitter le championnat à l’année, la catégorie reine risque d’être au moins aussi animée que la saison dernière. Les Audi R10 Kolles et les Pescarolo n’ont pu être présentes à temps pour ces Test Days mais on en sait déjà un peu plus sur le niveau de préparation des autres prétendants à la victoire absolue.

LMP1

Tous les regards étaient bien évidemment braqués sur la toute nouvelle Lola Aston Martin venue se déverminer au Paul Ricard avant un engagement complet sur toute la saison Le Mans Series et les 24 Heures du Mans. Après une année de tâtonnement où la firme de Newport Pagnell se contentait d’enfoncer un V12 de DBR9 entre les roues arrière de la Lola Charouz Racing, Aston monte encore un peu plus en puissance et nous fait le plaisir de revenir avec deux autos qui ne laisseront probablement personne de marbre, 50 ans après la victoire au Mans d’une DBR1 pilotée par Shelby et Salvadori. Livrée Gulf, dégaine de 917 et petite calandre reprenant tout des codes stylistiques de la marque : cette nouvelle Aston rend terriblement anonyme toutes les voitures de courses figurant à ses cotés.

Venue au Castellet en deux exemplaires, elle était en tête des chronos avant que Tomas Enge n’emboutisse la plus rapide d’entre elles à presque 300 km/h en tentant d’améliorer encore son temps. Du coup, les hommes managés par George Howard Chappell et observés de près par David Richards devaient continuer le programme d’essais avec une seule auto en s’efforçant de la garder entière… Et peut-être aussi en roulant un peu moins vite.

Pendant ce temps, Hughes de Chaunac contemplait paisiblement les chronos abattus par ses deux Oreca LMP1. Les deux protos français limaient inlassablement la piste et semblent présenter un niveau de préparation vraiment très élevé, même si elles sont toujours dans une configuration « hybride » mêlant l’aérodynamisme de l’année dernière avec le nouveau châssis et le nouveau moteur AIM. L’Oreca n°11 repart avec le meilleur chrono des deux jours juste devant l’autre prototype à moteur V12 Aston Martin, la Lola Suisse du Speedy Racing pilotée entre autres par Nicolas Prost.

LMP2

Chasse gardée des Porsche RS-Spyder l’année dernière, la catégorie LMP2 semble plus ouverte cette année avec des Lola et Zytek qui pourraient faire bien mieux que de rester dans les échappements de la Porsche Essex, comme en témoigne le meilleur chrono LMP2 enregistré par la toute nouvelle acquisition du team Quifel ASM, une Ginetta-Zytek.

A noter dans cette catégorie l’implication de Mazda France, devenu partenaire des deux Pescarolo OAK Racing. L’équipe de Jacques Nicolet espère elle aussi approcher de près les meilleurs de sa catégorie après une année 2008 où elle était montée sur le podium aux 24 Heures du Mans.

GT1

Le GT1 se rapproche paisiblement de son extinction avant d’être remplacée par une nouvelle réglementation dès l’année prochaine. En attendant, on y trouve toujours de jolies autos mais un plateau horriblement maigre se résumant à un duel Corvette C6.R Alphand / Lamborghini Murcielago Spartak arbitré par deux Saleen S7-R.

GT2

On est habitué depuis longtemps au duel Porsche / Ferrari et ce sera une nouvelle fois le cas en 2009 entre des 997 GT3 RSR et des 430 GT toujours plus affûtées. On attendait aussi de voir les premiers tours de roues de la nouvelle LP560-4 préparée par Reiter mais cette derniere n’a finalement pas pu prendre la piste. Quant à l’Aston Vantage GT2, elle semble encore un peu tendre et dispose d’un équipage pas assez compétitif ( Drayson ) pour venir se mêler à la lutte en tête.

Fini les essais, place à la course dès le mois prochain avec la première manche des Le Mans Series à Barcelone.

Galerie : LMS Test Days

174322174326174332174335174353

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz