Accueil Lotus Modélisme : Lotus à turbine Tameo, la turbine (partie 3)

Modélisme : Lotus à turbine Tameo, la turbine (partie 3)

162
3
PARTAGER

Tameo_Lotus_56_Indy_turbine__12_.JPG

La turbine est le cur de la Lotus 56. Une caractéristique qui fait toute loriginalité de ce modèle et donc lintérêt de sa reproduction. Bien entendu, Tameo la réduite, à limage de toute la mécanique. Délicate attention : une deuxième turbine est prévue pour être posée sur un chevalet, à côté de la miniature.

Au début, la turbine du kit, cest un amas de pièces cylindriques, moulées en métal blanc. Il suffit den peindre deux en noir et de coller le tout en intercalant les lignes de rivets photodécoupées pour que ça commence à ressembler à quelque chose. Ensuite, cest classique : jus noir sur les pièces en métal brut, puis polissage au coton-tige. Les difficultés commencent avec la pose de la grille qui fait le tour de la turbine. En effet, celle-ci est fournie plate ! Il faut donc lui donner son aspect cylindrique. Le manche de mon cutter ayant à peu de chose près le même diamètre que la turbine, je décide denrouler la grille autour. Peine perdue, lélasticité naturelle du métal donne une courbure de rayon bien supérieure. Il faut donc succéder les enroulements, sur des diamètres de plus en plus petits, jusquà ce que cette fichue grille trouve en fin la forme qui lui convient après détente élastique.

Tameo_Lotus_56_Indy_turbine__3_.JPG

On ajoute ensuite les petites fioritures en photodécoupe. Il est alors temps dinstaller la turbine à lemplacement qui lui est dévolu. Problème : ça ne rentre pas ! Le support de la cheminée lempêche de passer. Il faut donc placer celle-ci à lhorizontale, rentrer la turbine dans son logement, puis la faire pivoter dun quart de tour selon son axe longitudinal, afin de retrouver une cheminée verticale. Une fois cette gymnastique effectuée, on peut se pencher sur la transmission. Un arbre longe la turbine sur le côté droit. Afin déviter tout conflit entre les pièces, il convient de placer en même temps le boîtier de transmission central (placé sous larceau) et les deux arbres qui en partent. Puis on peut placer les deux supports supérieurs de la turbine (préalablement peints en gris AS2 à la bombe).

Tameo_Lotus_56_Indy_turbine__5_.JPG

Il est grand temps de soccuper de toute la tuyauterie qui gravite autour de cet étrange propulseur. En effet, la plomberie est dense et les raccords nombreux. Heureusement, Tameo fournit du fil de plomb (très facile à travailler) ainsi que, aide ô combien précieuse, un guide permettant de former du premier coup chacun des tuyaux.

Tameo_Lotus_56_Indy_turbine__9_.JPG

Après quelques efforts, on obtient un très joli résultat, dune complexité qui réjouit lil. Dernière touche pour finir la mécanique : la fameuse cheminée, sur laquelle il convient dajouter les lames photodécoupées avant de la peindre en noir satin.

Tameo_Lotus_56_Indy_turbine__8_.JPG

Prochaine étape du montage : le cockpit.

153176153180153183153186153189153195153198153204153207

Lire également :
Modélisme : Lotus 56B à turbine Tameo au 1/43°
Modélisme : Lotus à turbine Tameo, le châssis (partie 1)
Modélisme : Lotus à turbine Tameo, électricité & transmission (partie 2)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz