Accueil Sport auto Super GT 2008 Autopolis : Nismo se replace pour le titre

Super GT 2008 Autopolis : Nismo se replace pour le titre

53
4
PARTAGER

Xanavi_Nismo.jpg

Y a pas a dire, elle marche mieux sans lest, cette auto. La Nissan GT-R Xanavi Nismo No23 de Benoit Tréluyer et Satoshi Motoyama a réalisé le week-end parfait, engrangeant le maximum de points possible avec la pole position, le record du tour et la victoire. Grâce à cette performance, la troisième victoire de la saison pour l’équipage de pointe du team Nismo, les choses se présentent dorénavant au mieux avant la dernière épreuve de la saison dans deux semaines à Fuji, même si Honda et Lexus restent en course.

Depuis les deux victoires consécutives dans les deux premières épreuves de la saison, la GT-R no23 trainait, à cause d’un lest règlementaire doublé d’un restricteur castrateur, son mal en patience dans le ventre mou du peloton pendant que les autres GT-R enfilaient les victoires à tour de rôle et que les Honda et les Toyota de pointe jouaient placé et accumulaient les points.

L’épreuve d’Autopolis, avec un lest de pénalité enfin réduit a la portion congrue, était la dernière chance pour Tréluyer et Motoyama de revenir dans la course au titre, et les deux hommes ne l’ont pas gâché. C’est Benoit qui partait de la pole signée samedi par ses soins et prenait le large immédiatement au feu vert pour se constituer une large avance qui n’était à aucun moment remise en question, consolidée par un ravitaillement ultra-rapide et une fin de course également sans faute de Satoshi Motoyama.

Epson_NSX_3.jpgDerrière, les choses étaient plus mouvementées. Loïc Duval, au volant de la NSX Epson no32, prenait le meilleur sur Ralph Firman sur la NSX no1 au départ, mais ne pouvait soutenir le rythme et se faisait repasser dans un beau duel fratricide entre les deux Honda. Cependant, à la faveur de la stratégie de course le pilote français et son équipier Hiranaka reprenaient la seconde position et finissaient ainsi sur le podium, le premier de la saison pour le team Nakajima. La NSX no1, elle, se voyait contester la 3ème position par une autre NSX, la no100 du team Raybrig conduite par un Yuji Ide particulièrement réveillé et aggressif, ça faisait plaisir à voir, tout comme son équipier Hiranaka qui lui aussi jouait de la portière en fin de course, un peu trop au goût des commissaires qui lui infligeaient une pénalité faisant chuter la no100 à la 9ème position. Les rivaux directs de Tréluyer/Moyotama pour le titre, la Honda no18 de Michigami/Kogure et la Lexus Toms no36 de Wakisaka/Lotterer, effectuaient eux une course en demi-teinte, terminant respectivement 7ème et 8ème. Le troisième pilote français en lice ce week-end, Sébastien Philippe, termine 10ème en compagnie de Tsugio Matsuda sur la GT-R Calsonic Impul no12.

Daishin_Advan_Z.jpgEn GT300, la Ferrari F430 du vétéran Tetsuya Tanaka ne pouvait tirer bénéfice de sa pole position et c’est la Nissan Z no81 du team Daishin qui remportait la catégorie, complétant le succès de Nissan ce week-end devant la Garaya no43 qui prend la tête du classement même si rien n’est joue encore en GT300 pour l’attribution du titre. A noter la participation du nouveau champion de F3 japonaise Carlo Van Dam qui officiait au volant de la Subaru Impreza no77 du Cusco Racing qui termine 6ème en GT300. C’était sa deuxième apparition en Super GT apres une pige comme 3ème pilote sur la Lexus TOM’S Petronas aux 1000 km de Suzuka en Août dernier.

Le Super GT se dirige maintenant vers le Fuji Speedway pour la conclusion de cette saison avec Tréluyer/Motoyama sur la GT-R Nismo no23 en tête du classement avec 14 points d’avance sur la Honda no18, 15 points sur la Lexus Tom’s no36 et 17 points sur la seconde GT-R Nismo no22 et la Lexus Zent no38. Ces cinq voitures sont les seules encore mathématiquement en position de remporter le titre. Les Lexus marchent traditionnellement bien sur ce circuit, mais l’avantage psychologique est dans le camp Nissan, idéalement placé pour remporter le premier titre de la GT-R lors de sa première saison.

Super GT 300 km de Autopolis, 19 Octobre 2008

GT500
1. XANAVI NISMO GT-R No23 Satoshi Motoyama – Benoit Tréluyer
2. EPSON NSX No32 Loïc Duval – Katsuyuki Hiranaka
3. ARTA NSX No1 Ralph Firman – Takuya Izawa
4. ZENT CERUMO SC430 No38 Yuji Tachikawa – Richard Lyons
5. MOTUL AUTECH GT-R No22 Michael Krumm – Masataka Yanagida

GT300
1. DAISHIN ADVAN Z No81 Takayuki Aoki – Tomonobu Fujii
2. ARTA Garaiya No43 Morio Nitta – Shinichi Takagi
3. Privée KENZO Asset Shiden No2 Kazuho Takahashi – Hiroki Katoh
4. MOLA LEOPALACE Z No46 Kazuki Hoshino – Hironobu Yasuda
5. HANKOOK PORSCHE No33 Mitsuhiro Kinoshita – Masami Kageyama

Championnat
1. Satoshi Motoyama – Benoît Tréluyer 74 pts
2. Ryo Michigami – Takashi Kogure 60 pts
3. Juichi Wakisaka – André Lotterer 59 pts
4. Yuji Tachikawa – Richard Lyons 57 pts
5. Michael Krumm – Masataka Yanagida 57 pts

Crédit photos : Nissan, Toyota, Honda

Lire également:
Super GT 2008 Motegi : encore et toujours la Nissan GT-R
Super GT 2008 Suzuka : au tour de la GT-R Impul
Super GT 2008 Sugo : Honda devant

Xanavi_Nismo.jpgXanavi_Nismo_2.jpgTreluyer_Motoyama.jpgXanavi_Nismo_3.jpgDaishin_Advan_Z.jpgEpson_NSX_1.jpgEpson_NSX_2.jpgEpson_NSX_3.jpgEpson_NSX_4.jpgTOMS_SC430.JPGTRD_SC430.JPGZent_SC430.JPG

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz