Accueil Actualités Entreprise Du rififi à Wolfsburg

Du rififi à Wolfsburg

41
21
PARTAGER

Les esprits s’échauffent dans les hautes sphères de l’industrie automobile, et plus particulièrement au sein du clan Porsche. Après un coup d’éclat de Ferdinand Piëch, la famille Porsche au grand complet semble s’être mise d’accord pour le faire éjecter du conseil de surveillance de VW…

Décidément, le rapprochement entre Porsche et Volkswagen (ou plutôt le rachat pur et simple du second par le premier) ne se fait pas dans le calme. Outre les problèmes politiques qui se posent, avec les directives de l’union européennes non respectées, l’implication profonde du Land de Basse-Saxe prêt à tout pour conserver sa minorité de blocage (y compris acheter 5% supplémentaires du constructeur), il y a les affaires de famille…

Ferdinand Piëch, président du conseil de surveillance de Volkswagen, et également petit-fils de Ferdinand Porsche, n’est pas en odeur de sainteté au sein de la famille Porsche, mais il semble avoir franchi les bornes… Vendredi, lors d’une réunion du conseil de surveillance, il ne s’est pas présenté à la réunion, allant même jusqu’à se faire représenter par Jürgen Peters, ancien patron d’IG Metall, le très puissant syndicat farouchement opposé à la prise de contrôle par Porsche. Lors de la séance, l’une des principales motions concernait les échanges techniques entre Audi (soit dit en passant, le bébé de Ferdinand Piëch) et Porsche. Le vote se solde par un camouflet pour Porsche, car l’abstention de Ferdinand Piëch a permis aux 10 représentants du personnel de tenir tête aux 10 représentants des actionnaires, dont 3 représentaient Porsche… A l’avenir, toute collaboration technique entre les deux entités devra au préalable être approuvée par le conseil de surveillance…

Mais l’histoire n’en restera pas là, et certains prédisent déjà une fin de règne pour le grand patron, qui dirige Volkswagen depuis 1993 et qui a mené le groupe sur la troisième marche du podium des plus grands constructeurs mondiaux… En effet, Wolfgang Porsche aurait semble-t-il obtenu l’accord du clan Porsche, y compris les Piëch (la fille de Ferdinand Porsche s’est mariée avec Anton Piëch) pour faire évincer Ferdinand de son rôle de président du conseil de surveillance. Mais il faudra pour cela obtenir 80% des voix lors de l’assemblée des actionnaires, et donc se rallier le vote du Land de Basse-Saxe, qui avec ses 20% de capital dispose d’une minorité de blocage…

Ferdinand Piëch a déjà résisté à bien des assauts et en est sorti vainqueur. On se souviendra qu’il n’était pas forcément le bienvenu à la tête du groupe en 1993, et après avoir évincé près de 25 dirigeants, il aurait déclaré « A Wolfsburg, ils m’attendaient tous avec un fusil, je ne leur ai pas laissé le temps de tirer »…

Source : Les Echos

La dernière née des Porsche, la Panamera
2009_Porsche-Panamera_01.jpg2009_Porsche-Panamera_02.jpg

La dernière née des VW, la Golf VI
2009-Volkswagen-Golf-1.jpg2009_Volkswagen-Golf-11.jpg

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz