Accueil Concept car Un nom, plusieurs autos : Probe

Un nom, plusieurs autos : Probe

248
11
PARTAGER

Ford_Probe_1989.jpg

Le nom Probe a réuni toutes sortes d’autmobiles, toutes assez exotiques. Des confidentielles Adams Brother à Ford qui a eu la mainmise sur le nom dès1979, la variété est bien là. Retour sur les Probe de l’histoire de l’automobile.

Adams_Probe_15.jpg

Après avoir travaillé pour Marcos suite au départ de Frank Costin (ils ont notamment conçu la première GT de la marque, avec châssis en bois et moteur Volvo), Dennis et Peter Adams veulent créer leur propre voiture. En 1968 apparaît la Probe 15 (c’est leur quinzième projet), une voiture à carrosserie composite extrêmement basse. Particularité : ses roues de 10 pouces à l’avant et 13 pouces à l’arrière. Elle est présentée au Racing Motor Show en 1969, sur le stand Marcos et remporte un certain succès. Cependant, elle demeurera un exemplaire unique. Le projet fut ensuite repris et modifié par Concept Cars LTD, qui la vendit sous le nom de Centaur à partir de 1970.

Adams_Probe_16.jpg

En 1969, la Probe 16 fait son apparition au salon de Londres. Elle est dans la lignée de la 15, améliorée, cette dernière étant jugée sous-motorisée par ses concepteurs. Elle est équipée d’un moteur d’origine BMC, réalésé de 1800 à 1900cc. Trois exemplaires seulement furent produits, dont seuls deux subsistent aujourd’hui. En effet, la première voiture livrée, au compositeur américain Jim Webb, a été victime d’un incendie. Une Probe 17, à V8 Ford fut un temps envisagée, pour séduire le marché américain.

A_Clockwork_Orange.jpg 

Ce modèle est surtout célèbre pour être passée à la postérité dans le mythique film de Stanley Kubrick, Orange Mécanique (A Clockwork Orange). C’est la voiture de sport qui est volée par le personnage principal, Alex. Dans le film, elle porte le nom de Durango 95.

Adams_Probe_2001.jpg

Plus haute et plus traditionnelle est la Probe 2001 qui apparaît en 1970. L’architecture est directement déviée de la Probe 16. Adams en produisit quatre, avant de céder le projet à un groupe écossais situé à Irvine, qui prend le nom de Caledonian Probe Motor Co.

Ford_Probe_I.jpg

Dès 1979, c’est Ford qui utilise le nom Probe, avec la Probe I, premier d’une série de cinq concept cars. Le contexte ressemble à celui d’aujourd’hui : le choc pétrolier a eu lieu en 1973 et les normes CAFE ont suivie dans la foulée. Logiquement, les préoccupations sont aussi les mêmes qu’aujourd’hui, ce qui a conduit les designers de Ford à créer un concept aérodynamique (Cx de 0,25), se targuant de consommer 6l/100km, pour un moteur 4cylindres 2,4l issu des Pinto et Mustang. Le châssis est lui aussi tiré de la Mustang. La Probe fit ses début à l’IAA de Francfort en 1979.

Ford_Probe_II.jpg

En 1980, Ford continue son raisonnement avec la Probe II, qui est cette fois une berline quatre portes, alors que la Probe I était un coupé.

Ford_Probe_III.jpg

uvre de Ford Europe, la Probe III annonce fortement la Sierra cinq portes dans son style. Sierra qui a vu le jour en 1982. L’aérodynamique est toujours au cur de l’investigation.

Ford_Probe_IV.jpg

La Probe IV, en 1982, signe le retour à un style plus spectaculaire. La recherche aérodynamique est poussée à son paroxysme, avec une valeur de Cx de 0,15. Pour arriver à un tel résultat, Ford n’a pas fait dans la demi-mesure : roue carénées, forme générale optimisée, optiques sous bulle

Ford_Probe_V.jpg

Il fallut attendre 1985 pour voir la dernière évolution de cette série. La Probe V est l’uvre du studio Ghia, racheté par Ford en 1973 en même temps que le nom du célèbre carrossier italien. Ce nouveau concept a réussi à améliorer encore le Cx, atteignent une valeur de 0,137. Question style, la Probe V apparaît comme une goutte d’eau géante, préfigurant de ce fait les futures Honda Insight et GM EV1. Elle se distingue par une carrosserie de coupé, avec portes et hayon coulissants.

Ford_Probe_1991.jpg

En 1989, Ford décide de remplacer son coupé compact EXP par un tout nouveau modèle. La prise de participation dans la capital de Mazda en 1989 est une aubaine, puisqu’elle permet à Ford de développer ce nouveau modèle, la Probe, sur la base de la MX-6 lancée en 1988. Concurrente directe des Nissan 240SX et Toyota Celica, il s’agit d’une traction, pouvant disposer de moteurs quatre cylindres en ligne 2,4l turbocompressé (145ch) ou non (110ch) ou d’un V6 3,0l (140ch). Les dirigeants de Ford ont pensé un instant à faire de la Probe une remplaçante de la Mustang, avant de renoncer face aux réticences de la clientèle quant à l’absence de V8 et le fait qu’il ne s’agisse pas d’une propulsion.

Ford_Probe_1993.jpg

La deuxième génération de Probe est apparue en 1993 aux Etats-Unis. Elle reprenait les principales caractéristiques du style de la première génération, en particulier la lunette arrière panoramique. Deux moteurs disponibles : le quatre cylindres 2,0l 118ch et le V6 2,5l 164ch. C’est cette génération qui a traversé l’Atlantique, pour une carrière brève, puisqu’elle fut interrompue en 1997. La Probe aurait dû avoir une remplaçante basée sur la Mondeo, mais ce ne fut pas le cas. En effet, un tel modèle aurait fait double emploi avec la Mercury Cougar lancée en 1998. En Europe, la Cougar a donc pris la suite de la Probe sous le blason Ford.

Liens :
Histoire de l’Adams Probe
Carstyling.ru

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz