Accueil Legislation Les tests salivaires anti-drogue arrivent cet été sur les routes

Les tests salivaires anti-drogue arrivent cet été sur les routes

161
26
PARTAGER

tests_salivaires_anti_drogue.jpg

La confirmation de la nouvelle n’a rien de stupéfiant tant le gouvernement français travaillait sur le sujet depuis de longs mois. La Ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, a confirmé hier que les tests salivaires de dépistage de la drogue au volant seront mis en application dans les prochains jours sur les routes hexagonales. Histoire de joint(dre) l’utile à l’agréable un test sanguin sera également effectué (en milieu médical) en cas de réaction positive au dépistage salivaire afin de déterminer précisément la quantité de drogue consommée.

En 2007 en France, 230 personnes sous l’emprise de drogues ont perdu la vie après un accident dont plus de 50% âgées de moins de 25 ans. Le gouvernement abat une nouvelle carte dans sa politique répressive de sécurité automobile en instaurant cet été les tests salivaires de dépistage anti-drogues qui compléteront ceux déjà effectués au moyen de dépistage urinaire et ne les remplaceront donc pas. Plus simples à mettre en application (les test urinaires requièrent en effet la présence d’un médecin et d’un véhicule adapté pour recueillir et analyser l’urine), ils débuteront dans les prochains jours au moment des importants chassés-croisés estivaux après avoir été en amont essayés grandeur réelle dans certaines agglomérations et villes.

50 000 tests seront ainsi distribués aux forces de l’ordre. « Policers et gendarmes ont reçu pour consigne de faire des contrôles tantôt ciblés, notamment aux sorties des boîtes de nuit, tantôt aléatoires », a confié Michèle Alliot-Marie. Concrètement deux languettes seront frottées sur la langue du conducteur pour vérifier la présence ou non de substances prohibées comme cannabis, LSD, crack, héroïne, cocaïne, ecstasy et amphétamines. Pour une conduite sous l’emprise de drogue, le conducteur encourt en théorie une sanction de deux ans d’emprisonnement et 4 500 d’amende. Ajoutez de l’alcool et la « punition » grimpe à trois ans d’emprisonnement et 9 000 d’amende. Suffisamment disuassif ?

Source : RTL et Itélé.

Crédit photo : Frank Perry / AFP.

Poster un Commentaire

22 Commentaires sur "Les tests salivaires anti-drogue arrivent cet été sur les routes"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
choco pops
Invité

bien! tres tres bien!
déja que la plupart ne respecte rien sur la route, alors bouré et drogué, je vous raconte pas!

arno
Invité

Cool ! Tant que l’on ne prends pas la voiture on peut continuer à se droguer alors !! Trop bien !!

fonsde
Invité

aie aie aie ,ca risque de faire tres tres mal,sachant que 9 jeunes sur 10 fume du cannabis.Fumer ou conduire,il faut choisir.Lol.

Autoblecteur
Invité
génial! (mode ironie on) dommage que les ammendes et peines de prisons soit si faibles…(mode ironie off) . là ou on n’est plus démocratique c’est pas tant dans le fait de nous interdire de conduire bourré ou drogué — évidemment en ce sens c’est bien leur « languettes ». La ou on usurpe la démocratie: c’est en valorisant de telles mesures par un assortiment de peines et ammendes farfelues. – « tu fumes un pet + volant = 2 ans de taule? quoi t’es pas content??? au moins t’es pas mort et t’as tué personne, mieux encore, tu ne recommenceras pas pour les… Lire la suite >>
Autoblecteur
Invité

ah bah non y’a un fou(?) qui a interdit la guillotine…

sauvé! ce sera juste la prison a vie.

wpDiscuz