Accueil Constructeurs chinois Un camion qui pourrait briser un mariage

Un camion qui pourrait briser un mariage

59
4
PARTAGER

Iveco_truck.jpg

Il y a plusieurs niveaux de lecture au rachat de NAC par SAIC. Les responsables Chinois voulaient signifier la reprise en main de la construction automobile, où des entreprises pour la plupart issues de conglomérats publics se tirent dans les pattes (cf. la campagne agressive de Roewe.) Par ailleurs, ils rêvaient de construire l’un des quatre « géants d’envergure internationale » (alors qu’aujourd’hui, il existe une centaine de constructeurs.) Et enfin, sachant que les principaux leaders du pays sont issus de Pekin, il s’agissait de « punir » la rivale Shanghai (dont SAIC est le fleuron), en lui rattachant le boulet NAC, très endetté.

Dans les faits, quelques mois après, NAC et SAIC jouent à « Je t’aime, moi non plus ». NAC est sur le point de lancer la MG3 (ex-Rover 25) et SAIC, la Roewe W2. La seule part de NAC qui intéresse SAIC, c’est Yuejin, qui produit des Iveco sous licence (que l’état achète par trains entiers.)

Or, Fiat (propriétaire d’Iveco) accuse NAC de délaisser ses joint-ventures pour mieux se consacrer à MG. Pour les voitures particulières, Fiat a créé une deuxième joint-venture avec le concurrent Chery et pour les utilitaires, il pousse SAIC à racheter les parts de NAC dans Yuejin-Iveco. Au terme de ce rachat, SAIC n’aurait plus aucun intéret à contrôler NAC et pourrait tout simplement revendre ses actions. Ce qui serait un camouflet pour Pekin.

Source:
China Car Times

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Un camion qui pourrait briser un mariage"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
ARNAUD
Invité

A noter que Nanjing MG a présenté sa petite « nouvelle » citadine, la MG 3 & MG 3 Crossover : http://www.chinacartimes.com/2007/10/09/mg3-and-the-mg3-crossover-new-metal-that-youve-seen-before/

La gamme MG se reforme

dav
Invité

Tiens, une ancienne Rover 25. Rover is back

Perkins
Invité
La marque MG présente un grand intérêt pour la SAIC afin d’investir le marché européen, et l’usine de Nanjing Automobile à Pukou (l’une des plus modernes de Chine) présente de grandes facilités également pour produire ses modèles. Quant au site de Longbridge, s’il est habilement géré avec un faible recrutement, est une base de choix en Europe. Non…il n’y a pas que les camion Yuejin-Iveco qui présentent un intérêt pour la SAIC : l’ensemble est beaucoup plus complexe et demande une évaluation globale, car c’est bien leur plan global (investissement, base de production, modèles développés, marques utilisées etc…)qui doit être… Lire la suite >>
wpDiscuz