Accueil Alfa Romeo WTCC – Oschersleben (D) : Seat d’un côté, la TDI de l’autre

WTCC – Oschersleben (D) : Seat d’un côté, la TDI de l’autre

113
5
PARTAGER

WTCC BMW 320si Hernandez Oschesleben 250.jpgSeat « squatte » les 3 premières places de la grille de départ de la 8e manche du WTCC, championnat du monde des voitures de tourisme, avec la particularité de voir la version essence et « mazoutée » de la Seat Leon se partager la première ligne. De plus, ce n’est que de justesse que Gabriele Tarquini a signé la pole position. Dans un ultime effort, il devance respectivement son coéquipier Yvan Muller qui poursuit le championnat avec la TDi et le pilote Indépendant Roberto Colciago de 11 et 14 millièmes de second.

WTCC Seat Leon 11 G. Tarquini Oschesleben 470.jpg

En terre conquise et à domicile, les BMW se sont montrées les plus promptes à aligner les chronos de référence. Un coup à toi, un coup à moi, finalement le plus rapide de celles-ci a été Jörg Müllerqui se classe 4e juste devant la Chevrolet d’Alain Menu et son propre équipier Augusto Farfus. Andy Priaulx (BMW UK) a été pourtant le premier à occuper une pole provisoire crédible en 1:37.061 mais quelques instants plus tard, James Thompson et Jörg Müller ont amélioré ensemble et coup sur coup ce chrono. Le Britannique et son Alfa Romeo 156 se montrant de 15 centièmes le pilote Allemand. Maisle coup de tonerrre arrive immédiatement après avec le temps réalisé par Yvan Muller. Le Français plaçait sa SEAT turbo-diesel en pole, en 1:36.302.

WTCC BMW 320si 02 J. Müller Oschesleben 470.jpg

Dès lors la chasse était ouverte et les plus enclins à aller chercher ce dernier sont Jörg Müller et Augusto Farfus. Les pilotes BMW ont tenté de répondre au Français avec des chronos de 1:36.353 et 1:36.558, mais ils ne pourront que l’approcher. Le sort s’en mêle en fait car la sortie de piste de Michel Jourdian impose la présentation du drapeau rouge à six minutes du terme de cette unique séance qualificative.

A la reprise, plusieurs pilotes ont quand même mené les ultimes assauts à la pole. Tarquini est arrivé au bout de ses peines et décroche sa première pole position de la saison, la deuxième consécutive pour SEAT (Suède), dans les derniers instans de la séance.

Au sein du trophée des Indépendants, Pierre-Yves Corthals a établi le 7e temps, le meilleur des Indépendants, avant d’être battu par la Seat de Roberto Colciago, auteur d’un temps en 1:36.305 qui le propulse en 3e sur la grille de départ. Quant à Miguel Freitas, si pour son retour, il y a mis du coeur, il sera cependant le dernier classé.

WTCC Alfa Romeo 156 33 M. Freitas 470.jpg

Encore une fois, la session a été incroyablement serrée, avec 21 voitures qualifiées dans la même seconde.

Les Seat sont devant pour la première course et c’est la moitié du travail qui est fait. Les voitures espagnoles peuvent briser

l’hégémonie BMW, mais il faut tenir compte aussi que ce sera peut-être là la seule occasion car le réglement est ce qu’il est et le départ de la seconde course se fait à l’arrêt. De plus, on inverse le classement des 8 premiers de la première course pour composer la grille dedépart de la suivante. Et devinez qui est 8e ? Priaulx ! Le pilote BMW pourrait en conséquence « sacrifer » son premier résultat pour partir en pole dans la suivante et aller chercher la victoire. On supputte, mais qui sait ?

Classement Qualification

1 – (11) Gabriele TARQUINI (I) SEAT Leon 1:36.291
2 – (12) Yvan MULLER (F) SEAT Leon TDI + 0.011
3 – (19 I) Roberto COLCIAGO (I) SEAT Leon + 0.014
4 – (2) Jorg MULLER (D) BMW 320si + 0.062
5 – (8) Alain MENU (CH) Chevrolet Lacetti + 0.180
6 – (3) Augusto FARFUS (BR) BMW 320si + 0.267
7 – (18) Tiago MONTEIRO (P) SEAT Leon + 0.291
8 – (1) Andy PRIAULX (GB) BMW 320si + 0.317
9 – (15) James THOMPSON (GB) Alfa Romeo 156 + 0.329
10 – (5) Felix PORTEIRO (E) BMW 320si + 0.338
11 – (23 I) Pierre-Yves CORTHALS (B) SEAT Leon + 0.408
12 – (40) Peter TERTING (D) SEAT Leon + 0.424
13 – (34 I) Massimiliano PEDALA (I) SEAT Leon + 0.705
14 – (6) Robert HUFF (GB) Chevrolet Lacetti + 0.709
15 – (26 I) Stefano D’ASTE (I) BMW 320si + 0.763
16 – (20) Tom CORONEL (NL) SEAT Leon + 0.830
17 – (16) Olivier TIELEMANS (NL) Alfa Romeo 156 + 0.845
18 – (9) Jordi GENE (E) SEAT Leon TDI + 0.865
19 – (7) Nicola LARINI (I) Chevrolet Lacetti + 0.886
20 – (10) Michel JOURDAIN (MEX) SEAT Leon + 0.970
21 – (4) Alessandro ZANARDI (I) BMW 320si + 1.023
22 – (30 I) Luca RANGONI (I) BMW 320si + 1.131
23 – (35 I) Timur SADREDINOV (RUS) SEAT Leon + 1.160
24 – (31 I) Sergio HERNANDEZ (E) BMW 320si + 1.297
25 – (22 I) Maurizio CERESOLI (I) SEAT Leon + 2.002
26 – (33 I) Miguel FREITAS (P) Alfa Romeo 156 + 2.836

Source & photos : FIA WTCC

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "WTCC – Oschersleben (D) : Seat d’un côté, la TDI de l’autre"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
r.burns
Invité

Alfa 156… la 159 est trop lourde !

Patrick
Invité

Effectivement, on ne que regretter l’embonpoint de la 159, tout comme on peut regretter l’absence de Volvo, Audi, Mercedes qui « roulent » en Suède ou Danemark, de Mazda et Chrysler qui font de même aux States. Un championnat du monde à 3 marques, c’est dommage ! En WRC, on en est à la même situation.

Bien à vous

Admin

La Seat Leon TDI n’a pas été longue à trouver le bon rythme. Impressionnant.

chr
Invité

il faut dire que beaucoup de tests on eu lieu avant de l’engager et que l’experience d’Audi en endurance a bien aidé mais c’est vrai que ils ont de suite été dans le coup

wizz
Invité

Pour la Seat TDI, je me demande si c’est l’expérience de Audi en endurance qui a compté…

Parce qu’avant cela, il y a eu de nombreuses participations de moteurs 1.9TDI dans des courses d’endurance…dont une certaine BMW 320d (204ch en version course dérivé du moteur de série de 150ch) avait eu l’honneur.

Cette position en première ligne de Y.Muller en moteur TDI va peut être donner des idées à BMW, dont la future version de série délivre…justement 204ch.

wpDiscuz