Accueil Général Essai Nissan Qashqaï : est ce que j’ai une gueule de crossover...

Essai Nissan Qashqaï : est ce que j’ai une gueule de crossover ?

316
20
PARTAGER

015.jpgCest pas la grande forme. Lindustrie automobile nest pas au mieux. Alors il faut se démarquer, faire différent et ratisser le plus large possible. Cest la conclusion à laquelle est arrivée Nissan en produisant ce Qashqai.

Et en faisant un grand écart destiné à séduire à la fois les conducteurs de berlines compactes (Mégane, Golf and co) et de SUV (Rav4 et jen passe de bien pires). Au final donc, une auto haute sur pattes, habitable comme une Peugeot 307 et surtout pas destinée à escalader autre chose quun trottoir. Côté ligne, aucun doute, Stéphane Shwartz, le designer qui a concocté lengin a lui aussi tenté la fusion entre une face avant « berlinisante », une garde au sol respectable et un profil arrière qui reluque vers tout ce qui se fait en matière de SUV. Lexercice a un nom : le « crossover » ou mélange des genres.  Le tout est disponible en deux roues motrices, même si le constructeur propose des versions 4×4, tout en rappelant quelles sont plus destinées à parader devant lhôtel des cîmes de Val Thorens que dans les dunes du Ténéré. Du voyage donc, mais pas trop exotique, même si le nom de ce mutant nous embarque au sud ouest de lIran. Les Qashqaï (prononcez cache caille, et vous aurez lallure dun ethnologue), sont les membres dune tribu du coin. Daucuns, vraiment mauvaises langues, iraient jusquà prétendre que louverture programmée dune nouvelle usine de lalliance Reanult Nissan dans ce pays ne serait pas sans rapport avec ce nom difficile à dire et encore plus compliqué à écrire. Mais, cest vraiment pas notre genre. Alors revenons à nos essieux pour quelques tours de roues à bord de ce faux tout terrain. Surprise : cest une excellente auto. Les deux moteurs testés (un 2 litres essence de 140 CV et un 2 litres diesel de 150 CV) sont remarquables lun et lautre. Le bloc essence est coupleux comme un mazout. Et ce dernier, à linverse, est pointu comme un moteur sans plomb. Même bonne nouvelle en ce qui concerne le reste de la partie mécanique. Le roulis de cette auto haut perchée est plutôt limité et les ingénieurs se sont ingéniés : ils ont pondu des trains roulants qui ménagent le confort et la tenue de route. Evidemment, on peut, en se penchant dans les entrailles de la bête, lui trouver de menus défauts dassemblage, mais à 25 000 euros (prix de la version Acenta avec le moteur DCI 150), on ne peux pas exiger la même finition que chez le trio Mercedes-Audi-BMW.

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "Essai Nissan Qashqaï : est ce que j’ai une gueule de crossover ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Titi
Invité

Côté finition, on est plus proche des mauvais coréens.

Plastiques bas de gamme, non correspondance de teinte entre planche de bord et garniture de porte côté conducteur. comande de lève vitres désagréable au toucher et à la manipulation.

Avec mes 1m76, je me cogne la tête dans la serrure hayon ouvert !

Pas terrible pour le prix. Il serait intéressant de comparer les côtes d’habitabilité avec un Sedici/SX4

Ben
Invité

Youpi, un gros cube de plus.

Je ne comprend pas l’intérêt pour ce type de véhicules. Pas plus habitable qu’une berline compacte, pas un coffre particulièrement plus grand. Les même moteurs, mais devant tracter une plus grande masse et affronter une aérodynamique défavorable. Aucune capacité en 4×4 (soyons réaliste, même avec, la seule boue qu’il rencontrera sera celle d’une fonte des neiges précoce dans la station de ski).

C’est même pas bon marché, une Megane DCI 150 commence à 24200 . Je ne comprend vraiment pas l’intérêt. Si quelqun pouvait éclairer ma lanterne.

Ben
Invité

Aller, pour le sport, comparons là à une mégane break DCI 150. Prix de base 24800 . Donc le même prix.

Damien
Invité

Ben a écrit : « Je ne comprend vraiment pas lintérêt. Si quelqun pouvait éclairer ma lanterne. »

Le look ?
Ne pas avoir la même Mégane ou 307 que le voisin ?
Ou Scénic que l’autre voisin ?

Ca ca compte un peu aujourd’hui, non ? Se démarquer, ne pas faire comme les autres, et ce sans avoir le budget pour aller sur les gammes supérieures.

Moi je trouve que c’est une bonne idée.
Mais est ce que ça marchera ? J’en doute encore un peu. Domage.

matthieu
Invité

l’intérêt c’est d’avoir une jolie petite voiture au style marqué.
c’est destiné à une population urbaine qui se soucie peu de mécanique, de qualités dynamiques et d’automobile en général mais souhaite malgré tout avoir un véhicule sympathique.

pari réussi on dirait, n’en déplaise aux ayatolah (tiens c’est iranien ça aussi) de l’automobile qui vous citent du colin chapman plus pour souci de se singulariser de la plèbe que par réelle passion pour les engins du bonhomme. bref…

wpDiscuz