Accueil 4x4 Changfeng a l’assaut… Des Etats-Unis

Changfeng a l’assaut… Des Etats-Unis

124
8
PARTAGER

Li_Jianxin_PDG_de_Changfeng.jpgPas de salon auto sans constructeur Chinois! L’accord de distribution noué par Chery pour les Etats-Unis ayant fait long feu, c’est Changfeng qui représentait les couleurs du pays du milieu à Detroit. C’est à ma connaissance, le premier qui s’attaque à l’occident (il est déjà présent au Moyen-orient et en Amérique du sud) via l’Amérique, sans passer par l’Europe.
Autres figures imposées du neo-exportateur, le discours optimiste (voir lénifiant) sur les prévisions de ventes et la brochure en engrish (terme US désignant les traduction littérales de langues asiatiques vers l’anglais.)

Liebao.jpgChangfeng, c’est l’histoire typique d’un « vieux » constructeur Chinois. A l’origine, c’était un atelier d’armement du Hunan (province d’où est originaire Mao), fondé par l’état au milieu des années 50. En 1996, Changfeng se lance dans l’automobile en nouant un partenariat avec Mitsubishi, pour produire le Pajero. La « Liebao » entre en production en 1999.

A la même époque, la Chine connaît une série de réforme économiques: la branche auto de Changfeng est partielement privatisée et monte en puissance. En 2002, le pick-up est un énième clone d’Isuzu Trooper, mais désormais Changfeng veut produire ses propres SUV, voir des berlines.
A noter qu’avec 100 000 voitures produites en 2006, Changfeng est un « petit » à l’échelle chinoise.

Changfeng_UU_CT3.jpgA Detroit, il n’y avait évidemment pas le Liebao. Changfeng a présenté ses derniers prototypes, comme l’espèce de mini-truck UU-CT3 avec ses faux airs de New Beetle (capot et prise d’air) et les inévitables jantes chromées (obligatoires pour un concept car Chinois) d’au moins 14 pouces.
Il était déjà présent au salon de Pekin.

Pas d’informations sur les caractéristiques techniques.

Liebao_CS6_hotesse.jpgIl y avait également le CS6, aux allures de gros jouet. Il a néanmoins été dessiné par Pininfarina (ce dont Changfeng ne se vante pas) et disposerait d’une mécanique Fiat. Côté équipement, il offre une sellerie cuir, l’ABS et un lecteur DVD (pour un mini-prix?.) Il a déjà passé avec succès l’étape du crash-test.

Changfeng_CS8.jpg3eme modèle dans les cartons de Changfeng: ce CS8, très « Nissan ». Il n’était pas présent à Detroit.

Les observateurs étaient plutôt mitigés et les éventuels vendeurs franchisés ne se bousculaient pas sur le stand.

Changfeng annonce une arrivée aux USA en 2010. Un autre constructeur était présent à Detroit: ZX Auto (aucun lien avec Citroën) présentait son 4×4 dans le hall d’un hôtel près du salon.

Mais certains disent qu’il s’agit d’un coup de bluff destiné aux… Autorités chinoises. En effet, Pekin va faire le ménage chez les constructeurs. Chacun cherche donc à montrer qu’il « compte » (avec par exemple un vague projet d’export) et qu’il ne faut pas le sacrifier.

Changfeng distribuait des DVD sur le salons. Nos confères de Jalopnik l’ont transferé sur YouTube. A part le logo Jalopnik, toutes les autres images sont d’origines.

A part le logo Jalopnik, toutes les autres images sont d’origines (ils ont tendance à tout repéter deux fois dans ce DVD.)

Changfeng_CT5.jpg

A lire également:
Le raz de marée Chinois n’est pas pour 2007, ni pour 2008

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Changfeng a l’assaut… Des Etats-Unis"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Christophe
Invité

Pouah! Vade retro, coco-mobile!

Amine M
Invité

Au moins, ils ont une identité visuelle aussi affirmée que celle de Peugeot…

Leur design est très cohérent, c’est rare chez les chinois

ash
Invité

changfeng is not that great, chery and GWM is much better, changfeng will not make it into US

China Auto – Changfeng Motors

Alfred - CoolBranding Marketing Consulting
Invité
Ce n’est que le début. Que c’est beau une industrie qui balbutie… Ce dont beaucoup ne se rendent pas encoe compte, c’est que le marché automobile global se scinde en deux segments: – En haut le segment PREMIUM réservé aux marques établies, ayant une longue histoire (MERCEDES, JAGUAR, ASTON MARTIN, BMW, CADILLAC) ou ayant récemment investi lourdement pour se positionner (LEXUS, INFINITI, AUDI). – En bas, les « commodities », des voitures dont la marque n’a que peu d’importance dans les décisions d’achat. Qú’elles soient européennes ou japonaises, un design sympathique et un équipement suffisant leur suffit à se faire vendre. Sachant… Lire la suite >>
Georges Nicolas
Invité

Déjà la moitié des produits DECATHLON vient de Chine, alors pourquoi pas les voitures. Depuis que Sarko a brisé nos derniers rèves d’automobiliste avec ses radars, il n’y a plus d’intéret à acheter une voiture qui fasse réver. Donc autant se servir dans du pas cher et pratique.

wpDiscuz