Accueil Essais Essai koda Roomster TDI (1)

Essai koda Roomster TDI (1)

155
5
PARTAGER

Skoda_Roomster_TDI__7_.JPGAudaces fortuna juvat dit ladage. On ne sait pas si la fortune sourira à koda, mais la Roomster a le don doriginalité. On peut longtemps pérorer sur son statut de monovolume ou sur celui de ludospace, cela ne changera en rien sa vocation familiale. Lidéal avec la Roomster nest pas de vouloir à tout prix létiqueter. Mais simplement de lessayer pour juger. Dans notre cas, cétait avec le 1.4 TDI de 80 ch sur une trentaine de kilomètres et le 1.9 TDI de 105 ch pour partir, notamment, à la découverte de menhirs à Wéris, en famille.

On ne peut prêter à la marque tchèque le Doctus cum libro (jadooore les pages roses du Larousse) puisque koda a préféré se différencier des ludospaces, dont les plus célèbres ne sont que des utilitaires transformés en voitures particulières. Bon, déjà, le constructeur na pas dutilitaire léger dans sa gamme. Mais il ny aurait pas eu incident diplomatique à adapter une VW. Toutefois, laissons-là la science-fiction pour découvrir cette fameuse koda Roomster de plus près.

Skoda_Roomster_TDI__6_.JPG

On le sait maintenant, la proue de cette voiture se retrouvera aussi sur les futures Fabia. Nouvelle identité donc. Ce qui frappe le plus, pourtant, cest la nette rupture entre lavant et larrière. Est-ce disgracieux ? Adhuc sub judice lis est dirait lorateur prudent laissant à chacun son choix des goûts et des couleurs. Ceci dit, les PR nous expliquent que lidée était doffrir de la visibilité à lensemble des passagers. Et donc aux enfants installés à larrière. Dailleurs, ils sont sur des sièges surélevés par rapport à lavant. De tout cela, notre testeur de 8 ans et demi sen tapait un peu, plus préoccupé par ses BD que par la route. Sauf quand vinrent les premiers dolmens. « Maman, regarde ». Et là, la compétition est ouverte à celui qui en verra le plus. Du coup, le promontoire trouve un intérêt ludique inespéré. Bébé réclamant un biberon, on sarrête. Le découvreur de menhirs est tout refroidi lorsque le vilain conducteur lui explique que ce sont sûrement des tombes. De quoi léloigner pour prendre quelques photos tranquillement. La peur des squelettes sans doute.

Skoda_Roomster_TDI__9_.JPG

Avant la virée familiale, la Roomster 1.4 TDI de 80 ch (59 kW) était passée entre nos mains. Le moins que lon puisse dire, cest quon ne sy sent pas enfermé. Surtout avec le toit panoramique. Fiat lux ! Installé assez haut à lavant, on voit carrément défiler la route sous le coude. Et à larrière, cela ressemble encore davantage à la fenêtre dun train affichant le paysage flou par la vitesse. Pourtant, la motorisation Diesel à 3 cylindres na pas avalé de potion magique. Ainsi, il lui faut 14,7 s pour réussir le 0 à 100 km/h. Pas de quoi effrayer le bon père de famille. Heureusement, le moteur évite franchement le ridicule en se montrant volontaire et en offrant des reprises évitant la manipulation intempestive du levier de vitesse de la boîte à 5 rapports, à condition de rester vigilant à son compte-tours. Car le couple de 195 Nm à 2200 tr/min baisse vite la garde à bas régime. Outre sa tendance au petit creux à bas régime, le 1.4 TDI concourt avec Assurancetourix pour lacoustique. Cest le TDI qui veut ça. Mais, en même temps, un TDI c’est pas bien gourmand.

Skoda_Roomster__1_.JPG

Skoda_Roomster__2_.JPG

De toute façon à quoi bon se précipiter. En cette ère du Festina Lente, il est plus sage peut-être de se focaliser sur le confort, la modularité et la stabilité. Ces premiers kilomètres ont démontré que la Roomster, du moins avec 80 ch, ne perdait pas le cap. La koda se montre docile et agile. Pour la modularité, on a dabord regardé faire les représentants de la marque. On peut effectivement faire beaucoup de choses avec les sièges, mais il vaut mieux parfois avoir un garage. Encore une fois, on sattardera en famille de tout cela. Ce quon ne pourra pas tester, par contre, cest le module de rangement pour vélos spécialement adapté pour la Roomster. Faut-il préciser que koda est un grand sponsor du cyclisme.

Skoda_Roomster__5_.jpg

À suivre

Sites constructeurs : FranceBelgique

Skoda_Roomster__3_.JPG

Photos : Olivier Duquesne & koda

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Essai koda Roomster TDI (1)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Skoda_Lisboa
Invité

J’aime cette voiture de plus en plus. Trés interessant votre essai, Olivier, merci!
J’aimerais bien d’avoir votre photos en haute resolution, pour fond d’ecran…

Fabrice
Invité

T’as un abonnement chez D’Ieteren ?
;o)

titi91
Invité

J’en ai vu une sur la route et elle est superbe.

migeon
Invité

Dommageable que ce Roomster soit abonné aux erreurs de jeunesse et aux pannes déja connu chez VAG, cela dit le roomster est un bon véhicule au quotidien quand on est pere de famille, tres pratique pour attacher les enfants en bas age car pas besoin de se pencher (comme c est le cas sur les fabias et octavia)
Le seul bémol réside dans la qualité de montage coté moteur (petite défaillance des controles qualité en usine !) et dans les petits désagréments liés à l’électronique (le radar de recul a parfois des ratés, peut etre du a l autoradio !)

wpDiscuz