Accueil Cabriolet Essai Volvo C70 D5: Le confort d’un auditorium

Essai Volvo C70 D5: Le confort d’un auditorium

485
7
PARTAGER

volvo_c70_invalides.JPG
Une fois l’épaisse et lourde porte pleine de renforts ouverte, on entre dans l’ambiance Volvo, identique dans les S40 / V50 et nouvelle C30. C’est donc dans un univers connu dans laquelle nous prenons place. volvo_c70_int.JPG
Le dessus de la planche de bord est noir dans un matériau mou, la sellerie et les panneaux de porte sont en cuir ivoire, une couleur agréable à l’oeil. Les sièges avant sont d’un confort de très bon niveau, réglable au millimètre électriquement, à l’exception de l’appui-tête. Le volant 3 branches particulièrement doux au toucher est revêtu d’un morceau d’alu dans la partie haute interne du cerceau. Sous les pouces tombent les commandes du régulateur de vitesse, du téléphone, et les réglages de base de l’autoradio. Derrière la branche droite, on trouve une croix directionnelle commandant le GPS. A l’arrière, deux personnes pourront y prendre place à l’aise. En revanche, pas d’accoudoir central, à la place une niche dissimulant la trousse de premier secours et le kit de réparation pour pneumatique. L’accès à l’arrière est compliquée par l’avancement électrique du siège avant, qui prend de nombreuses secondes.

Suite en page 2

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Essai Volvo C70 D5: Le confort d’un auditorium"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
constat
Invité

c’est fou comme les montants sont épais… bon faut bien ça pour supporter le poid de la voiture si elle est la tête à l’envers 🙂

Nullos
Invité

Qui disait qu’Audi était champion en termes de Finition?

Volvo place quand même la barre très haut sur ses version HDG!

Monsieur Dé
Invité

(Nullos=> Qui disait quAudi était champion en termes de Finition?

Volvo place quand même la barre très haut sur ses version HDG! )

Regardes en page 3 Nullos, l’arbre de direction a nu dans l’habitacle c’est assez choquant quand meme, imagines si tu avait un bout de la ligne d’echappement qui apparaissaitquelque part pendant que tu cherches tes lunnetes de soleil sous le siege!!!

Christophe
Invité

ce qui est étonnant au niveau de la colonne de direction visible, est que l’on peut toucher des pieds une partie mobile, qui peut aussi débattre en fonction de l’état du revètement. J’imagine le conducteur en tongues qui se prend les orteils dans le cardan…

anonymous
Invité

c’est pas un drame non plus: l’autre fois j’ai ouvert mon capot et j’ai trouvé plein de trucs mécaniques dedans ! ils auraient pu mettre de la moquette dessus pour faire plus joli 🙂

et puis ça fera tjrs quelques g de gagné pour arriver à lacher les slk !!!!

wpDiscuz