Accueil Général Pin striping: l’art de la ligne

Pin striping: l’art de la ligne

90
10
PARTAGER

Pinstriping_1Le Pin striping, qui a pris son envol avec le mouvement Kustom dans les années cinquante et dont le père moderne est l’américain Kenneth « Von Dutch » Howard (et oui jeunes gens, le même que sur vos tee-shirts), est l’art de tracer des filets de couleur qui soulignent le contour d’un volume et peuvent former des motifs. Cette forme d’art toute en finesse est utilisée principalement dans la décoration des hot rods, customs et choppers. Bien que de nos jours on puisse s’en arranger avec des bandes en vinyl et des motifs prêts à poser, le vrai pin striping s’effectue à main levée, et le travail sur carrosserie engage l’ensemble du corps de l’artiste du fait de la dimension du support. Une technique fascinante, dont la vidéo présentée ici fait prendre la pleine mesure.

Ce document est dédié à toutes celles et tous ceux qui comme votre serviteur sont incapables de tracer un cercle, ou même un parallélépipède rectangle, sur un tableau sans déclencher des fous rires étouffés dans l’assistance. Regardez et admirez.

Source: Twisted trees via Boing Boing

Lire également:
Prius Kustom

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Pin striping: l’art de la ligne"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
MaStarr
Invité

incroyable!!!

Des vrai tables à tracer!

Joest
Invité

Cela dit, le Kenneth « Von Dutch » Howard n’est pas celui des tee-shirts.

Ces derniers ont été créé par des usurpateurs qui ont racheté la marque (alors en faillite.)

Pierre-Laurent
Invité

C’est vrai, mais le « Von Dutch » des tee-shirts, et le fameux oeil ailé sont bien à l’origine des oeuvres par l’artiste. Qui n’a jamais vu un fifrelin de royalties et qui fut un sale individu, d’après ce que j’en ai lu. Il est mort en 1992, bien que certains sites le prétendent toujours en vie, comme Elvis.

dav
Invité

PG, rien a voir, quand comptes tu faire un article sur la trevis qui déboule en Europe toi le specialité de l’auto japonaise :
voir le site officiel
http://www.daihatsu.com/catalogue/trevis/index_f.html

Pierre-Laurent
Invité

Rien à voir, en effet, d’autant que moi c’est PLR. J’avais fait une note sur la Mira Gino, celle qui est devenue Trevis en arrivant en Europe. Pour patienter. La Trevis elle-même mérite qu’on s’y penche, mais je laisserai un de mes camarades sur le sol français s’en approcher.

wpDiscuz