Accueil Essais Essai Golf V R32: Au quotidien & conclusion

Essai Golf V R32: Au quotidien & conclusion

1378
17
PARTAGER

R32_badge_3La Golf V R32 se révèle être une automobile facile au quotidien. A son volant, en conduite urbaine, elle se laisse maîtriser comme tout autre banale berline compacte à vocation sportive ou non.

R32_appuiette_1Au chapitre des reproches, on retrouve des critiques que l’on peut émettre pour pas mal de voitures sportives. Les bacquets Recaro de très très bonne facture, au confort franchement remarquable, mais en option au tarif de 3253, ont leurs défauts dans certaines circonstances. L’assise relevé de chaque côté des jambes agaceront surement madame, notamment lors de la descente de voiture… En configuration 3 portes, comme notre modèle d’essai, l’accès aux places arrières est tout bonnement catastrophique. Les poignés de basculement du dossier sont "cachées" dans les ouvertures du bacquets, là où passeraient les sangles d’un harnais. Le problème est que le siège ne glisse pas sur son rail, comme n’importe quel siège à glissement mécanique à mémoire. La solution est donc, tout en maintenant le dossier rabattu, de le glisser via la commande de réglage d’avance, et de le remettre en place de cette même façon ensuite. Autant vous dire que les dos de celles et ceux qui sont montés à l’arrière se souviennent encore de cette gymnastique. Au prix de l’option, il faut peut-être privilégier les sièges d’origines que l’on retouve dans la GTI ou la carrosserie 5 portes.

R32_coffre_1Pour une berline compacte, le coffre est très loin d’être le meilleur de sa catégorie, notamment dans sa profondeur. Pour un peu que l’on voyage à deux ou même à trois, voire 4 (oui oui, vos amis seront heureux de vous accompagnez), au bout de deux valises chargées, les autres bagages ou paquets se retrouveront sur la banquette arrière… A noter la prise 12V, pour passer l’aspirateur non proposé en option, ou pour brancher le frigo d’appoint dans lequel vous aurez disposé des canettes de Coca ou de ce que vous voulez… Car oui, Volkswagen a eu la sympathie de disposer un  décapsuleur dans le vide-poche central.

R32_chargeur_cd_1En parlant de central, sous l’accoudoir, la place est quasi-nulle, puisqu’en fait, il dissimule le chargeur 6CD. Pour parler de l’installation hi-fi de 10 haut-parleurs, la qualité d’écoute aurait mérité un meilleur confort d’écoute pour la plus chère des Golf, mais cela reste très acceptable.

Maintenant, même si cette auto est très utilisable au quotidien, il ne faut pas oublier qu’elle est en survêtement et baskets. Les grosses jantes sont bien entendu très exposées au coup de trottoir, et il faudra bien réfléchir avant de vous engagez dans un parking sous-terrain ou sur certains dos d’âne, si vous ne voulez pas érafler l’avant de la voiture. Mais alors, le point faible important à remarquer est la consommation… Que ce soit en urbain, mixte ou en conduite "sportive", la consommation moyenne du V6 n’est jamais descendue en deça des 12 litres, voire 15. L’autonomie entre 2 pompes sera de plus de 400km, mais il faut faire très attention, car à la vue de la vitesse à laquelle le plein est consommé, je vous déconseille de jouer avec la réserve…

En conclusion, cette Golf R32 est une auto polyvalente pour ceux qui rechercheraient une berline confortable, à l’allure sportive, et avec laquelle on peut franchement se faire plaisir en sécurité, pour peu que l’on ne soit pas à la recherche d’une voiture ayant un caractère joueur. Le tarif est élevé, et il faut dire que vis à vis de la concurrence, par rapport au confort et à la finition, elle se situe plutôt vers le haut. Notre modèle d’essai était équipé de beaucoup d’options, d’où son prix supérieur à 42 000. Le tarif est de 33 340 à la base avec la boite mécanique, et de 35 140 avec la (fantastique) boite DSG.

A lire également: Golf V R32 présentation, Golf V R32 sur la route

R32_compteurR32_dcapsuleurR32_oues_arriresR32_jante

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Essai Golf V R32: Au quotidien & conclusion"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
tafiole
Invité

elle est pas mal mais elle reste a des annees lumiere de la bmw série 1!!!! il ne manque à cette golf que le plaisir de conduite et un tableau de bord un peu moins fade.

Titou
Invité
Mieux que la série 1 ? Non mais laissez moi rigoler et jugez plutôt les avantages de la golf: Système 4 motion qui scotche la voiture au sol, même sur mouillé Places arrières très accessibles (version 5 portes) et confortables Peu d’options, beaucoup d’équipements de série Moteur à la sonorité fabuleuse Esthétique très différente des autres golf (sauf GTI pour l’intérieur): jantes+bouclier+spoiler+sorties d’échappement+intérieur spécifiques tarif très abordable (moins cher que la version 4 !) Et la série 1 dans tout ça ? Et bien: Places arrières ridicules (on se demande à quoi sert la version 5 portes) Moteur agréable mais… Lire la suite >>
gringo
Invité

Comme un jour sans pain…

(amicalement)

ama
Invité

Belle voiture, mais je tiens a réagir vis-a-vis du duel série 1 – R32, a prix et performance égales vous avez le choix entre rouler en bmw ou volkswagen( certes un R32 mais seul un amateur a l’oeil aguisé vera la différence entre votre magnifique R32 et la golf V « tuning » de votre voisin ayantr meme accolé le logo R32 sur la calandre) , pour moi le choix est vite fait

brg
Invité
Propulsion (donc caractère joueur certes, mais attendez d’avoir fait un tête à queue en sortie d’un virage serré sur route mouillée ou verglacée pour changer d’avis…) Tout à fait d’accord avec cette remarque ; j’en ai fait la triste expérience avec une BMW M3 en 2ème à 50 km/h sur des pavés mouillés -> bonjour les dégâts … Moi qui ai l’habitude en quattro de remettre la patate quand je veux sans faire gaffe à la motricité ou sans m’inquiéter d’aucun survirage ou autre effet néfaste ou parasite … Pour la Golf R32, j’ai eu l’ancien modèle mais le nouveau… Lire la suite >>
wpDiscuz