Accueil Actualités Entreprise Un Coco chez Ferrari

Un Coco chez Ferrari

111
10
PARTAGER

Donatococo_1Sans doute son nom ne vous dit rien mais Donato Coco est l’homme qui supervisa le design des récentes Citroën Picasso, C2, C3 et C3 Pluriel. Il crayonne dans les rangs des chevrons depuis fort longtemps puisque la Saxo lui était déjà attribuée. Barré en 1999 par l’arrivée de Jean Pierre Ploué en provenance de Renault, notre homme conservait néanmoins la responsabilité du style des petites et moyennes citadines de la marque francaise. Italien de naissance, il vient de saisir l’opportunité de rejoindre sa terre natale pour occuper le poste, excitant s’il en est, de responsable du Design Ferrari. Il prend une place vacante après le passage "forcé" de Franck Stephenson chez Fiat.

Cette position ne veut pas dire que Pininfarina ne sera plus le carrossier atittré des rouges de Modène mais Donato Coco aura la charge d’assurer une cohérence de style dans les futures productions en étroite collaboration avec les designers de son partenaire historique.

Lire également: Luc Donckerwolcke promu chez Seat
                        Tokyo 2005: Ferrari Giorgetto Giugiaro 50 ans
                        Tokyo 2005 live : Ferrari GG50 de plus près

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Un Coco chez Ferrari"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Erik Verhaest
Invité

Tu nous manquera cher Donato!
Erik.

P.G
Invité

Depuis quand était il chez Citroën exactement ?

Vincent Vaillant
Invité

euh… d’après mes lointains souvenirs… la Citroën Xsara Picasso a été dessinée par un studio de design indépendant… dont je ne connais plus le nom… qui avait menacé Citroën d’un procès pouvant faire stopper la production et l’affaire c’était finalement réglée à l’amiable avec une coquette somme attribuée sur chaque exemplaire vendu… est ce que ça vous dit quelque chose cette histoire ???

gregoire1fr
Invité
oui, cette histoire me rapelle quelque chose, une sombra affaire de concept car, un tribunal avait même statué que si citroën s’avisé de vendre le véhicule sous un certains nom (celui du concept car précursseur du picasso) il aurait une astreinte de 100000 francs a payer par véhicule. mais y’avait aussi une autre histoire dérriére, c’est que le bureau de design avait proposé d’abord le concept de monospace a citroën, qui l’avait refusé, le jugeant trop novateur et sans avenir. le bureau de design en question est alors parti proposé le concept a renault, qui l’a mis dés lors en… Lire la suite >>
Vincent Vaillant
Invité

le plagiat était total puisque le Picasso reprend notamment les montants en parapluie… qui sont une forme stylistique déposée… d’ailleurs Citroen ne c’était pas contenté de cela puisque tout l’ensemble était copié… d’ailleurs à l’époque on sentait bien que le style du Picasso ne faisait pas très Citroen…

pour faire chier le constructeur, le bureau de design avait publié des photos de leur véhicule quelques mois avant Citroen pour faire monter la pression… et arriver à un accord financier juteux… très juteux…

espérons de Mr Coco ne fasse pas pareil chez Ferrari…
=;o)

wpDiscuz