Accueil Essais Essai Seat Ibiza 2017 TSi 150 ch

Essai Seat Ibiza 2017 TSi 150 ch

1293
24
PARTAGER

La quatrième génération de Seat Ibiza tient sa place dans la gamme depuis près de 10 ans. Le constructeur de Martorell la renouvelle, et inaugure une plateforme inédite sur laquelle reposeront aussi les prochaines Audi A1 et Volkswagen Polo. Nous nous sommes rendus en Espagne pour en prendre le volant.

Extérieur et Intérieur

« On dirait une petite Leon », voici l’une des réactions dont nous fumes témoins. En effet, dès le premier regard on se croit face à la compacte espagnole. Un sentiment renforcé par la largeur de l’Ibiza, qui prend environ 9 cm sur cette cote. Le style maison paraît désormais bien installé et se différencie suffisamment de ses cousines du groupe pour ne plus les confondre. Sauf que là, même si on reconnaît bien une Seat dans le rétro, on n’aura pas forcément juste à chaque fois pour désigner le modèle. On aime son profil ciselé, très dynamique visuellement. C’est d’ailleurs en la suivant qu’on la distingue le mieux de sa grande sœur, grace à ses feux très différents. La finition FR de notre modèle d’essai rend la base encore plus sportive, avec des grandes jantes à bâtons et des boucliers spécifiques.

A bord, la présentation apparaît résolument plus moderne, comparée à la génération précédente. Ici aussi, elle se différencie nettement de la Leon, avec un dessin de planche de bord bien à elle. Pour l’esprit olé olé on repassera… Seat applique là encore le cahier des charges austère du groupe Volkswagen. Le tout a l’air heureusement de meilleure facture que l’Ibiza 4, mais quelques qualités de plastiques font un peu tiquer. Car en termes d’équipements, c’est un Noël d’Ibère. L’écran tactile n’a rien à envier à celui d’une Golf avec toute la connectivité nécessaire. Que ce soit pour le confort ou les aides à la conduite, il ne manque rien. On en arrive à se demander si elle n’est peut-être pas un peu trop équipée, au risque de gêner la Leon. L’habitabilité a progressé, ainsi deux adultes se sentent plutôt bien à l’arrière. Le coffre également gagne en capacité (355 litres), et elles ne sont pas beaucoup à faire mieux qu’elle dans ce domaine.

Sur la route

Pour la route, on a fait le choix du moteur TSi de 150 ch. Ce bloc nous paraissait mieux placé pour aller chercher les limites de cette nouvelle plateforme MQB A0. En attendant une éventuelle version Cupra, cette configuration coiffera la gamme essence. Et pour se faciliter la vie, nous avons aussi exigé la boite DSG. Immédiatement on se rend compte de l’allonge de ce bloc, qui rend l’Ibiza polyvalente, car agréable à mener en dehors des agglomérations. Il a de l’énergie à revendre, mais manque un poil de nervosité à bas régime. On ne fera juste pas la course avec les scooters entre deux feux rouges sur l’exercice du 0 à 50 km/h. La boite DSG s’avère être un régal à mener du moment qu’on la laisse faire. En jouant avec les différents modes de conduites, elle va toutefois donner quelques à-coups quand on dynamise les choses. Elle sert bien la souplesse du moteur en ville, et aide à naviguer facilement dans les meilleures plages quand il s’agit d’aller vite.

On n’a franchement rien à dire concernant le confort que notre Ibiza distille. Elle fait toutefois preuve d’un peu trop de rudesse sur les saillies à basse vitesse, mais rien de franchement trop dérangeant, sauf si vous enchainez 100 km de route dégradée à 20 à l’heure. Elle se montre rigoureuse en comportement et nous fait passer d’un virage à l’autre sans souffrance. La direction a suffisamment de consistance et ne laisse pas vraiment de place au hasard en termes de précision. Elle s’avère efficace et sans histoire, ce que recherchent ses futurs propriétaires. Il faut vraiment débrancher certaines parties du cerveau pour essayer de se retrouver dans des situations délicates. En somme, dans l’exercice de la liaison entre le point A et le B, elle excelle. On compte sur une hypothétique version Cupra plus radicale pour s’amuser au volant, mais au moment de l’écriture de ces lignes, la réponse était plutôt négative.

Conclusion

Il faudra vraiment que la Polo marque bien l’écart avec cette Ibiza aux prestations bien dans le ton. Car après en avoir pris le volant, on s’inquiète un peu pour l’Allemande. Et les autres devront aussi se mettre à jour en termes d’aides à la conduite pour continuer à justifier leurs prix. En termes de tarifs, l’entrée de gamme augmente, mais gonfle aussi son offre d’équipements en échange. Comptez un peu moins de 13 900 euros pour le 75 ch essence, et sans doute un tarif autour des 22 000 euros, si on se base sur l’augmentation moyenne du montant entre les deux générations. En effet, pour l’instant le prix n’est pas encore dévoilé pour cette version TSI 150 ch.

+ Place à bord
 Equipements
 Look
 Hausse des tarifs
 Quelques plastiques
Seat Ibiza*
Moteur
Type et implantation4 cyl. turbo essence
Cylindrée (cm3)1 495
Puissance (kW/ch)150
Couple (Nm) 250
Transmission
Roues motrices Avant
Boîte de vitesses Automatique 7
Châssis
Suspension avant
Suspension arrière
Freins –
Jantes et pneus –
Performances
Vitesse maximale (km/h) –
0 à 100 km/h (s) –
Consommation
Cycle urbain (l/100 km) –
Cycle extra-urbain (l/100 km) –
Cycle mixte (l/100 km) –
CO2 (g/km) –
Dimensions
Longueur (m)4,06
Largeur (m) 1,78
Hauteur (m) 1,44
Empattement (m) 2,56
Volume de coffre (l) –
Réservoir (l) –
Masse à vide (kg) –

*Données techniques complètes pas encore révélées

 

 

 

Poster un Commentaire

24 Commentaires sur "Essai Seat Ibiza 2017 TSi 150 ch"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
flopflop
Invité

Il faut aimer les plastiques brillants, rayables et salissants….
Une version break est-elle prévue ?

greg
Invité

Pas de break ni de 3 Portes, une seule variante.

litlfred
Invité

Pour les plastiques, comme dans la plupart des vehicules de ce segment…

Invité

Pas tout à fait… 😉

zaza
Invité

Sympa les nouvelles seat la marque se renouvelle
Bien

SGL
Invité

Très bonne petite « Leon » (et ce n’est pas péjoratif)
Et presqu’une petite compacte.
Rien qu’au sein du groupe VW… entre la vieillissante polo et la Fabia et la très chère (trop) A1, elle semble être un bon choix.
Le TSI 150 ch doit lui donner de bonnes performances pour une consommation mesurée.

beniot9888
Invité

« Ce bloc a de l’allonge et rend l’Ibiza polyvalente »

J’espère bien, quand même ! Elle fait 150 Cv ! Si avec 150 Cv, on arrive juste à rendre une simple citadine « polyvalente », c’est quand même grave.

Nos emplettes sont nos emplois
Invité
Nos emplettes sont nos emplois

En effet, 150cv et un creux à bas régime, autant avoir moins et un moteur plein partout.

Panama
Invité

150cv dans une citadine à quoi bon ? A moins de jouer dans la catégorie des GTI ce qui ne semble pas le cas.
La différence avec une Polo ? Moins bourgeoise, plus jeune. Pas grand chose à part bien sûr une revente nettement moins brillante. Faites vos comptes !

SGL
Invité

Ouais, la Polo fait has-been, la Fabia faut aimer… (certes avis personnel)
Faut acheter une auto pour ses qualités propres… ce n’est pas un objet de placement (avis objectif)

panama
Invité

Non SGL ce n’est pas un objet de placement : on perd beaucoup d’argent avec.
Autant en perdre le moins possible, non?

SGL
Invité

Un « gros » moteur essence, surtout un bon TSI, dans une petite voiture, c’est la garantie d’avoir des bonnes performances tout en ayant une consommation mesurée quand on respecte les limitations.
Mon collègue, même avec sa Seat Leon ST Cupra 290 ch, dans ses conditions, chargée + 50 km d’embouteillages avec la clim, a 750 km minimum avec un réservoir de 50 litres !
Pourquoi rouler en diesel avec une voiture légère ?

GG3
Invité

Certainement pas.
Possesseur d’une LEON 1.8 TSI de 180 ch, l’autonomie en y allant pépère de chez pépère est au max de 650 km

beniot9888
Invité

Puisqu’il te dit qu’il a un pote qui fait du 6,5 litres au 100 grand max, chargé, dans les bouchons, avec sa Léon Cupra break !

C’est que c’est vrai !

SGL
Invité

Ah, il revient d’Auvergne ou il a fait 600 km et il me dit que son ordi lui dit qu’il reste encore 150 km et il rétorque que lui «moi, je sais conduire ! »
L’auvergnat serait menteur !? 😀
Vous allez me le fâcher !!! 😉 surtout qu’il n’arrive pas à refaire son plein sur Paris.

Nikokolas
Invité

Je confirme, ayant la même voiture 650 km me semble être l autonomie max. Par contre quel plaisir ce bloc qui apprécie les montées en régime.

SGL
Invité

La Cupra serait la version économique !? 😀
je lui en parle demain…

wpDiscuz