par Thibaut Emme

ZFE : le super-éthanol E85 pourra y entrer

Les Zones à Faibles Emissions ou ZFE se multiplient en France. Très strictes dans leur définition, il y a pourtant deux agglomérations qui ont décidé de faire une dérogation pour le super éthanol. Pourquoi ?

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Ce sont les métropoles du Grand Reims et de Montpellier qui ont voté ces dérogations. Ainsi, elles permettent aux véhicules roulant au super éthanol E85 de circuler au sein de ces zones. Deux arrêtés ont été publiés et créent un trou dans la raquette des ZFE. Dans le Grand Reims, la dérogation est permanente et pour tout véhicule équipé d'un boîtier homologué E85, ou homologué de série pour rouler à l'E85 (flex-fuel).

Du côté de Montpellier Métropole, la dérogation est individuelle et chacun devra en faire la demande sur le site internet de la Métropole. Cela concerne les automobiles avec moteur essence Crit’Air 2 et Crit ‘Air 3, là aussi équipées de boîtiers E85 homologués. Cela donnera lieu à l'envoi d'un nouvel autocollant à coller sur son pare-brise pour pouvoir entrer librement dans la ZFE.

Le lobby de l'éthanol pousse évidemment pour de telles autorisations dans les autres ZFE. L'éthanol permet de une réduction moyenne - du puit à la roue - de 70% des émissions de CO2eq (équivalent CO2) pour du carburant préparé en France. A l'échappement, c'est en moyenne 47% de CO2 en moins, et des particules 10 fois moins présentes. Ce sont évidemment des moyennes vu que l'E85 est un supercarburant qui peut contenir entre 60 et 85% d'éthanol.

Notre avis, par leblogauto.com

A Montpellier, les véhicules essence Crit'air 3 particuliers perdront leur droit de cité en 2025. Avec un boîtier éthanol, déjà l'utilisateur fera des économies, mais en plus pourra continuer d'aller dans la ZFE. A Reims, l'éthanol n'est pas le seul à obtenir une dérogation. Il y a les véhicules devenus électriques (rétrofit), ou qui roulent au GNV/GNC. Si le rétrofit électrique coûte cher, le boîtier éthanol homologué vaut entre 750 et 1000 € avec la pose.

Pour autant, la dérogation concerne la possibilité de rouler à l'éthanol. Si le véhicule fait le plein à l'E5 ou E10 (financièrement idiot NDLA) il polluera comme un véhicule Crit'air 3 essence classique. Toutefois, il ne serait pas idiot que d'autres ZFE octroient des laisser-passer aux véhicules "moins sales" que sont ceux qui roulent à l'éthanol.

 

Pour résumer

Deux ZFE donnent des dérogations aux véhicules qui roulent à l'éthanol. En moyenne moins polluantes, ces automobiles pourront donc circuler dans la ZFE du Grand Reims ainsi que celle de Montpellier Métropole.

Deux premières qui pourraient faire tâche d'huile alors que les ZFE se multiplient en France.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.