Un trafic de codes de la route démantelé
par Thibaut Emme
Combien de conducteurs inaptes dans la nature ?

Un trafic de codes de la route démantelé

C'est un "petit" trafic de faux codes de la route qui a été démantelé. 1 400 examens truqués ont été identifiés, de même que leurs bénéficiaires et ceux qui avaient mis en place ce trafic. Mais pour 1400 identifiés, combien sont en liberté sur nos routes ?

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

C'est l'Est Républicain qui a sorti l'information, qui a été confirmée par la suite par les Gendarmes de la communauté de brigades de Vesoul. Le trafic mis à terre était d'ampleur nationale tout de même. Trois Vésuliens mais aussi une personne habitant le Val-de-Marne ont été placés en garde à vue. Ils ont, par la suite, reconnu les faits qui leur sont reprochés.

Tout part d'un renseignement obtenu au mois de mai dernier par les gendarmes comme quoi il serait possible d'avoir son examen du code de la route sans le passer. Evidemment, cela se fait moyennant un bakchich de 250 à 600 € précise le journal. Après des mois d'investigation, de filatures et d'écoutes, les gendarmes ont identifié trois habitants de Vesoul. Leur garde-à-vue date de la mi-juillet mais n'a pas été connue avant ces derniers jours.

Environ 50 fraudeurs de Vesoul et alentour ont été identifiés. Tous ont avoué l'achat de leur code de la route. Ils seront forcément sanctionnés. Mais, le réseau local a permis de remonter jusqu'à un centre Dekra dans le Val-de-Marne. Le gérant, unique salarié de ce centre a validé faussement 1 400 codes de la route au niveau national. Il a été interpelé et mis en garde-à-vue mercredi dernier. C'est cette garde-à-vue qui a fait sortir l'affaire au grand jour.

Le gérant du centre a reconnu un gain d'environ 120 000 €. La Direction de Dekra a réagi immédiatement en fermant le centre et en coopérant avec la justice. Les environ 1400 fraudeurs présumés ont été identifiés et la liste a été transférée par le procureur de la République à toutes les préfectures de France. Elles devront retirer le code à toutes ces personnes et la justice devrait s'intéresser à leur cas prochainement.

Vrais-faux permis, faux codes, combien de conducteurs illégaux en France ?

Ce n'est pas la première fois qu'un trafic de code, ou de permis est démantelé en France. Il y a plusieurs années, un trafic de vrais faux permis avait été démantelé en Ile-de-France, impliquant des personnalités connues. En mars 2023, une fraude portant sur 200 à 300 permis obtenus illégalement a été déjouée par la Police de Besançon.

Cette fois, c'était un inspecteur de l'Etat qui acceptait, moyennant rémunération, de délivrer le précieux sésame, sans faire passer l'examen. Trois auto-écoles étaient impliquées dans ce trafic. Cette fraude était estimée à au moins 400 000 euros. En effet, si le code se négocie à quelques centaines d'euros, un permis c'est 2 000 à 2 500 €.

Les auto-écoles trouvaient des candidats peu scrupuleux, souvent en échec à l'examen du permis. Ces candidats n'étaient pour la plupart, pas de la région bisontine mais plus d'Ile-de-France. un trafic bien rodé. Ces candidats étaient officiellement inscrits pour passer l'examen, mais auprès de l'inspecteur en cause. Contre 300 €, il donnait le permis à ces candidats qu'il ne voyait jamais.

Cela donne donc environ 300 permis qui ont été immédiatement invalidés et les détenteurs sont dans le viseur de la justice. Pire, pour ne pas afficher un taux de réussite trop élevé, ces auto-écoles faisaient exprès d'envoyer de vrais candidats pas assez prêts pour l'examen, pour qu'ils se plantent. Ces candidats réels sont donc aussi des victimes du réseau.

Chaque année, les forces de l'ordre démantèlent ce genre de réseau de fraude au code ou au permis de conduire. Pour chaque réseau qui tombe, combien passent entre les mailles du filet ? Chaque jour, vous croisez surement des gens qui ont permis officiel sans jamais avoir passé l'examen. Ca plus les conducteurs sans permis, avec permis annulé ou suspendu, ou sans assurance, la route recèle bien des dangers pour les gens honnêtes. Il ne faut pas s'étonner d'un nombre de délits de fuite en hausse constante.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Une affaire de vrais-faux codes de la route a été démantelé par la Gendarmerie de Vesoul. Tout est parti d'un petit trafic local, mais les forces de l'ordre sont remonté jusqu'à un centre Dekra en Ile-de-France. Ce centre, animé par un unique gérant, a délivré des codes de la route officiels à près de 1400 personnes qui n'ont pas passé l'examen.

Ce n'est pas la première fraude débusquée. Il y a souvent des fraudes aux vrais-faux permis. A chaque fois, une personne véreuse, qui valide les permis ou les codes, moyennant une coquette somme. Tout ce petit monde devra s'expliquer devant la justice.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.