par Pierre-Laurent Ribault

Après l'enfer vert, la mise au vert

Une fois la voiture de production dans les concessions et sur les routes, que deviennent tous ces mulets de développement que l'on aperçoit furtivement, masqués de plastique noir, figés sur les images des photographes espions ? Tous n'ont certainement pas une retraite heureuse, mais dans le cas de cette auto, les choses sont un peu différentes. La Nissan GT-R que voici, malgré sa timidité a dévoiler ses attraits, est sans doute la plus célèbre de toutes ses congénères vues au travail en 2007.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

C'est elle qui en effet, avec une poignée de ses collègues de préproduction, a débarqué sur le Nordschleife à la fin de l'été dernier pour vérifier si le travail de conception avait payé et si le pari de faire aussi bien que la référence Porsche était gagné. Alors Nissan loua pour quelques jours l'enfer vert et donna au chef pilote d'essai, le vétéran capé Toshio Suzuki, la mission d'affoler les chronos. Et affoler les chronos il fit, permettant à Nissan de commencer la présentation au monde de la GT-R au Tokyo Motor Show par une vidéo embarquée et un chiffre : 7mn38s, qui donnait instantanément à la GT-R son ticket d'entrée dans le gotha des voitures les plus rapides du monde.

Sa tâche accomplie, la voiture a repris le chemin du Japon et elle trône maintenant, camouflage intact, au premier étage de l'entreprise Adenau, propriété du pilote japonais, garage très select qui maintient quelques unes des voitures les plus rapides de l'archipel. A travers les baies vitrées du bâtiment, elle tient vigie sous le regard des conducteurs qui passent sur la voie rapide en contrebas pendant que Toshio Suzuki a remis sur le métier son ouvrage, et après avoir placé la barre à 7mn29s au mois d'avril dans une GT-R cette fois sans voiles pudiques grâce à de meilleures conditions de piste (une vidéo de mauvaise qualité qui vient d'émerger sur Youtube, et que voici, en attendant que Nissan ne la diffuse officiellement dans les semaines qui viennent), il retournera bientôt dans l'Eifel pour tenter de pousser le bouchon encore plus loin au volant de la très attendue Spec V.

Notre exemplaire avec sa toile noire et ses jantes fatiguées, elle, peut maintenant se reposer tranquillement dans son hall d'exposition; elle a écrit son petit morceau d'histoire. gokurosama deshita comme on dit chez elle, c'était du bon travail.

La vidéo des 7mn38s

http://www.youtube.com/watch?v=uGe_fyhQazg

La vidéo des 7mn29s

http://www.youtube.com/watch?v=WLdaLV66XOc

Pour résumer

Une fois la voiture de production dans les concessions et sur les routes, que deviennent tous ces mulets de développement que l'on aperçoit furtivement, masqués de plastique noir, figés sur les images des photographes espions ? Tous n'ont certainement pas une retraite heureuse, mais dans le cas de cette auto, les choses sont un peu différentes. La Nissan GT-R que voici, malgré sa timidité a dévoiler ses attraits, est sans doute la plus célèbre de toutes ses congénères vues au travail en 2007.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.