par La rédaction

Sébastien Bourdais répond : "Déçu et choqué"

son site officiel et livre son sentiment. Entre déception et choc, l'ex seul compétiteur français dans la discipline majeure des sports mécaniques s'estime lésé et ne cache du reste pas son intention de pouvoir porter l'affaire devant la justice. Le malaise est palpable.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Évincé par son écurie faute d'avoir atteint les objectifs fixés, Sébastien Bourdais n'encaisse pas la mauvaise nouvelle. Sous tension avant le GP d'Allemagne, malmené par des rumeurs insistantes le mettant déjà à la porte de Toro Rosso, le Manceau réagit sur son site officiel et livre son sentiment. Entre déception et choc, l'ex seul compétiteur français dans la discipline majeure des sports mécaniques s'estime lésé et ne cache du reste pas son intention de pouvoir porter l'affaire devant la justice. Le malaise est palpable.

Après un communiqué de presse ô combien lapidaire de la part de son écurie officialisant sa mise à l'écart, c'est donc au tour de Sébastien Bourdais de prendre la parole et de s'exprimer via son site Internet. "Je suis déçu et choqué par la décision qu'a prise la Scuderia Toro Rosso de ne plus m'autoriser à piloter pour elle jusqu'à la fin de la saison. J’estime qu'en opérant ce choix, l'équipe n'a pas respecté ses obligations contractuelles envers moi. Je pense également que rien dans mon attitude, sur la piste comme en dehors, n'a pu justifier cette décision. Celle-ci est une violation évidente des obligations de la Scuderia Toro Rosso selon le contrat en place. Par conséquent, j'ai demandé à mes avocats d'étudier la situation, y compris la possibilité d'engager une action en justice", prévient le Manceau.

Et de poursuivre : "Il est très frustrant de devoir renoncer à disputer le Grand Prix de Hongrie car l'équipe est censée y disposer d'un grand nombre de nouveautés techniques destinées à résoudre une partie des difficultés qu'elle a rencontrées jusqu'à présent. Je suis convaincu que si j'avais eu la possibilité de piloter une voiture équipée de ces développements, j'aurais pu obtenir des résultats satisfaisants".

Avant de conclure : "Je tiens enfin à remercier tous mes fans pour leur soutien et à les rassurer sur ma motivation, qui est intacte. Je reste très impliqué dans mon projet F1, celui pour lequel j'ai renoncé à ma carrière aux États-Unis". L'aventure se termine avec Toro Rosso. Sébastien Bourdais aura-t-il sa chance au sein d'une autre écurie à court ou moyen terme ? En attendant son probable futur remplaçant Jaime Alguersuari prendra la piste ce jour au volant de la monoplace SRT4 modifiée. Au programme des tests en ligne droite sur la monoplace équipée du double diffuseur arrière. Le jeune catalan, toujours pas confirmé pour s'aligner au prochain GP de Hongrie, annonce se tenir prêt à prendre le relais du haut de ses 19 printemps. "La F1 ne me donne pas le vertige. Je n'ai pas peur et me sens de taille", a-t-il déclaré au quotidien El Mundo.

A lire également. Toro Rosso : Alguersuari remplace Bourdais.

Source : site de Sébastien Bourdais et El Mundo.

Pour résumer

son site officiel et livre son sentiment. Entre déception et choc, l'ex seul compétiteur français dans la discipline majeure des sports mécaniques s'estime lésé et ne cache du reste pas son intention de pouvoir porter l'affaire devant la justice. Le malaise est palpable.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.