par Thibaut Emme

F1 : Charles Pic attaque Lotus qui risque la saisie

Le GP de Belgique commence décidément mal pour l'écurie Lotus. Charles Pic, l'un des pilotes de l'écurie Lotus a attaqué Lotus et la justice Belge lui donne pour le moment raison.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Le GP de Belgique commence décidément mal pour l'écurie Lotus. Charles Pic, l'un des pilotes de l'écurie Lotus a attaqué Lotus et la justice Belge lui donne pour le moment raison.

La participation des monoplaces noir et or n'est pour le moment pas remis en cause mais elles pourraient ne pas pouvoir quitter le garage dimanche soir et là cela poserait quelques soucis. Charles Pic reproche, entre autres, à l'écurie de ne pas avoir respecter son contrat qui stipulait qu'il aurait plusieurs journées de roulages. "Ils n’ont pas respecté le contrat (...) pas seulement [l]es journées de roulage, mais également d’autres aspects sur lesquels je préfère ne pas m’étendre" déclare le Français.

Lotus dans la tourmente

Ce matin une information officielle de la F1 indiquait que Lotus avait brisé le couvre-feu mais un peu plus tard dans la journée on apprenait que la FIA ne compterait pas cela comme un joker (*) eut égard à des circonstances exceptionnelles. Ces circonstances, ce sont des huissiers qui ont a priori retenu 3 personnes de l'écurie, dont Federico Gastaldi, pour opérer ce qui devait être une saisie.

La pression des créanciers est de plus en plus forte sur Lotus et Genii Capital. Il y a quelques semaines Pirelli n'avait délivré les pneus pour l'écurie qu'à 50 minutes de la première séance d'essais libres du vendredi et après un virement en urgence. TMG (Toyota) aurait une ardoise non réglée également ainsi que le fournisseur des boîtes de vitesse X-Track. Cette pression devrait pousser le propriétaire, Genii Capital à vendre son écurie à Renault qui souhaite revenir comme constructeur dès 2017 mais il semble que le losange se méfie des "cadavres" dans les placards et fasse traîner le dossier. A moins que ce soit pour bien laisser monter la pression ?

Lotus confirme mais est confiant

En tout cas Lotus ne nie pas. Gastaldi annonce que l'écurie est en discussions avec Charles Pic et qu'il espère que tout sera réglé rapidement. Ce matin Romain Grosjean a du laisser une énième fois son baquet à Jolyon Palmer, qui paie très cher pour cela, tandis que Pastor Maldonado partait une énième fois à la faute et faisait du petit bois (enfin du petit carbone) de toute la suspension avant  droite et du museau de sa Lotus (encore des pièces onéreuses à renouveler...).

(*) Les écuries sont tenues de respecter des horaires lors des weekends de GP pour éviter le surmenage de leurs équipes. Personne ne doit quitter le circuit passer une certaine heure. Durant la saison les écuries disposent de la possibilité d'enfreindre ce couvre-feu par 2 fois sans pénalité.

Source : L'Equipe, Lotus, Illustration : Lotus

Pour résumer

Le GP de Belgique commence décidément mal pour l'écurie Lotus. Charles Pic, l'un des pilotes de l'écurie Lotus a attaqué Lotus et la justice Belge lui donne pour le moment raison.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.