Andretti dévoile une image de sa maquette F1 en soufflerie
par Nicolas Anderbegani
Histoire de montrer que ce n'est pas du flan...et qu'il faut avancer !

Andretti dévoile une image de sa maquette F1 en soufflerie

Andretti poursuit son plan de marche avec l’objectif d’entrer en F1 pour 2025. Le groupe a diffusé une première image de la maquette utilisée dans la soufflerie de Toyota à Cologne, en Allemagne.

Zapping Le Blogauto Essai du Renault Espace - 200 chevaux

Andretti doit encore passer le "boss final"

Cette communication est sans nul doute un moyen pour Andretti d’apporter la preuve du sérieux de leur projet, et de mettre un peu de pression sur les décideurs, alors que Liberty Media n’a pas encore donné son feu vert à la venue de l’écurie américaine. Si la FIA a validé la candidature d’Andretti Global fin 2023, reste à obtenir l’aval de la F1 elle-même, et c’est encore loin d’être gagné, tant la majorité des équipes existantes se sont montrées très hostiles à l’arrivée d’une nouvelle équipe.

N'oublions pas en toile de fond les tensions politiques croissantes entre la fédération et la discipline reine...et les enjeux financiers, bien plus que sportifs, puisque la venue d'un tel nom ne peut-être que bénéfique du point de vue du sport, alors même que la F1 et l'Amérique connaissent enfin une histoire d'amour. Maintenant que la F1 est très rentable, partager davantage les revenus et, potentiellement, voir la valeur intrinsèque des écuries se déprécier n’est pas vue d’un bon œil par ces grands amoureux du sport. L’argument repris en boucle est : si Andretti veut venir en F1, qu’ils en rachètent une existante. A condition que quelqu’un veuille vendre ! Ou alors, il va falloir cracher au bassinet, bien plus que ce qui était prévu. Option très plausible aussi.

"Comme Mohammed Ben Sulayem l’a dit à plusieurs reprises, les bénéfices que nous apporterons au sport et au championnat sont si évidents," dit Michael Andretti, confiant même si les embûches sont nombreuses. "Je ne peux pas imaginer que quiconque veuille essayer de nous arrêter et priver les fans de course automobile de l’opportunité de voir une véritable équipe d’usine américaine affronter les noms légendaires actuellement en compétition en F1."

Un plan technique qui se dessine

Andretti a déjà sur la table un accord marketing et technique avec GM-Cadillac, la collaboration étant orchestrée au bureau d’études du groupe GM Racing à Charlotte, en Caroline du Nord. En parallèle, une base d’exploitation est implantée en Grande-Bretagne, des recrutements sont déjà effectués avec actuellement 120 personnes dédiées au programme Formule 1 emmenées par le directeur technique Nick Chester (ex-Renault F1), le designer John McQuilliam (ex-Marussia) et l’aérodynamicien Jon Tomlinson (ex-Williams).

Les contacts ont aussi repris avec Renault pour la fourniture d’un V6 hybride, en attendant que celui de Cadillac ne voit le jour. Le premier accord entre le losange et Andretti avait échu, mais les deux parties sont disposées à reprendre le fil de leurs négociations, en attendant ce fameux feu vert.  Enfin, les dernières rumeurs font état de discussions avec un certain…Otmar Szafnauer pour devenir le team principal. Par où t'es rentré, on t'as pas vu sortir ? Auquel cas, avec un bloc Renault, l’attelage serait cocasse…

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Andretti a publié et diffusé une image de la maquette de sa Formule 1, dans la soufflerie de Toyota à Cologne. Le projet, solide, se met en mouvement et reçoit l'approbation des fans et des médias. Reste à obtenir celle de Liberty Media, alors que les autres écuries font un intense lobbying contre...

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.