par Pierrick Rakotoniaina

Essai Citroen C5 X hybrid

Citroën étonne en proposant la nouvelle C5 X. Cette berline à hayon haute sur pattes entend bien surprendre le marché. Nous l’avons essayée en Catalogne, dans sa version hybride de 225 chevaux.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger
Podcast Men's Up Life
 

Un style aypique

Citroën se distingue souvent par le style. La C5X ne fait pas exception, et les équipes de design ont bien profité de cette liberté pour se lâcher. On reconnait immédiatement les codes de la maison, et nombreux sont ceux à imaginer cette voiture comme une C4 aux plus larges dimensions. L’arrière s’avère toutefois un peu moins tarabiscoté que celui de sa petite sœur. L’allure générale fait le lien, et pourtant les différences sont nombreuses. 

Il faut l’observer de près, même de très près pour voir les plus petits détails. Les chevrons se nichent partout, dans les phares, dans les feux arrière. Ainsi, chacun pourra la reconnaitre même en gros plan. Son côté hybride, mi berline mi SUV brouille un peu les pistes. Avec ses grandes roues et sa garde au sol de près de 20 centimètres, on ne s’inquiète pas trop au moment de grimper sur un trottoir ou pour remonter un chemin pas très net.

De l’espace aux places arrière

L’ambiance à bord n’a rien d’ennuyeux. Citroën prouve que l’on peut allier style et modernité, sans rendre l’environnement trop austère. Tout n’est pas forcément histoire de qualité de matériaux, comme on le constate avec la C5 X. Si l’assemblage tient la route, et que l’on se sent bien dans un habitacle, on se moque un peu d’un plastique trop dur en partie basse. L’espace est royal à l’arrière, alors que le coffre offre ici 485 litres de capacité. 

En outre le constructeur n’oublie pas les technologies pour rendre la conduite et la vie encore plus agréable. Un affichage tête haute complète le petit écran en guise de compteurs. Comme dans toutes les voitures, il faut apprivoiser les menus de la dalle tactile, mais il ne manque rien. La connectivité intégrant notamment CarpPlay et Android Auto facilite aussi son utilisation. Enfin une conduite autonome de niveau 2 rend les voyages moins pénibles.

Un confort inégalé

Cette nouvelle Citroën C5X surpasse à peu près tout ce qui roule au chapitre du confort. La suspension à double butée hydraulique progressive, associée à l’amortissement piloté, produisent un petit miracle. Les irrégularités de la route disparaissent sous les roues, et les dos d’âne, gendarmes couchés etc sont littéralement avalés par la voiture, même pris à 40 km/h. Nous n’avons jamais constaté un sentiment de percussion des amortisseurs. 

Pour trouver un semblant d’équivalent en la matière, il faut commencer à regarder du côté des berlines ajoutant un chiffre de plus sur le prix au bas du bon de commande. La direction est à l’avenant, et on le regrette un peu, même si elle ne nuit pas à la précision de placement. Il faut accepter aussi que ce confort exacerbé, empêche une agilité de premier ordre, même si cela n’est pas du tout sa première vocation, malgré le mode sport.

Performante en PHEV

Côté motorisation, elle comprend un 1.6 essence de 180 chevaux, avec un bloc électrique de 110, pour une puissance totale de 225 chevaux. Le couple maxi de 360 Nm facilite nettement les relances et les accélérations sur la partie montagneuse de notre parcours. Doubler s’avère être une formalité et la voiture ne manque pas de punch quand il s’agit de solliciter la puissance. Quand les deux moteurs marchent de concert, on peut se sortir aisément de la plupart des situations. 

L’autonomie de 55 km annoncée, on peut s’en rapprocher sur un itinéraire ne comprenant pas d’autoroute. Néanmoins des concurrents commencent à intégrer des plus grosses batteries, avec des réserves proches des 100 km, ce qui change nettement la donne. Ici dans notre réalité, on dépasse aisément les 40 kilomètres, mais guère plus. On peut imaginer ne pas brûler (ou peu) de carburant chaque jour, si l’on recharge tous les soirs pendant 7 heures sur une prise classique. Le reste du temps, la conso reste à un chiffre.

Pour résumer

Citroën étonne avec la C5X, comme on l’attend de la marque qui ne fait rien comme les autres, à commencer par le style. Elle n’oublie pas pour autant ses fondamentaux, comme le confort de très haut niveau, surtout dans sa version hybride de 225 chevaux. La voiture assemblée en Chine, affiche des tarifs compétitifs compte tenu de ses prestations, de 32 900 € à 49 550 € pour notre modèle haut de gamme.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.