par Thibaut Emme

Fisker : l'équipementier chinois Wanxiang entre dans la danse

Rebondissement dans la reprise du constructeur de véhicules hybrides Fisker puisque la filiale américaine de l'équipementier chinois Wanxiang Group a fait une offre surprise de dernière minute. La vente programmée au mystérieux groupe Hybrid Technology LLC et Richard Li pourrait bien capoter.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Wanxiang a fait une offre initiale de 24,725 millions de dollars et prévoit d'assumer "une partie des dettes" de Fisker. Les créanciers du constructeur de la Karma demandent au tribunal chargé de sa faillite de surseoir à la vente et de mettre en place une vente aux enchères qui permettra à Wanxiang America Corp. d'enchérir. Le but pour les créanciers étant évidemment d'obtenir une meilleure offre pour récupérer un maximum de leurs créances.

Vendredi se tendra une audience à Wilmington (Delaware) pour statuer sur la marche à suivre. Wanxiang a déjà fait parler de lui cette année en rachetant le constructeur de batteries A123 Systems et en se montrant très intéressé par Fisker. Mais le juge chargé de la faillite a choisi récemment l'offre de Richard Li. Wanxiang pour sa part prévoit de grouper de nouveau ses deux achats (A123 était le fournisseur des batteries de la Karma) et de redémarrer la production dès avril 2014.

Selon ces plans, 1 500 Fisker Karma trouveraient preneur les 18 premiers mois, un total qui semble bien maigre pour assurer un avenir pérenne à Fisker.

Source : Reuters via AutomotiveNews, illustration : Fisker

Pour résumer

Rebondissement dans la reprise du constructeur de véhicules hybrides Fisker puisque la filiale américaine de l'équipementier chinois Wanxiang Group a fait une offre surprise de dernière minute. La vente programmée au mystérieux groupe Hybrid Technology LLC et Richard Li pourrait bien capoter.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.