par Elisabeth Studer

Loi US sur les VE : l’UE demande une solution rapide

Montée des tensions entre l’Union européenne et les Etats-Unis sur le dossier des subventions US en faveur des véhicules électriques et batteries produits sur son sol.
Les ministres de l'Union européenne ont averti vendredi qu’il y avait désormais urgence à trouver une solution aux divergences entre Washington et Bruxelles à ce sujet.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

La loi US devrait faire des US le leader du marché des VE aux dépens de l’UE

L'UE soutient que la loi sur la réduction de l'inflation (IRA) de 430 milliards de dollars - récemment promulguée par Joe Biden - qui entrera en vigueur en janvier 2023, fera des États-Unis un leader mondial sur le marché des véhicules électriques, et ce, à ses dépens.

Le temps est compté selon l’UE

Le ministre tchèque de l'industrie et du commerce, Josef Sikela, a déclaré que les 27 membres de l'UE étaient concernés. S’exprimant devant des journalistes avant une réunion des ministres nationaux du commerce, il a déclaré que le temps était compté et a exprimé l'espoir qu'une solution pourrait être trouvée d'ici le 5 décembre, lorsque les hauts responsables américains et européens se rencontreront.

Le ministre suédois du Commerce, Johan Forssell a déclaré quant à lui que le délai était serré. "Nous ne pouvons pas attendre trop longtemps avant de prendre une décision … » a-t-il ajouté. Estimant que « la nécessité d'agir » se faisait de plus en plus ressentir.

Le vice-Premier ministre irlandais Leo Varadkar a déclaré pour sa part que l'UE et les États-Unis devraient idéalement parvenir à un accord lors de la réunion du Conseil Commerce et technologie en décembre, mais qu'à défaut, l'UE devrait réagir.

Groupe de travail conjoint US / UE

Les ministres devaient être par ailleurs informés des progrès réalisés par un groupe de travail conjoint États-Unis-UE lancé début novembre en vue de traiter le sujet . La ministre néerlandaise du Commerce, Liesje Schreinemacher, a quant à elle qualifié la nouvelle loi américaine de "très inquiétante". Ajoutant que le groupe de travail devait "passer à autre chose" et produire des résultats dès que possible.

Des mesures contraires aux règles de l’OMC selon la France

Le ministre français Olivier Becht a déclaré que la transition américaine vers une économie plus verte devrait se faire sur la base d'une concurrence loyale, plutôt que via des mesures qui enfreignent les règles de l'Organisation mondiale du commerce.

Ajoutant que les ministres discuteraient de la manière de persuader les États-Unis de modifier leur loi, sans quoi l'UE devrait envisager "d'autres mesures".

"Il y a une panoplie de mesures qui peuvent être mises sur la table. L'objectif ne serait pas de se lancer dans une course aux subventions, ce qui serait contre-productif", a-t-il dit.

Notre avis, par leblogauto.com

L’UE s’énerve et gesticule face aux Etats-Unis. Si certes la loi s’avère très inquiétante pour l’industrie du Vieux Continent, il n’en demeure pas moins qu’à part d’attaquer l’OMC, peu de « solutions » s’offrent à elle … A moins que Biden mette de l’eau dans son vin et décide d’assouplir la loi, les élections de mi-mandat étaient désormais passées.

Reste tout de même que pour pouvoir livrer bataille, les constructeurs automobiles européens devront proposer des modèles alléchants …

Hasard du calendrier ? le 5 décembre est également la date à laquelle rentrera en vigueur l’embargo sur le pétrole russe … l’UE mettrait-elle ce dossier dans la balance ? en subordonnant son accord sur des sanctions européennes contre la Russie à un allégement des contraintes industrielles et financières sur sa production de VE ? le plafonnement du prix du pétrole russe devrait en effet avoir un impact important sur le cours du pétrole et donc sur les bénéfices des majors pétrolières US …

Sources : Reuters

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

Les ministres de l'Union européenne ont averti vendredi qu’il y avait désormais urgence à trouver une solution aux divergences entre Washington et Bruxelles sur le dossier des subventions US en faveur des véhicules électriques et batteries produits sur son sol.
Si certes la loi s’avère très inquiétante pour l’industrie du Vieux Continent, il n’en demeure pas moins que peu de « solutions » s’offrent à elle … A moins que Biden mette de l’eau dans son vin et décide d’assouplir la loi, les élections de mi-mandat étaient désormais passées.

Reste tout de même que pour pouvoir livrer bataille, les constructeurs automobiles européens devront proposer des modèles alléchants …

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.